Privatisation de la cuisine : ça coûte déjà 130 000 € à la ville !


Caroline, l'ex-DRH qui reste DRH, et la pré-retraitée de la direction de l'éducation ont rencontré le personnel de la cuisine centrale, mardi 8 mars (la quasi totalité des agents étant des femmes, cela s'imposait).

L'objectif était clair, avant toute décision définitive, il est nécessaire d'obtenir le départ "volontaire" du personnel. Sans attendre la décision du Tribunal Administratif suite au recours des élus d'opposition, sans attendre une éventuelle proposition alternative de la commission mise en place pour décider de "l'avenir de la cuisine", Caroline, en cadre zélée au service de Gazay, a fait des propositions de reclassement.

La carotte et le bâton

Avec le bâton : attention, si vous ne choisissez pas maintenant, ou vous serez obligé de prendre les postes qui restent ou vous serez mis à disposition du CDG 13 (Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale). Au mieux, vous resterez à la cuisine mais sous la responsabilité de l'entreprise délégataire, avec les conditions de travail qui vous seront imposées. Et si, après avoir décidé de rester à la cuisine, les conditions ne vous convenaient plus, il faudra, au moins, 6 mois pour réintégrer un service de la ville. A noter qu'il y a un peu plus d'un mois, Caroline leur expliquait que la réintégration serait facile et immédiate.

Et la carotte : on met à votre disposition, un éventail de postes possibles importants, les cimetières (creuser le sol pour les inhumations en terre), la voirie (tout domaine), le nettoiement ou les espaces verts. De vrais choix, enfin une DRH qui travaille, vraiment, l'égalité homme/femme ! Mais le cadeau essentiel arrive, il est prévu un plan de formation pour assurer la reconversion de tous les agents qui le souhaitent. Le chiffre tombe : 130 000 € sont prévus sur le budget de la ville pour cela !

130.000 € pour reclasser !

"On pourrait investir dans une légumerie, avec cet argent" fait, astucieusement, observer une participante. Mais non, la question ce n'est ni les économies, ni la qualité des repas de nos enfants, les raisons sont idéologiques : le privé c'est mieux. Les raisons sont des choix politiques : l'argent public doit servir les profits des grandes sociétés privées.

C'est vrai pour la cuisine, c'est vrai pour l'eau (lire article sur Gazay et le tarif de l'eau), demain ce sera vrai pour les aides à domicile, pour le nettoiement, pour le ramassage des déchets ménagers, pour l'essentiel des services techniques, etc ... au nom de la dette, du redressement financier et de la bonne gestion.

Gazay et son équipe sont là pour ça !

 

Pendant ce temps-là, le carnaval contre la mascarade de la DSP organisé par le collectif des Parents en colère redonnait des couleurs au Cours Foch et permettait de récolter plus de 250 Euros pour boucler la souscription pour le financement des frais de justice à la suite du recours déposé au Tribunal administratif par les élus d'opposition.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Les tutos bricolage de Gérard Gazay +

      Le 5 juillet à 18h a été postée sur la page facebook d'Aubagne une vidéo qui laisse pantois. A vous de juger !La ville communique sur la réfection de voirie place de l'horloge avec des commentaires à la sauce Brut (média vidéo) qui expliquent comment on applique le bitume Lire la suite
  • Sardinade Républicaine le 13 juillet +

    Le Cercle de l'Harmonie organise sa première "Sardinade Républicaine" le Vendredi 13 juillet à 19 heures. Pour 6€ vous aurez droit à un repas et à un concert avec le Quartet de la Plaine (jazz, funk, reggae, ska, salsa, ...). Entrée gratuite pour les adhérents et 1€ pour les non adhérents. Lire la suite
  • Gazay va-t-il laisser bétonner un poumon vert du Centre Ville ? +

    A l'angle du chemin de Riquet et de la rue du lieutenant Flandi, à 200 mètres de la rue de la République, en face de la médiathèque, la société immobilière Kaufman et Broad a décidé de construire 4 bâtiments. La ville affirme que le permis n'est pas encore délivré. Les Lire la suite
  • Versailles, c'est 300 000 € ! +

    Le président Macron réunit le 9 juillet l'ensemble des parlementaires à Versailles pour une simple opération de communication. Un discours d'une heure pour des décisions déjà prises. Le budget alloué à cet événement d'une journée est de 300 000 € ! La communication du monarque présidentiel, "ça nous coûte un pognon de Lire la suite
  • Les vieux démons s’emparent de Monsieur Gazay +

    Les Aubagnaises et les Aubagnais ont reçu dans leurs boites aux lettres une lettre du Maire d'Aubagne qui dénonce, une fois de plus, la dette d'Aubagne. Cette manœuvre a hérissé le poil de plus d'un Aubagnais. Nous publions ci-dessous une communiqué d'un groupe de citoyennes pour le moins agacé par Lire la suite
  • Municipales : une finale Barthélémy / Gazay ? +

    Si en 2014 les élections municipales ont marqué la supériorité de Gazay sur Barthélémy, la présidente du territoire espère bien renverser cette tendance en 2020. Elle y travaille. Lire la suite
  • La direction de l'hôpital d'Aubagne méprise les opposants au PPP +

    Dans les couloirs de l'hôpital d'Aubagne, la direction a décidé de partir en croisade pour rétablir SA vérité. Prenez garde, braves patients, on vous ment !   Lire la suite
  • 1