Quartiers d'Aubagne #7 - Espillières : noir c'est noir, gris c'est gris

quartiers Les Espillières

Non, ce n'est pas un hommage de plus à Johnny Hallyday (qui les mérite tous), ni même de la Météo mais bien du quartier des Espillières dans lequel je vis. Autrefois animé par un CIQ que ses habitants ont délaissé, est-ce encore aujourd'hui un quartier ?

Plutôt une suite de diverses propriétés qui pour certaines ont fière allure.

Des murs derrière lesquels ils s'isolent du monde réel et se réfugient dans une vision passéiste de la ville. Beaucoup de personnes y sont prisonnières de préjugés sociaux dépassés car la société change. 

La connaissance de leur ville leur a échappé depuis longtemps et ils n'en perçoivent que des informations filtrées par leurs "Premiers de Cordée". 

Certains résidents  ne connaissent même pas le nombre d'habitants d'Aubagne (et c'est du vécu !).

Comment s'étonner alors qu'ils  ne prennent pas les bonnes décisions quant à l'avenir de leur cité : ils votent uniquement selon leur idéologie et non en fonction des programmes présentés.

La preuve ! En 2014, ils ont voté pour un candidat sans programme qui n'a depuis de cesse  de s'attribuer les réalisations d'autrui ou de "pomper" sur le programme rival...

C'est vrai que l'avenir restera sombre dans ce quartier tant qu'on préférera  élire un candidat calomnieux à promesses (non-tenues) à un autre ayant réalisé tout à quoi il s'était engagé.

Mais ce Maire redevable a amélioré la circulation sur le plateau ? Faux, il a déplacé le problème de quelques mètres tout en mettant en danger les enfants dans le square et défiguré cet écrin en l'encerclant de barrières en bois comme pour un ghetto. La mise en place des dos d'âne ne semble pas respecter les normes légales (à vérifier dans toute la ville): 10 cm de hauteur, quota de voitures.

Le manque de sécurité (thème de campagne !) existe en tous domaines :

Comme partout dans la ville, la saleté  et les herbes folles ont envahi le quartier, le ramassage des containers et des poubelles est aléatoire, le matériel communal n'est pas entretenu (éclairage défaillant, parcours sportif des Espallères abandonné), délais de débroussaillage non respectés (et le feu n'est pas passé loin cet été !).

Je termine ce zoom malgré tout sur une note d'espoir.

Au dernier Conseil de Quartier (sans intérêt : palabres sur boîte de nuit vers Auchan, tableau chiffré mais sans références ni sources, doléances municipales sur les obligations légales à exécuter), une voix inquiète s'est élevée : Et notre cadre vie ? Autrefois, mon père me promenait au square ; aujourd'hui je ne peux plus le faire avec mes enfants !

Peut-être la naissance d'une prise de conscience en regard des mensonges et des échecs d'une équipe municipale : emplois, propreté, réductions d'impôts, soumission à la Métropole, et dette.

Espérons qu'un peu d'humanité refleurira sous le béton craquelé ; qu'un jour, dans ce quartier, La Fête des voisins renaîtra de ses cendres avec de nouvelles structures d'animation (CIQ, foyer ?) et que bientôt, face à l'étendue des dégâts, les habitants des Espillières sauront réagir pour sortir des ténèbres.

Johnny lui,  a vaincu sa période "Noir, c'est Noir"...

Gilles Lejeune

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1