13Habitat : ça ne chauffe plus !


chauffage 13habitat

Nous avons déjà relaté les mécontentements exprimés par les locataires de "Terre de Garance" à La Tourtelle concernant les pannes répétées de chauffage. D'autres familles nous indiquent qu'ils subissent eux aussi des coupures de chauffage et d'eau chaude à l'immeuble "République" en centre ville, géré par le bailleur 13Habitat.

A La Tourtelle, il s'agit de la chaudière bois, mal ou pas alimenté en combustible, en arrêts répétés pour dysfonctionnement quasi permanent. Les trois bailleurs sociaux dont 13Habitat sont concernés. Les trois renvoient la faute sur les autres (la métropole, l'agglo, le promoteur, Façonéo, la ville...) mais, dans tous les cas, ne font pas le nécessaire pour permettre aux familles d'obtenir les services qu'ils attendent... et qu'ils paient.

Pour la rue de La République, il s'agit d'un chauffage solaire qui n'arrive pas à couvrir tous les besoins en chauffage et en eau chaude, dans un immeuble géré exclusivement par 13Habitat (dont le maire est administrateur). Là aussi, les réclamations vers le bailleur grandissent et tentent de s'organiser collectivement.

D'autant plus que dans cet ensemble, certains étages sont éclairés jour et nuit, 24 heures sur 24, depuis des mois, sans que personne n'intervienne pour réparer les minuteries, laissant ainsi les locataires payés des charges indues.

13Habitat a sans doute décidé de participer au "Grand Prix Donald Trump" sur le thème "Puisque la terre va mourir, abrégeons ses souffrances".

Non seulement le maire a stoppé la construction de logements locatifs sociaux, non seulement le service logement ne reçoit plus les demandeurs, non seulement la ville ne participe plus aux attributions laissant les Aubagnais en attente de logement dans les mains des bailleurs ou de la Préfecture, mais, en plus, les bailleurs sociaux, connaissant l'absence de soutien de la ville dans ce domaine, ne se préoccupent plus du confort minimum de leurs locataires.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les services financiers de la ville en attestent : Mèfi a raison ! +

    Le 28 juin aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne qui doit adopter son "budget supplémentaire". C'est l'occasion de lire les documents officiels sur l'état financier de la municipalité. Lire la suite
  • Étude pagnolesque +

    La Provence du 14 juin, nous propose un article ayant pour titre Retour sur 50 ans d'histoire de la zone des Paluds. Petit coup de pub pour le livre (qui paraitra en fin d'année) de Gilbert Orsi, président honoraire de la Zone des Paluds à Aubagne. Et il la connait Lire la suite
  • Panne d'internet à la Perussonne : la faute à Gazay ? +

    Mèfi! fait encore du GazayBashing penseront certains. Auxquels nous répondrons : la panne d'internet à La Perussonne, très localisée somme toute, n'est pas la faute du maire d'Aubagne... quoique... Lire la suite
  • Ecole de céramique : le conseil régional confirme +

      Après notre article sur l'école de céramique implantée à Aubagne depuis 1989, le conseil régional s'est fendu d'un communiqué qui confirme les nuages noirs qui s'accumulent sur la structure. Lire la suite
  • La Marseillaise a les boules +

    Cette année, le Mondial La Marseillaise à Pétanque aura lieu du 1er au 5 juillet. Après les épreuves difficiles que vient de traverser ce quotidien et la décision du Tribunal de Commerce d'approuver le plan de poursuite de l'activité, plus que jamais c'est une nouvelle occasion pour toutes et tous Lire la suite
  • Une métropole plus proches des habitants +

    Le maire de Martigues, vendredi 8 juin, aux Arcenaulx à Marseille a présenté 10 propositions d'urgence pour sortir la métropole de Marseille de la crise. Lire la suite
  • Trois visages +

    Jafar Panahi en est le symbole, le combat pour la liberté en Iran passe aussi par la caméra à l’épaule. Après Taxi Téhéran, Jafar Panahi, toujours assigné en résidence dans son pays, nous entraine avec Trois Visages dans un excellent road movie parcourant les archaïques régions turcophones de son pays. Lire la suite
  • 1