L'école, ce n'est la priorité, ni pour Macron ni pour Gazay


service public enseignement

La rentrée scolaire 2018 sera la première entièrement organisée par le gouvernement Macron. 3 881 postes créés dont 261 postes dans notre académie... évidemment après les grandes annonces, le gouvernement va essayer de tricoter pour poursuivre le dédoublement des classes de CP en REP et des CE1 en REP+ parce qu'il va bien falloir atteindre l'objectif qui pourtant à lui seul en demanderait près de 6 400 au niveau national.

Et puis, ne pouvait-on pas penser l'école autrement en se fixant une baisse des effectifs dans toutes les classes, développer le dispositif plus de maîtres que de classes, améliorer les remplacements, redonner vie au RASED (Réseaux d'Aides Spécialisés aux élèves en Difficulté) ?

Non, on préfère supprimer des postes ailleurs, et par là même dégrader les conditions des autres classes qui, elles, n'auront plus droit à rien avec leurs 27 élèves !

Alors à Aubagne comme ailleurs on tricote... de grands travaux prévus tout l'été au moins dans trois écoles d'Aubagne... on va transformer une classe en deux classes... "des cages à lapins" disent certains parents d'élèves dans les conseils d'école... on va faire disparaître des BCD (Bibliothèque Centre de Documentation)... remarque les BCD ce n'est pas très grave vu la baisse continuelle du budget alloué par la Mairie à celles-ci !

Mais... et les classes ? À 12 ou à 24, il s'agit quand même d'ouverture de classe... et là, grande question : Monsieur le Maire et son conseil municipal vont-ils continuer d'augmenter de 5% le budget par élève pour le privé et baisser de plus de 6% celui des élèves de notre école publique, laïque et républicaine ? Il va encore falloir que les enseignants apprennent à faire plus pour les élèves mais avec moins de moyens... S'ils sont devenus experts en la matière, ils commencent cependant à fatiguer ! 

Et puis, il faut aussi le savoir : avec tout ça les enseignants ont une pensée solidaire pour le personnel municipal de nos écoles aubagnaises.

La charge de travail par personne est de plus en plus énorme pour atteindre l'apothéose cette année, enfin c'est ce qu'on croyait, parce qu'en conseil d'école le dédoublement des CP en REP n'est visiblement pas un argument pour (ré)embaucher du personnel. Les flaques de vomi de nos bambins qui aujourd'hui peuvent rester une journée entière dans leur classe simplement saupoudrée de sciure par manque de personnel, pourront peut être y rester plus longtemps : au niveau hygiène et sécurité en période d'épidémie, nous repasserons ! 

Julien Roima

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les services financiers de la ville en attestent : Mèfi a raison ! +

    Le 28 juin aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne qui doit adopter son "budget supplémentaire". C'est l'occasion de lire les documents officiels sur l'état financier de la municipalité. Lire la suite
  • Étude pagnolesque +

    La Provence du 14 juin, nous propose un article ayant pour titre Retour sur 50 ans d'histoire de la zone des Paluds.  Petit coup de pub pour le livre (qui paraitra en fin d'année) de Gilbert Orsi, président honoraire de la Zone des Paluds à Aubagne. Et il la connait Lire la suite
  • Panne d'internet à la Perussonne : la faute à Gazay ? +

    Mèfi! fait encore du GazayBashing penseront certains. Auxquels nous répondrons : la panne d'internet à La Perussonne, très localisée somme toute, n'est pas la faute du maire d'Aubagne... quoique... Lire la suite
  • Ecole de céramique : le conseil régional confirme +

      Après notre article sur l'école de céramique implantée à Aubagne depuis 1989, le conseil régional s'est fendu d'un communiqué qui confirme les nuages noirs qui s'accumulent sur la structure. Lire la suite
  • La Marseillaise a les boules +

    Cette année, le Mondial La Marseillaise à Pétanque aura lieu du 1er au 5 juillet. Après les épreuves difficiles que vient de traverser ce quotidien et la décision du Tribunal de Commerce d'approuver le plan de poursuite de l'activité, plus que jamais c'est une nouvelle occasion pour toutes et tous Lire la suite
  • Une métropole plus proches des habitants +

    Le maire de Martigues, vendredi 8 juin, aux Arcenaulx à Marseille a présenté 10 propositions d'urgence pour sortir la métropole de Marseille de la crise. Lire la suite
  • Trois visages +

    Jafar Panahi en est le symbole, le combat pour la liberté en Iran passe aussi par la caméra à l’épaule. Après Taxi Téhéran, Jafar Panahi, toujours assigné en résidence dans son pays, nous entraine avec Trois Visages dans un excellent road movie parcourant les archaïques régions turcophones de son pays. Lire la suite
  • 1