L'école, ce n'est la priorité, ni pour Macron ni pour Gazay


service public enseignement

La rentrée scolaire 2018 sera la première entièrement organisée par le gouvernement Macron. 3 881 postes créés dont 261 postes dans notre académie... évidemment après les grandes annonces, le gouvernement va essayer de tricoter pour poursuivre le dédoublement des classes de CP en REP et des CE1 en REP+ parce qu'il va bien falloir atteindre l'objectif qui pourtant à lui seul en demanderait près de 6 400 au niveau national.

Et puis, ne pouvait-on pas penser l'école autrement en se fixant une baisse des effectifs dans toutes les classes, développer le dispositif plus de maîtres que de classes, améliorer les remplacements, redonner vie au RASED (Réseaux d'Aides Spécialisés aux élèves en Difficulté) ?

Non, on préfère supprimer des postes ailleurs, et par là même dégrader les conditions des autres classes qui, elles, n'auront plus droit à rien avec leurs 27 élèves !

Alors à Aubagne comme ailleurs on tricote... de grands travaux prévus tout l'été au moins dans trois écoles d'Aubagne... on va transformer une classe en deux classes... "des cages à lapins" disent certains parents d'élèves dans les conseils d'école... on va faire disparaître des BCD (Bibliothèque Centre de Documentation)... remarque les BCD ce n'est pas très grave vu la baisse continuelle du budget alloué par la Mairie à celles-ci !

Mais... et les classes ? À 12 ou à 24, il s'agit quand même d'ouverture de classe... et là, grande question : Monsieur le Maire et son conseil municipal vont-ils continuer d'augmenter de 5% le budget par élève pour le privé et baisser de plus de 6% celui des élèves de notre école publique, laïque et républicaine ? Il va encore falloir que les enseignants apprennent à faire plus pour les élèves mais avec moins de moyens... S'ils sont devenus experts en la matière, ils commencent cependant à fatiguer ! 

Et puis, il faut aussi le savoir : avec tout ça les enseignants ont une pensée solidaire pour le personnel municipal de nos écoles aubagnaises.

La charge de travail par personne est de plus en plus énorme pour atteindre l'apothéose cette année, enfin c'est ce qu'on croyait, parce qu'en conseil d'école le dédoublement des CP en REP n'est visiblement pas un argument pour (ré)embaucher du personnel. Les flaques de vomi de nos bambins qui aujourd'hui peuvent rester une journée entière dans leur classe simplement saupoudrée de sciure par manque de personnel, pourront peut être y rester plus longtemps : au niveau hygiène et sécurité en période d'épidémie, nous repasserons ! 

Julien Roima

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • L'AFC sur le podium ? ... et l'OM lamentable +

    En Ligue 1, Montpellier freine Saint-Etienne (0 à 1) et se retrouve en course pour l'Europe. Le QSG bat Angers (1 à 2) et Lille est victorieux de Bordeaux (1 à 0). L'équipe de l'OM, sans jeu, sans envie, sans rien, on espère un jour sans entraîneur, a été une Lire la suite
  • 1