Vous avez dit "objectivité et honnêteté" ?


tapie provence

Il y a quelques mois, la responsable de la locale d'Aubagne du quotidien La Provence que Mèfi avait sans doute un peu maladroitement énervée, nous adressait publiquement ce message : "être journaliste, c'est un engagement à privilégier toujours les faits, plus que le commentaire, avec objectivité et honnêteté, et à multiplier les points de vue pour que puisse s'exercer une forme de débat contradictoire". Nous avons tenté d'examiner ces propos au travers de leurs publications de ces trois dernières semaines.

9 janvier : pleine page sur les grands chantiers de l'année 2018 programmée par la municipalité; 10 janvier : 1/3 de page sur les voeux de Gérard Gazay aux pompiers; 14 janvier : 1/4 de page pour les voeux de Bernard Deflesselles; 17 janvier : une page pour les voeux de Gazay à l'hôpital; 18 janvier : interview du directeur de Façonéo sur les projets des élus; 20 janvier : pleine page pour les voeux du maire d'Aubagne à la population; 23 janvier : interview pleine page de Barthélémy; 24 janvier : acte II Gazay, voeux aux corps constitués; 28 janvier : pleine page des voeux de Barthélémy aux corps constitués;

Tout cela écrit en reproduisant intégralement, sans aucune vérification ni contradiction, les annonces, les promesses, les déclarations des divers.es élu.e.s.

Ni vérification ni contradiction des déclarations des divers élus

Et pendant ce même temps, 1/4 de page aux élu.e.s d'Aubagne alternative, citoyenne et écologiste pour une conférence de presse annonçant leurs voeux qui ont eu lieu le 26 janvier. Il a fallu attendre le 30 janvier pour avoir droit sur le tiers d'un bas de page à un compte rendu, en l'occurrence parfaitement bien fait.

Ce même jour, sur moins d'un quart de page, nous apprenions que le Valtram avait du plomb dans le fuselage et que le feu vert n'était toujours pas donné. Ce que Mèfi ne cesse d'écrire. Ce que tout le monde pouvait savoir. Il suffisait d'interroger l'administration métropolitaine ou de lire le budget 2018.

Pourtant parions qu'à la prochaine annonce politicienne qui ne manquera pas, nous aurons droit à un titre qui va barrer la une.

La responsable locale du journal de Bernard Tapie concluait son propos par cette affirmation : "nous refusons de faire de la mauvaise foi, de la manipulation, de la déformation et de la désinformation notre fonds de commerce".

En 3 semaines, plus de 6 pages pour les uns, moins d'une page pour les autres

Nous n'avons aucune raison de douter de cette intention. Nous avons seulement un doute sur les moyens réels de mettre ces principes en application.

Pour notre part nous assumons notre souci de vérité, d'indépendance et d'honnêteté. Cela n'exclut pas les maladresses et les erreurs.

Nous revendiquons, aussi, notre choix politique sans nuance : pour nous, Aubagne, ce n'est pas avec Gazay. Nous ne trichons avec personne, toutes celles et ceux qui nous lisent le savent.

C'est pour cela qu'ils sont des milliers d'Aubagnaises et d'Aubagnais à nous lire. 

Disant cela nous n'avons pas la prétention de donner des leçons de journalisme à quiconque ou de nous ériger en modèle. Mais pouvons nous constater ensemble que, à Caracas ou à La Havane, à Washington, à Paris ou à Aubagne, quand la presse ne peut pas faire réellement son travail, la démocratie n'en est pas vraiment une.

La Rédaction

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les services financiers de la ville en attestent : Mèfi a raison ! +

    Le 28 juin aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne qui doit adopter son "budget supplémentaire". C'est l'occasion de lire les documents officiels sur l'état financier de la municipalité. Lire la suite
  • Étude pagnolesque +

    La Provence du 14 juin, nous propose un article ayant pour titre Retour sur 50 ans d'histoire de la zone des Paluds.  Petit coup de pub pour le livre (qui paraitra en fin d'année) de Gilbert Orsi, président honoraire de la Zone des Paluds à Aubagne. Et il la connait Lire la suite
  • Panne d'internet à la Perussonne : la faute à Gazay ? +

    Mèfi! fait encore du GazayBashing penseront certains. Auxquels nous répondrons : la panne d'internet à La Perussonne, très localisée somme toute, n'est pas la faute du maire d'Aubagne... quoique... Lire la suite
  • Ecole de céramique : le conseil régional confirme +

      Après notre article sur l'école de céramique implantée à Aubagne depuis 1989, le conseil régional s'est fendu d'un communiqué qui confirme les nuages noirs qui s'accumulent sur la structure. Lire la suite
  • La Marseillaise a les boules +

    Cette année, le Mondial La Marseillaise à Pétanque aura lieu du 1er au 5 juillet. Après les épreuves difficiles que vient de traverser ce quotidien et la décision du Tribunal de Commerce d'approuver le plan de poursuite de l'activité, plus que jamais c'est une nouvelle occasion pour toutes et tous Lire la suite
  • Une métropole plus proches des habitants +

    Le maire de Martigues, vendredi 8 juin, aux Arcenaulx à Marseille a présenté 10 propositions d'urgence pour sortir la métropole de Marseille de la crise. Lire la suite
  • Trois visages +

    Jafar Panahi en est le symbole, le combat pour la liberté en Iran passe aussi par la caméra à l’épaule. Après Taxi Téhéran, Jafar Panahi, toujours assigné en résidence dans son pays, nous entraine avec Trois Visages dans un excellent road movie parcourant les archaïques régions turcophones de son pays. Lire la suite
  • 1