La directrice de cabinet de Gazay approuve Mèfi

 

Dimanche 7 mai, sur la page facebook de Mèfi, un lecteur nous faisait parvenir la photo du véhicule d'une conseillère municipale de la majorité qui arborait une cocarde tricolore sur le pare brise.

Nous faisions, alors, observer que le décret n°89-655 du 13 septembre 1989, dans son article 50, interdisait formellement le port "de cocardes et insignes particuliers aux couleurs nationales" pour les véhicules des élus municipaux.

L'article R643-1 du code pénal prévoit même une condamnation en cas de non respect de cette consigne. La directrice de cabinet de Gazay (qui dévore notre site 24h sur 24), madame Delphine Mansion, elle même adjointe au maire à Roquefort La Bédoule, a immédiatement cliqué un "J'aime" sur notre article (voir la capture d'écran ci-dessus).

Nul doute, cette fois, que la police municipale va faire respecter cette réglementation sans aucune exclusive. Bravo madame la directrice.

Antoine Monticellu

 

Mort programmée de l'hôpital d'Aubagne ?

hopital aubagne

L'ensemble des organisations syndicales de l'hôpital d'Aubagne, SUD, CFDT, CGT, UNSA, FO, dénoncent la volonté de l'ARS (Agence Régionale de Santé) de transférer des lits de réanimation de l'hôpital public vers la clinique privée la Casamance.

C'est d'autant plus choquant disent-ils que "la réanimation est un service neuf et efficient". D'autant plus que cela a coûté, il y a moins de 5 ans, plus de 4 millions d'euros aux contribuables et que pour l'instant, "on" prévoit de faire un cadeau d'un million d'euros au privé.

A terme, la fin du service de réanimation à l'hôpital, c'est, tout simplement, la mort de l'hôpital public. Qu'en disent le maire et son élu à la santé ?

Les organisations syndicales donnent une conférence de presse jeudi dans le hall de l'hôpital. Elles nous y ont invités. Nous y serons et nous ne manquerons pas de vous donner toutes les informations nécessaires pour la suite.

Antoine Monticellu

Dotation scolaire : Gazay impose une nouvelle baisse

destruction ecole

Malgré toutes les déclarations, on savait depuis trois ans que l'école publique n'était pas une priorité pour Gazay. Pire, on apprend aujourd'hui qu'il risque fort qu'elle ne soit qu'une simple variable d'ajustement budgétaire.

En effet, les directions d'école et les enseignants viennent d'avoir confirmation que la dotation scolaire par élève passe cette année à 29€ contre 31€ l'année dernière. Soit un recul de 6,45% ! Bien plus que la baisse budgétaire imposée dans les autres secteurs.

Alors que, plus que jamais, l'investissement dans l'éducation devrait être massif et que la mise en place des nouveaux programmes demande un renouvellement des livres scolaires.

Mais les élu-e-s de la majorité municipale ne sont pas concerné-e-s, pour bon nombre leurs enfants sont scolarisés dans le secteur privé payant, pour l'essentiel ils/elles en sont eux/elles-mêmes des anciens élèves. Gazay et son équipe ont d'ailleurs voté une augmentation de 5% pour la dotation de l'école privée Sainte Marie.

Joseph Lèsperd

 

Caméras : deux platanes de plus abattus sur Foch ?

platanes

Pour obtenir une visibilité suffisante pour les caméras de vidéosurveillance, un platane, en parfait état, a été abattu sur le cours Foch. Les services municipaux tentent d'en effacer toutes les traces restantes.

Il semble que ce ne soit pas fini. Gazay a demandé d'aller plus loin et de faire "place nette" pour permettre une visibilité à "360°" des appareils chargés de veiller sur la tranquillité  du cours Foch. Deux platanes ont été marqués  à la peinture d'une immense croix avec sans doute la volonté de les faire disparaître de Foch.

Les arbres ne sont atteints d'aucune maladie et aucun remplacement n'est prévu au budget du service. C'est ce que Gazay appelle "le respect du patrimoine de la commune".

Antoine Monticellu

Soirée festive à la MJC

mjc soireedesoutien

Le 3 mars, vous aurez le choix pour passer un bon moment et pour marquer votre combativité. En effet, après l'annonce de la soirée crêpes au Cercle de l'harmonie, nous vous invitons à une soirée festive, ce vendredi, à partir de 18 heures à la MJC.

Ce soir là doit avoir lieu l'assemblée générale de la MJC/L'Escale convoquée par le conseil d'administration. Le comité de soutien, jamais à cours d'idées et jamais avare de propositions, invite toutes celles et tous ceux qui le souhaitent à prolonger la réunion par un temps de rencontre et de fête.

Tous les plats préparés seront acceptés, les salés comme les sucrés. Les boissons les plus diverses et les plus exotiques seront les bienvenues. Il est même conseillé, pour celles et ceux qui en ont, d'amener des instruments de musique.

La bonne humeur est garantie, l'esprit de résistance et la détermination à garder la MJC aussi.

 

Congratulations entre-soi

congratulations

La photo qu'aime la journaliste de La Provence : une brochette d'élus (pardon, d'élu-e-s)

Nous avons publié sur la page facebook de Mèfi deux photos de l'inauguration des "Journées corses" qui se tenaient au Bras d'Or comme chaque année.

Ces photos, envoyées par un de nos lecteurs, montraient le peu de monde présent (moins de la moitié de l'an dernier) et étaient accompagnées de ce commentaire "Aubagne capitale de la Corse, ce n'est pas pour cette année".

Comme d'habitude, les propagandistes de la mairie se devaient d'y répondre. Le lendemain, la Pravda locale titrait "Aubagne, capitale de la Corse". Quelques heures après, Gazay sur sa page facebook reprenait cet article de La Provence.

Le soir même, la journaliste remerciait publiquement le maire par ces mots : "Merci monsieur le Maire pour cet honneur (affichage de mon article sur votre mur). J'aime mes photos".

Il n'y a rien de mieux que l'entre-soi pour être d'accord.

Tout en soulignant que le dimanche de ces journées corses fut un nouveau succès populaire. Les Corses savent se rassembler, débattre, se rencontrer et faire la fête, comme le leur propose l'association Kallisté depuis 33 ans à Aubagne.

Antoine Monticellu

Articles RSS

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1