Vers la fin de la distribution des colis à la Poste du Charrel ?


la poste

La période de Noël et de ses cadeaux s’achève, et cette année encore la Poste aura reçu de nombreuses lettres adressées au Père Noël et à ses lutins. Pourtant, aux abords de l’Oasis du Charrel, si le gros Père Noël lumineux et sa boîte aux lettres ont vu défiler nombre d’enfants venus déposer leur demande, le courrier ne semble pas avoir atteint l’agence de La Poste en face.

La magie n’a pas opéré et comme à son habitude depuis plusieurs années, des centaines de colis n’ont pas été livrés à leur destinataire. 

La raison invoquée reste invariablement la même : « insécurité » ! Le personnel des postes intérrogé sur ce terme inscrit sur l’avis de passage l’affirme sans détour : « il y a quelques années, les facteurs se sont fait volés leur véhicule de transport remplis de colis alors qu’ils étaient en pleine livraison. Depuis, c’est toute la zone du Charrel et de la Pérussonne qui n’est plus couverte par le service de distribution de colis ». 

Il arrive même que les avis de passage signalant la présence d’un paquet en agence ne soient jamais délivrés, entrainant le retour des colis à leur expéditeur lorsqu’ils ne se perdent pas en route. Le service des réclamations qui en a été informé à plusieurs reprises, se fend systématiquement d’une réponse automatique : aucun dysfonctionnement n’a été constaté. 

Et pendant ce temps là, Monsieur le Maire de tous les aubagnais, opposant le fait que le service de La Poste n’est pas de sa compétence, laisse mourir le service public. Le gestionnaire bon père de famille qu’il est se délecte sans doute de voir cette activité dépérir au profit des entreprises de livraisons privées. D’autant que ces dernières n’ont que faire de cette pseudo insécurité et ne rechignent pas à garer leur camionnette pour monter les marchandises pour les remettre en main propre. 

Les services publics de base se meurent dans une lente et pénible agonie tandis qu’élus et technocrates se gargarisent de discours sur le retour du droit commun dans les quartiers. Le premier magistrat de la Ville aux allures de Père Fouettard quant à lui s’en lave les mains.

José Da Silva

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • L'AFC sur le podium ? ... et l'OM lamentable +

    En Ligue 1, Montpellier freine Saint-Etienne (0 à 1) et se retrouve en course pour l'Europe. Le QSG bat Angers (1 à 2) et Lille est victorieux de Bordeaux (1 à 0). L'équipe de l'OM, sans jeu, sans envie, sans rien, on espère un jour sans entraîneur, a été une Lire la suite
  • 1