Eau, bien commun de l'humanité


eau biencommun

Les Insoumis organisaient ce jeudi 17 novembre la 1ère réunion sur la thématique de l’eau. Le choix d’Aubagne, sur ce thème, n’est sans doute pas un hasard.

Par ces temps de repli  sur soi, réunir plus de 60 personnes est déjà largement positif. Gabriel Amard « le sachant » a, en préambule, inscrit cette rencontre dans le cadre de la démarche de la co-construction « du programme de Mélenchon ».

Les propositions et les pistes mises en débat sur l’eau ne sont pas nouvelles pour cette mouvance politique, mais elles sont en rupture avec la gestion de l’eau - grand cycle (cycle naturel) et petit cycle (prélèvement, assainissement) - qui est faite depuis plus de 50 ans sur le territoire national et international :

  • Eau bien commun de l’humanité, indispensable à la vie au même titre que l’air (on meurt après 3 mn d’absence d’air, on meurt en 3 jours d’absence d’eau),
  • Un potentiel important de structure publique (24 000 gestions publiques, 10 000 contrats privés) qui démontre la faisabilité de pouvoir sortir de la logique de la marchandisation,
  • Tarification sociale ou gratuité ?
  • La Nation doit elle prendre à sa charge la fourniture de l’eau vitale ? Ce qui remet en cause le principe "l’eau paye l’eau" et réintroduit la notion de solidarité par l’impôt,
  • Pas besoin de nationaliser, c’est déjà à nous, ou nationalisation gratuite,
  • Planification écologique,
  • Sixième république,
  • En résumé faire la révolution dans ce domaine comme dans d’autres.

Mais en a-t-on les moyens politiques face à la puissance des multinationales de l'eau (Véolia-ici, Société des Eaux de Marseille, Suez,...) ?

Gibe

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Le service urbanisme d'Aubagne passe dans les mains de Gaudin +

    Le conseil municipal du 28 juin doit aborder toutes une série de délibérations financières, mais pas seulement. Il doit examiner aussi le transfert d'un certain nombre de services de la ville d'Aubagne vers la métropole marseillaise. Lire la suite
  • V2V : un collectif actif et motivé ! +

    Après sa création en date du 5 mai dernier à Roquevaire, rassemblant plus de 150 personnes, ce collectif (V2V - Collectif Voie de Valdonne) s’est rassemblé à 3 reprises afin de s’organiser et mettre en place les actions à mener afin de montrer à la Métropole de Gaudin-Gazay qu’ici la voie Lire la suite
  • Gazay refuse le multiplexe à Aubagne +

    En rejetant l'aménagement des Gargues (rappelons que les autorités environnementales avaient classé le projet dans les priorités pour le label "écoquartier"), le maire d'Aubagne a aussi rejeté la construction d'un complexe cinématographique à Aubagne. Lire la suite
  • Aubagne : des caméras factices ? +

    Dans un article précédent, Mèfi vous avait relaté les raisons d'une panne internet à La Pérussonne qui nous avait fait découvrir, qu'en fait, faute de budget, la caméra qui trône au-dessus de l'école ne fonctionne pas. Notre cellule d'investigation a poursuivi son enquête et nous avons découvert que ce n'était Lire la suite
  • Les services financiers de la ville en attestent : Mèfi a raison ! +

    Le 28 juin aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne qui doit adopter son "budget supplémentaire". C'est l'occasion de lire les documents officiels sur l'état financier de la municipalité. Lire la suite
  • Étude pagnolesque +

    La Provence du 14 juin, nous propose un article ayant pour titre Retour sur 50 ans d'histoire de la zone des Paluds. Petit coup de pub pour le livre (qui paraitra en fin d'année) de Gilbert Orsi, président honoraire de la Zone des Paluds à Aubagne. Et il la connait Lire la suite
  • Panne d'internet à la Perussonne : la faute à Gazay ? +

    Mèfi! fait encore du GazayBashing penseront certains. Auxquels nous répondrons : la panne d'internet à La Perussonne, très localisée somme toute, n'est pas la faute du maire d'Aubagne... quoique... Lire la suite
  • 1