Vers la fin de la distribution des colis à la Poste du Charrel ?

la poste

La période de Noël et de ses cadeaux s’achève, et cette année encore la Poste aura reçu de nombreuses lettres adressées au Père Noël et à ses lutins. Pourtant, aux abords de l’Oasis du Charrel, si le gros Père Noël lumineux et sa boîte aux lettres ont vu défiler nombre d’enfants venus déposer leur demande, le courrier ne semble pas avoir atteint l’agence de La Poste en face.

La magie n’a pas opéré et comme à son habitude depuis plusieurs années, des centaines de colis n’ont pas été livrés à leur destinataire. 

La raison invoquée reste invariablement la même : « insécurité » ! Le personnel des postes intérrogé sur ce terme inscrit sur l’avis de passage l’affirme sans détour : « il y a quelques années, les facteurs se sont fait volés leur véhicule de transport remplis de colis alors qu’ils étaient en pleine livraison. Depuis, c’est toute la zone du Charrel et de la Pérussonne qui n’est plus couverte par le service de distribution de colis ». 

Il arrive même que les avis de passage signalant la présence d’un paquet en agence ne soient jamais délivrés, entrainant le retour des colis à leur expéditeur lorsqu’ils ne se perdent pas en route. Le service des réclamations qui en a été informé à plusieurs reprises, se fend systématiquement d’une réponse automatique : aucun dysfonctionnement n’a été constaté. 

Et pendant ce temps là, Monsieur le Maire de tous les aubagnais, opposant le fait que le service de La Poste n’est pas de sa compétence, laisse mourir le service public. Le gestionnaire bon père de famille qu’il est se délecte sans doute de voir cette activité dépérir au profit des entreprises de livraisons privées. D’autant que ces dernières n’ont que faire de cette pseudo insécurité et ne rechignent pas à garer leur camionnette pour monter les marchandises pour les remettre en main propre. 

Les services publics de base se meurent dans une lente et pénible agonie tandis qu’élus et technocrates se gargarisent de discours sur le retour du droit commun dans les quartiers. Le premier magistrat de la Ville aux allures de Père Fouettard quant à lui s’en lave les mains.

José Da Silva

 

Articles récents

  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • 1