Pourquoi une modification du Plan Local d'Urbanisme ?

pourquoi une modification du plan local d'urbanisme ?

Mèfi l'a déjà annoncé, moins de 8 mois après le vote par les élus de Gazay au conseil municipal du 22 novembre 2016, le maire a décidé, le 12 juillet 2017, de lancer une enquête publique en vue de modifier le PLU.

On peut rappeler que le PLU (Plan Local d'Urbanisme) a remplacé le POS (Plan d'Occupation des Sols). C'est un document qui fixe les règles d'urbanisme sur un territoire : zones constructibles, les conditions et les formes des constructions, les prescriptions architecturales, les zones naturelles et celles réservées à une urbanisation future, etc...

Il peut être modifié après une nouvelle enquête publique et un vote du conseil municipal ou de l'institution compétente (Métropole par exemple).

Examinons, comme nous nous y étions engagés, le contenu de cette première modification soumise à enquête.

Nous avions fait observer dès 2016, concernant le PLU d'Aubagne, qu'il avait été "conçu à la va vite, bâclé, sans ambition et sans finalisation". Bien sûr, "on" a tenté de nous faire la démonstration du contraire.

Or le rapport justifiant la modification nous indique : "les délais restreints de son élaboration n'ont pas permis de présenter à l'enquête publique des dossiers parfaitement finalisés...", nous donnant raison a posteriori.

On nous signale, aussi, des erreurs et des rectifications d'adresses de certains bâtiments. On peut comprendre : c'est une agence marseillaise qui a suivi le dossier et c'est un cadre de Marseille qui était responsable de la conception et de l'élaboration du PLU d'Aubagne. Ils ne connaissaient pas les adresses, pas plus qu'Aubagne.

D'autres modifications touchent quelques parties sensibles. Nous avons, dans un article précédent (voir ici), dénoncé l'augmentation des surfaces immédiatement constructibles de plus de 15 hectares dans les zones de Camp Major et de La Morochita.

Mais aussi, on propose d'accroître la densité dans les zones urbaines : extension maximum de 250 m² et 100 m² d'annexes au sol. Vous en conviendrez, ce n'est pas négligeable.

On relève les hauteurs de constructions qui passe de 10 à 15 mètres dans plusieurs secteurs. C'est le cas au Pin Vert, de Campagne Michel et Cancellieri jusqu'à l'immeuble Victor Hugo et aux Passons. On se souvient que sur le bassin des Passons, le groupe Eiffage a prévu des immeubles. On peut comprendre pourquoi il n'y a toujours pas de permis déposé, on attendait sans doute la modification.

Pour le reste du secteur Passons, ce ne sont que des établissements publics (cimetière, école, maison de quartier, terrain Jourdan...). Sous prétexte d'un nouveau pôle éducatif, Gazay a-t-il prévu de vendre pour rajouter quelques immeubles supplémentaires ?

L'autorisation sera donnée dans les zones agricoles de construire plus près des voies. Il sera possible pour les extensions dans les zones inconstructibles de "réduire la distance par rapport aux limites séparatives sur les terrains en pente". Voilà une proposition qui ne doit exister que pour répondre à un ou quelques rares cas individuels.

Nous ne trouvons toujours aucune réponse à l'avis défavorable de l'Agence régionale de Santé pour les lieux non desservis par les réseaux d'assainissement.

Par contre, on insiste sur 4 secteurs déjà prévus au PLU "réservés aux logements sociaux", cela mérite un éclairage :

1- Campagne Roux : au delà du fait que c'est un espace naturel qu'on devrait conserver pour le quartier, c'est une zone inondable !

2- Salengro : les terrains dits "Bettini" que les propriétaires ne veulent pas céder !

3- Mermoz : le long de la voie, avec des maisons individuelles déjà existantes et qu'il faudrait exproprier.

4- Verdun : seul vrai secteur possible mais où il était prévu de faire... un commissariat.

On voit bien avec ces zones redéfinies que Gazay ne veut pas répondre à la demande, pourtant très forte sur la ville, de logements locatifs sociaux.

Pendant l'enquête, si nécessaire et en fonction des documents présentés, nous préciserons encore ce que nous semble mettre en évidence cette "Modification N°1 du PLU".

Joseph Lèsperd

 

 

Articles récents

  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • Covid-19 : sans polémique, de nouvelles propositions pour Aubagne +

    Nous sommes tous aujourd’hui confrontés à nos obligations de confinement, mais aussi aux besoins d’informations permettant de sortir de cet isolement et de l’état d’anxiété dans lesquels nous sommes plongés. La transparence doit être désormais le maître-mot de toute gestion publique. La nécessité du rassemblement de la nation, ne doit Lire la suite
  • 1