La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle

3 farfale

M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte.

Le 3 Farfalle, c'est un restaurant italien qui marche très correctement pendant 6 mois de l'année. La terrasse installée sur la place permet de goûter à une cuisine soignée, avec des spécialités dont seuls les Italiens ont le secret.

Mais de mi-octobre à mi-avril, l'espace intérieur est trop réduit pour accueillir tous les clients. M. Bacchio a donc, tout naturellement, demandé au maire l'autorisation de construire une terrasse couverte, ouverte au printemps et en été et qui pourrait être chauffée ou au moins protégée des intempéries le reste de l'année.

Depuis trois ans, il essuie un refus. Toutes les excuses ont été trouvées : "Il faudrait l'autoriser à tous ceux qui le demanderont" (et alors ?), "Il faudrait écrire une charte à respecter" (il n'y a qu'à l'écrire !)...

A chaque année, à chaque demande, une excuse pour refuser. Et mettre en danger l'équilibre financier d'un des meilleurs restaurants d'Aubagne.

Ce propriétaire envisage de quitter Aubagne, d'autant plus que "c'est sale" dit-il. Et qu'il a un fort sentiment que l'on se moque de lui. Madame Pellen, adjointe au maire, déléguée au commerce et à l'artisanat, lui avait affirmé que les locaux disponibles sur la place Rau allaient être occupés par des bureaux. Il vient d'apprendre que ce sera un restaurant... italien.

De la concurrence directe, et, dit-il, "Eux ils auront, sans doute droit à une terrasse couverte". Il semble qu'à Aubagne les "chaînes" (Gelati Nino, Zia Concetta...) soit privilégiées. Peut être à cause d'une plus grande surface... financière ?

On comprend mieux pourquoi c'était le patron de "Zia Concetta" qui avait cru bon de venir vendre "les gigantesques travaux" de la place de Guin dans une vidéo à la gloire de l'équipe municipale.

Qu'on nous permette de souligner que ce serait une mauvaise image pour le centre d'Aubagne, si le propriétaire des 3 Farfalle mettait sa menace de départ à exécution. Rappelons que c'est lui qui a permis la reprise des animations musicales d'été, place Joseph Rau, alors que la ville les avait abandonnées.

Nous sommes sûr qu'à cette occasion, madame Pellen va abandonner son costume de politicienne pour reprendre celui de commerçante. C'est l'intérêt du dynamisme commercial du centre ville. C'est l'intérêt d'Aubagne.

Antoine Monticellu

 

 

Articles récents

  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • 1