Vers la fin de la distribution des colis à la Poste du Charrel ?


la poste

La période de Noël et de ses cadeaux s’achève, et cette année encore la Poste aura reçu de nombreuses lettres adressées au Père Noël et à ses lutins. Pourtant, aux abords de l’Oasis du Charrel, si le gros Père Noël lumineux et sa boîte aux lettres ont vu défiler nombre d’enfants venus déposer leur demande, le courrier ne semble pas avoir atteint l’agence de La Poste en face.

La magie n’a pas opéré et comme à son habitude depuis plusieurs années, des centaines de colis n’ont pas été livrés à leur destinataire. 

La raison invoquée reste invariablement la même : « insécurité » ! Le personnel des postes intérrogé sur ce terme inscrit sur l’avis de passage l’affirme sans détour : « il y a quelques années, les facteurs se sont fait volés leur véhicule de transport remplis de colis alors qu’ils étaient en pleine livraison. Depuis, c’est toute la zone du Charrel et de la Pérussonne qui n’est plus couverte par le service de distribution de colis ». 

Il arrive même que les avis de passage signalant la présence d’un paquet en agence ne soient jamais délivrés, entrainant le retour des colis à leur expéditeur lorsqu’ils ne se perdent pas en route. Le service des réclamations qui en a été informé à plusieurs reprises, se fend systématiquement d’une réponse automatique : aucun dysfonctionnement n’a été constaté. 

Et pendant ce temps là, Monsieur le Maire de tous les aubagnais, opposant le fait que le service de La Poste n’est pas de sa compétence, laisse mourir le service public. Le gestionnaire bon père de famille qu’il est se délecte sans doute de voir cette activité dépérir au profit des entreprises de livraisons privées. D’autant que ces dernières n’ont que faire de cette pseudo insécurité et ne rechignent pas à garer leur camionnette pour monter les marchandises pour les remettre en main propre. 

Les services publics de base se meurent dans une lente et pénible agonie tandis qu’élus et technocrates se gargarisent de discours sur le retour du droit commun dans les quartiers. Le premier magistrat de la Ville aux allures de Père Fouettard quant à lui s’en lave les mains.

José Da Silva

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Voie de Valdonne : rencontre en préfecture +

    Les représentants du collectif "Voie de Valdonne" (V2V) donnaient une conférence de presse lundi 13 août pour rendre compte de la réunion tenue en préfecture le 7 août dernier avec Madame Charbonneau, secrétaire générale depuis avril 2018. La Provence et Mèfi étaient là. Lire la suite
  • Après la pluie et la grêle à Aubagne +

    Le jeudi 9 août dernier, de violentes précipitations se sont abattues sur Aubagne en tout début d'après midi. Une impressionnante pluie de grêlons a occasionné de nombreux dégâts. En moins de deux heures, 64 mm d'eau par m² (autant que pour 15 jours du mois d'avril) tombaient sur Aubagne. Lire la suite
  • Gazay : le choix de déserter le centre ville +

    Les soirées d'animation de l'été sur Voltaire, Foch ou Rau ont été quasiment supprimées par la ville. L'activité autour des restaurants, bars, salon de thé et la dynamique de centre ville en général en souffrent profondément. Lire la suite
  • La vitrine de la céramique et du santon +

    Le 21 juillet, le maire d'Aubagne et la présidente du territoire ont inauguré la 50ème foire à la céramique et au santon, sur le cours Foch, à Aubagne. Il y a huit artisans de moins que l'an dernier. Pourtant, le site de la ville qui utilise beaucoup le "copier-coller" n'a Lire la suite
  • Rencontre avec le Préfet : le collectif Voie de Valdonne précise +

    Suite à notre article "Le Préfet reçoit le collectif Voie de Valdonne", les porte-parole du collectif ont souhaité apporter un certain nombre de précisions sur le but de cette rencontre, précisions que nous publions bien volontiers ci-dessous. Nous joignons aussi à leur demande le courrier qu'ils ont adressé au Préfet Lire la suite
  • Mépris du personnel communal : de pire en pire +

    Le 13 juillet, une réunion du Comité Technique de la ville a eu lieu. Il a marqué une nouvelle étape dans le mépris affiché par Gazay et sa "haute" administration pour les agents communaux. Les Comités Techniques des collectivités, composés d'élus et de représentants élus du personnel, sont des instances Lire la suite
  • Re-dynamisation du Centre-Ville +

    La redynamisation du centre ville aubagnais c'est un peu comme le monstre du Loch Ness. On en parle beaucoup mais nous arrivons tout juste à en voir le bout de la queue. Mais nos yeux sont-ils bien fiables ? Lire la suite
  • 1