Les chiffres de la gratuité

 

Alors que certains réfléchissent à améliorer la fréquentation des transports en commun, alors que le concept de gratuité prend une ampleur nationale et internationale, le Pays d'Aubagne et de l'Etoile semble détenir une partie des solutions possibles pour cela. L'association « Se déplacer en liberté » (ASDEL) nous propose son regard sur les chiffres des transports 2015 et 2016.

Rappel, cela concerne : 12 communes, 105 000 habitants sur un territoire de 244,7 km² soit 429 hab/km². Aujourd'hui absorbé par la métropole Aix Marseille Provence (AMP) dont le poids est phénoménal : 92 communes 1 876 000 hab., 3 173 km², issue du regroupement de 6 intercommunalités soit 591hab/km².

La RTM a pris en 2017 le contrôle des 7 organisations de transports des territoires et de Cartreize.

Les transports en commun sur le territoire du Pays d'Aubagne et de l’Étoile sont encore gérés par une SPL (Façonéo) chapeautée depuis par la RTM.

Pour l'année 2015 :

5 694 320 voyageurs transportés soit +14% d'augmentation par rapport à 2014.

2 729 790 km parcourus.

Pour l'année 2016 :

5 819 812 voyageurs transportés soit +2,2 % par rapport à 2015.

2 355 018 km parcourus.

Les chiffres du Tram :

1 787 408 voyageurs pour 2015 lors de la 1er année de mise en service. Soit 37 % de la fréquentation du réseau.

2 112 550 voyageurs en 2016 soit + 4 % par rapport à 2015 et 36 % de la fréquentation du réseau.

Nous constatons ici, que le TRAM est le moteur du développement de la fréquentation car il représente 37% à 36 % des voyageurs, alors que son trajet ne représente que 7% du nombre de km parcourus.

Imaginons ce que serait aujourd'hui l'essor des transports en commun si le projet avait été mené à son terme c'est à dire, traverser le centre ville jusqu'à la zone industrielle des Paluds d'un coté et jusqu'à la Penne/Huveaune de l'autre !

La gratuité :

Mais le facteur le plus important de la progression de l'usage des transports en commun est cependant la gratuité.

Avant, en 2008 : 1 984 612 voyages/an

En 2010 après 2 ans de gratuité : 4 029 431 voyages/an soit plus du double de fréquentation

En 2015 c'est 5 7694 320 voyages/an.

En 2016 c'est 5 819 812 voyages/an.

Soit depuis l'application de la gratuité presque 3 fois plus de fréquentation.

Ainsi est démontré la progression constante et donc l'intérêt indéniable de la gratuité.

Quand on voit que le « livre blanc » de la métropole se fixe comme but une augmentation de 20% de l'usage des transports en commun d'ici 2030, on imagine ce que pourrait devenir ce progrès si les règles de la gratuité étaient généralisées à la métropole.

Nota :

Tous les chiffres proviennent des rapports d'activité de Transdev communiqués au conseil de la Métropole.

Autres critèrescessaires pour amener les habitants à choisir les transports en commun pour leurs déplacements :

Adéquation des itinéraires et stations aux besoins,

Maintien d'un haut niveau de qualité des véhicules et du service (fiabilité des horaires, accessibilité, information),

Adaptation des fréquences de chaque ligne et des lignes en correspondance,

Ce que n'a cessé de faire le gestionnaire des lignes de l'Agglo.

Les bienfaits de la gratuité pour les transports en commun et leurs usagers :

Pacification des rapports usagers – personnels,

Diminution des dégradations, moins d'incivisme,

Gain de pouvoir d'achat pour les familles (le coût du ticket voyageur étant reporté sur le versement transport et les charges communales)

Apport d'une possible mobilité aux personnes les plus défavorisées,

Absence de discrimination (pas de justification à fournir pour demander une réduction),

Lutte contre les inégalités sociales,

Réduction de la pollution, amélioration de l'environnement,

Mixité intergénérationnelle,

Attractivité résidentielle, amélioration de l'image de la ville.

« LIBERTÉ , ÉGALITÉ , GRATUITÉ »

Association « Se déplacer en liberté »

NDLR : la gratuité a été mise en place en 2009 par un vote majoritaire du conseil de l'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile présidé, alors, par Alain Belviso. Madame Barthélémy et son groupe n'avaient pas voté la délibération.

Articles récents

  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • 1