Gratuité des bus... jusqu'en 2021

bus gratuit2

Doucement mais sûrement, Sylvia Barthélémy, présidente d'un conseil de territoire sans pouvoir, continue à utiliser les divers outils qui lui restent (et en particulier les SEM) pour communiquer, un peu plus de deux ans avant les municipales, ses "bonnes intentions" pour les Aubagnaises et les Aubagnais. Jeudi 14 septembre, c'était sur les transports.

Au centre des informations, l'arrivée de la Régie des Transports Métropolitains (RTM avec un M qui très opportunément s'est transformé en Métropolitain au lieu de Marseille) sur le territoire aubagnais.

Après nous avoir expliqué depuis le conseil d'agglomération de novembre 2015 que la Délégation de Service Public des transports devait être récupérée par la SPL locale "Façonéo", il fallait prendre un nouveau virage pour justifier l'arrivée de la RTM.

En effet la métropole du maire de Marseille a imposé que la gestion du tramway (personnel, exploitation, maintenance...) soit totalement assurée par la RTM. Pour être plus juste, par la société des Transports du Pays d'Aubagne et de l'Etoile, créée par la RTM pour donner un petit vernis d'ici à la chose.

Pour les bus, Façonéo travaillera en coopération avec sa grande voisine. On nous explique que ce sera "main dans la main" : la petite menotte de la SPL Façonéo dans la grosse main du géant des transports marseillais. En précisant que la métropole Aix-Marseille est déjà l'un des principaux actionnaires de la SPL.

Puis nous avons eu droit à une tirade de la présidente sur les bienfaits de la gratuité des transports. Elle oublie de préciser que la gratuité qui existe depuis le 15 mai 2009 avait été décidée par une réunion du conseil de l'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Ce jour là, quand Alain Belviso et les élus d'Aubagne ont fait cette proposition, elle et son groupe ne l'avaient pas votée.

Bien sûr, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et elle a sans doute oublié de l'être... surtout en pré-période électorale.

Mais le directeur de la RTM nous ramène les pieds sur terre. Il rajoute en effet : "Elle (NDLR : en parlant de la gratuité) reste l'affaire de l'autorité organisatrice", c'est à dire la Métropole. Après avoir précisé que : "la gratuité a parfois suscité une certaine hostilité au sein de la Métropole".

La conclusion est encore plus éclairante : "La gratuité est pérennisée - en français : action de faire continuer dans le temps - ... jusqu'en 2021". C'est à dire juste après les municipales. Encore faudra-t-il pour aller jusque-là que la croissance de la fréquentation soit au moins de 2,4 % par an. Tout est dit.

Joseph Lèsperd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles récents

  • Soirée Papa Noël de Gazay : morceaux choisis +

    Mèfi a rendu compte de la soirée du 20 février où le maire nous a (re)sorti de sa hotte de Père Noël toutes les promesses de 2014 dont aucune n'a été tenue. Revenons sur quelques moments, pour en rire ... ou en pleurer. Lire la suite
  • Les crèches Sodexo +

    Dans son catalogue 2020 des promesses électorales, Gazay nous informe qu'il va créer 3 nouvelles crèches, une halte garderie... Après 6 ans de diète, la ville va-t-elle se préoccuper de la petite enfance ? Non bien sûr, il ne s'agit pas de cela. Lire la suite
  • LREM dévoile sa liste "Pour Aubagne" +

    Sylvia Barthélémy qui a obtenu l'investiture des instances nationales de La République En Marche (mais La Retraite En Moins) a fait connaître ses colistiers ce vendredi 21 février au restaurant l'Argilla. Pas de surprise les représentants de LREM et des partis de droite, hors "Les Républicains", se taillent la part Lire la suite
  • Le Garage Burger +

    Le restaurant "Le Garage Burger" est un établissement de restauration rapide que vous devez absolument connaître. Situé à la sortie d'Aubagne, sur la droite en allant vers Napollon au 610 sur la D96, si vous êtes d'Aubagne ou des alentours, il faut vous offrir un déjeuner dans cet endroit au Lire la suite
  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage confirmerait, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • 1