Réforme des rythmes scolaires : la pression ne baisse toujours pas

Jeudi 16 : rassemblement à partir de 9 h devant la Mairie, samedi 18 : rassemblement sur le cours Foch à 10 h, la mobilisation se poursuit contre l’organisation des nouveaux rythmes scolaires choisie par la municipalité.

 

Ce jeudi 16 octobre, les services municipaux dans les écoles (périscolaire, cantine…) seront de nouveaux fortement perturbés, les personnels municipaux cessant leur travail dans le cadre d’une journée nationale d’action interprofessionnelle contre l’austérité. Le syndicat CGT des territoriaux s’est saisi de cette opportunité pour proposer un rassemblement devant la Mairie à 9 h avant de se joindre au cortège marseillais.

De leur côté les Parents d’élèves en colère, groupe né sur Facebook élargit sa mobilisation en proposant dans de nombreuses écoles des pétitions.

Ils ont obtenu un rendez-vous avec Gérard Gazay, comme Mèfi ! l’annonçait dés lundi.

Solidaires des Atsems, ce sont 7 mamans qui ont rencontré le Maire (le compte rendu de cette rencontre est disponible sur leur groupe). Un entretien qui a semble-t-il rapidement tourné au dialogue de sourds. Pour le Maire « 95% des demandes ont été satisfaites et il ne comprend pas pourquoi les grèves continuent » renvoyant systématiquement la responsabilité du manque de communication sur les services municipaux.

Gérard Gazay n’avait pourtant pas hésité à glisser un « communiqué de presse » dénonçant le personnel gréviste dans le cartable des écoliers. Une démarche inopportune qui lui avait valu un rappel à l’ordre de la part de l’Inspecteur de l’Education Nationale. (lire ici)

En tout cas, elles sont ressorties plus mobilisées que jamais en rappelant que « les vacataires ne sont en rien du personnel en plus. Mais, juste pour faire du remplacement de personnel absent ou en maladie. Ce qui ne règle pas le problème de l'insécurité de nos enfants dans les écoles ».

Très déterminées, elles invitent, ce samedi à partir de 10 h sur le Cours Foch, les Aubagnais concernés à un grand rassemblement. Proposition de look pour ce rassemblement, se vêtir d’un gilet jaune et comme objectif d’obtenir « la mise en place d'une table ronde entre la Mairie, le personnel municipal, les parents d'élèves et des professeurs des écoles. »

Une solution qui pourrait permettre en toute transparence de sortir de ce conflit qui perturbe le bon fonctionnement des écoles aubagnaises depuis la rentrée.

Gabi MONNIER

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1