Rumeurs de délinquance ?


rumeurs et delinquance

La semaine dernière, deux faits de délinquance ont été signalés au collège Nathalie Sarraute et à l'école du Charrel. Dans les deux cas, "les autorités" n'ont pas communiqué. Est-ce la bonne attitude ? Peut-on s'interroger ?

Collège Nathalie Sarraute, il se dit qu'une personne à bord d'un véhicule aurait tenté d'enlever des enfants. 

Dans le même temps, pour éviter les fausses rumeurs, l'affolement inutile alors que les faits ne sont pas avérés et peut-être de meilleures conditions pour l'enquête, la consigne c'est le silence et donc, personne ne communique sur les faits réels (seul le collège informe les parents et cela semble beaucoup moins grave que ce que la rumeur en dit). Résultat l'information circule partout, du Charrel aux Sollans, totalement déformée et amplifiée.

Ecole du Charrel, des impacts (de billes ?) sont découverts dans une salle, des personnes auraient été vues dans la cour de l'école. Là aussi, pas de communication sur la réalité visiblement d'un mini-événement. Résultat, toute la journée et encore le lendemain, la rumeur "certifie qu'on a tiré sur l'école".

La stratégie du silence est-elle toujours la bonne solution ? N'a-t-elle pas comme conséquence d'amplifier encore la rumeur et de déformer les faits ?

Une communication précise permet de rester dans le réel et d'éviter tout dérapage de la pensée où le fantasme sécuritaire prend le dessus sur la raison.

On peut espérer que ce silence, ce n'est pas pour masquer la quasi inefficacité des caméras et de la politique sécuritaire de la ville. La démonstration, en fait, qu'il y a les mêmes faits de délinquance aujourd'hui qu'hier.

Comme le reportage télévision sur la chaîne sur C8 en a fait la démonstration, dans un documentaire tragi-comique sur le centre de supervision des caméras d'Aubagne.

Bob Acad

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Un commerçant mécontent... et qui le dit ! +

    Monsieur Alain Harre est tapissier-matelassier, installé à Aubagne, rue Domergue. Le samedi, sur le marché, il fait des démonstrations professionnelles et, de temps en temps, il joue de la harpe pour animer son stand. Samedi 11 août, la police municipale est venu lui signaler l'interdiction de déballer son instrument de Lire la suite
  • Comment le traitement des déchets met en danger les principes de la République +

      Cette réflexion  s'impose à la ville d'Aubagne où sous le prétexte de l'esthétique et non de l'hygiène, on installe, hors zone centre-ville, des containers enterrés à un endroit centralisé. Le ramassage des poubelles ne s'effectuant plus dans certaines rues ou impasses. Lire la suite
  • Voie de Valdonne : rencontre en préfecture +

    Les représentants du collectif "Voie de Valdonne" (V2V) donnaient une conférence de presse lundi 13 août pour rendre compte de la réunion tenue en préfecture le 7 août dernier avec Madame Charbonneau, secrétaire générale depuis avril 2018. La Provence et Mèfi étaient là. Lire la suite
  • Après la pluie et la grêle à Aubagne +

    Le jeudi 9 août dernier, de violentes précipitations se sont abattues sur Aubagne en tout début d'après midi. Une impressionnante pluie de grêlons a occasionné de nombreux dégâts. En moins de deux heures, 64 mm d'eau par m² (autant que pour 15 jours du mois d'avril) tombaient sur Aubagne. Lire la suite
  • Gazay : le choix de déserter le centre ville +

    Les soirées d'animation de l'été sur Voltaire, Foch ou Rau ont été quasiment supprimées par la ville. L'activité autour des restaurants, bars, salon de thé et la dynamique de centre ville en général en souffrent profondément. Lire la suite
  • La vitrine de la céramique et du santon +

    Le 21 juillet, le maire d'Aubagne et la présidente du territoire ont inauguré la 50ème foire à la céramique et au santon, sur le cours Foch, à Aubagne. Il y a huit artisans de moins que l'an dernier. Pourtant, le site de la ville qui utilise beaucoup le "copier-coller" n'a Lire la suite
  • Rencontre avec le Préfet : le collectif Voie de Valdonne précise +

    Suite à notre article "Le Préfet reçoit le collectif Voie de Valdonne", les porte-parole du collectif ont souhaité apporter un certain nombre de précisions sur le but de cette rencontre, précisions que nous publions bien volontiers ci-dessous. Nous joignons aussi à leur demande le courrier qu'ils ont adressé au Préfet Lire la suite
  • 1