Hôpital d’Aubagne : le temps des actes

Hôpital d'Aubagne non à la fermeture du service réanimation

Passée la campagne électorale, que reste-t-il des engagements des candidats ? Le conseil municipal d’Aubagne du 29 juin en permettra une intéressante vérification avec la fermeture annoncée du service réanimation du centre hospitalier Edmond-Garcin.

Aubagne est-elle encore capable de rassembler acteurs et usagers de son hôpital public, avec l’ensemble des communes concernées, pour empêcher le transfert du service réanimation vers la clinique La Casamance ? Rassembler sans exclusive ni a priori idéologique comme elle a su le faire, il y a quelques années, pour l’obtention de l’IRM ?

Ses élus sont-ils prêts, dans leur diversité politique, comme ils l’ont affirmé aux agents hospitaliers et à leurs organisations syndicales, à les soutenir pour faire prévaloir l’intérêt général sur le choix des intérêts privés porté par l’Agence Régionale de Santé ?

On le saura vite. La motion dont les élu(e)s  du groupe « Aubagne alternative citoyenne et écologique » ont demandé l’inscription à l’ordre du jour du conseil municipal du 29 juin prochain offre en effet aux uns et aux autres l’occasion de concrétiser par un acte fort les déclarations qui ont suivi l’annonce de la fermeture du service réanimation : la création d’un comité de défense de l’hôpital, tel que souhaité par l’intersyndicale des personnels.

Vers un comité de défense de l’hôpital ?

Dans leur motion, Magali Giovannangeli, Denis Grandjean, Daniel Fontaine, Hélène Lunetta et le docteur Ait Abbas soulignent l’exigence de transparence que requiert nécessairement une décision aussi grave pour la santé de toute une population. Le texte soumis à l’assemblée communale « demande que les décisions de l’ARS concernant l’hôpital d’Aubagne soient rendues publiques et fassent l’objet d’un débat avec la population et les professionnels de santé. »

« Le débat sur l’avenir du Centre hospitalier Edmond-Garcin doit être mené au grand jour et les positions de chacun doivent être connues » insistent les élu(e)s d’opposition.

Que propose Gérard Gazay qui, durant la campagne électorale, s’est déclaré contre le transfert des lits du service réanimation vers La Casamance, transfert qu’« (il) ne comprend pas » ? Quel soutien les personnels peuvent-ils maintenant attendre du député Deflesselles réélu dimanche, lui qui affirmait (plus prudemment) aux représentants syndicaux : « Aubagne, l’Est marseillais se doit d’avoir sur son territoire un hôpital de qualité, de plein exercice et indépendant de l’APHM »?

Quel plaidoyer auprès du gouvernement Macron peut-on espérer de la candidate de La France En Marche Sylvie Brunet également solidaire de l’hôpital menacé ? Quel appui de la présidente de l’Agglo Sylvia Barthélémy dans cette bataille qui concerne tout le territoire du Pays d’Aubagne et au-delà ?

Nul doute que les Aubagnais seront nombreux, le 29 juin, pour avoir une première réponse. La crédibilité et la sincérité des représentants politiques, c’est dans ces moments-là qu’on en prend l’exacte mesure.

Dominique Palmi 

Articles récents

  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • Localisation méphitique #dehorsGazay +

    Le local de campagne de "l’élu sortant" est situé au 17 rue de la République, derrière les photos géantes de son sourire, dans l’ancienne parfumerie qui a été obligée de déguerpir…  Lire la suite
  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • 1