Ville d'Aubagne : un emploi utile

 emploi utile

La Direction des Ressources Humaines vient de publier, à l'interne, une demande pour un poste libellé ainsi : "Au sein du secrétariat de la Direction des Services Techniques et plus particulièrement rattaché(e) au Directeur Adjoint, Christophe Mattéi, vous assistez ce dernier dans l'exercice de ses responsabilités. Pour ce faire, vous assurez l'interface avec les services municipaux et les usagers". Voilà un poste qui s'avère indispensable.

Tous les agents, les services et les usagers vont avoir, enfin, des courriers et/ou des notes de service rédigés ou traduits en français que tout le monde pourra comprendre (LOL).

Si en plus on pouvait choisir une personne qui connaisse Aubagne, ce serait parfait. Cela éviterait d'aller goudronner des chemins privés pendant que la voirie publique est à l'abandon.

Ou confondre l'amélioration du réseau pluvial et l'enlèvement de déchets.

En bas de la fiche de poste, il est noté "poste à pourvoir rapidement". Nous ne pouvons que partager cet avis.

Antoine Monticellu

Gazay s'accroche à la 5ème place

gazay 5

Depuis qu'il est élu, à chacun de ses discours et dans de nombreux édito d'AJJ (encore dans celui de ce mois-ci), Gazay ne cesse de se montrer fier de la 5ème place occupée par Aubagne dans le département.

 Il s'agit, bien sûr, d'un classement des communes en fonction du nombre d'habitants. Pourtant, cette place semble bien fragile.

En effet, au 1er janvier 2014, les chiffres de l'INSEE dévoilaient qu'Aubagne devançait Salon de 2811 habitants. Ce chiffre n'était plus que de 711 le 1er janvier 2017 et de 383 en 2018 (pendant qu'Aubagne perdait 474 habitants, Salon en gagnait 1954). A ce rythme, Salon risque d'occuper la 5ème place dans un an ou deux.

Le rayonnement d'Aubagne, ce n'est plus ce que c'était.

Antoine Monticellu

Mairie d'Aubagne : du retard sur le net

webmaster aubagnefr

Les conseils de quartiers ont, sur le site internet de la ville, une rubrique spéciale où, en principe, vous pouvez connaître les dates des prochaines réunions. Mais la mise à jour est difficile.

En effet, si vous allez consulter la rubrique, le 8 janvier 2018, on vous annonce : "Prochaine réunion, à Beaudinard le... 29 novembre à 18h30, école Louise Michel".

Décidément, tout confirme que la démocratie de proximité n'est pas une priorité pour Gazay, et pas seulement dans le domaine de la communication.

Malgré toutes les déclarations qui proclament "Aubagne ville numérique", le site internet n'est quasiment jamais à jour. D'ailleurs, contrairement aux promesses de campagne, aucun espace numérique supplémentaire n'a été créé et dernièrement une animatrice multimédia a vu son contrat non renouvelé. 

Des engagements non tenus, des mensonges répétés qui essaient de masquer une triste réalité, voilà une politique municipale menée depuis 4 ans qui mérite d'être sanctionnée.

Antoine Monticellu

Aubagne, c'est plus ce que c'était !

crieur de journaux

Entendu ce dimanche 31 au matin, sur le marché de Noël d'Aubagne, aux alentours de 11h :

Un commerçant du village de Noël :
"Aujourd'hui, c'est devenu le (marché de Noël le) plus difficile [...] il y a très peu de monde [...] C'est plus ce que c'était Aubagne".

Soyons rassurés. Sur sa page facebook, Monsieur le Maire continuera à nous déverser sa propagande empreinte de moraline et de bons sentiments.

En attendant, petit à petit, les yeux s'ouvrent, en même temps qu'une ville s'éteint.

Camille Alexandre

Noël du personnel communal : une corvée pour Mournaud

mournaud personnel communal

Jeudi 21 décembre, un peu moins d'une heure avant la soirée du personnel communal organisée par la ville, Léo Mournaud, adjoint au maire, directeur de la campagne de Gazay aux municipales de 2014, se trouve dans un tabac du cours Foch.

Il s'adresse à la patronne avec la volonté d'être entendu par tous les clients : "Bon, allez, faut que j'aille à la soirée du personnel. C'est pas que ça me réjouisse, je m'en passerais bien... mais bon...".

Quel mépris ! Le personnel sera ravi d'apprendre qu'au-delà des sourires de circonstances, des mots pour la communication avec la presse, Léo Mournaud considère le personnel comme un boulet qu'il traîne et dont il voudrait bien se débarrasser. 

A l'image de la politique municipale et des décisions du maire vis à vis des agents du service public communal.

Gazay veut des agents municipaux à son service

aie confiance

Depuis décembre 2014 et la décision du maire de supprimer le colis de Noël au personnel pour des chèques cadeaux d'un montant de... 30€... avec obligation d'achat dans les magasins... du centre ville d'Aubagne, la soirée de Noël des agents de la ville est passée d'une participation de plus d'un millier à "une rencontre entre amis" de quelques dizaines de personnes.

Le maire fait donc appel aux "grands" cadres de la ville pour rectifier le tir. C'est ainsi que le Directeur Général Adjoint Culture/Sports/Jeunesse/Solidarité vient d'envoyer un mail à tous "ses" chefs de services pour les conseiller : "la soirée du personnel aura lieu le 21 décembre... si nous pouvions mobiliser nos agents ce serait bien" et un petit message d'avertissement "...vous me direz".

"Contrairement aux pratiques antérieures, je n'utiliserai pas les agents du service public pour ma propagande municipale et encore moins les cadres de la ville" avait annoncé le candidat Gazay.

"Aucun engagement ne sera tenu", dit le maire Gazay.

Antoine Monticellu

 

On recherche le 1er adjoint

Alain Rousset dans le flou

Depuis quelques mois, Alain Rousset, 1er adjoint au maire, que nous avions gentiment surnommé "Hannibal", a quasiment disparu de toutes les initiatives publiques.

Pendant plus de deux ans, il n'y avait pas une seule sortie du maire sans que l'on note la présence de son adjoint à ses côtés. Pas une seule inauguration, une seule réunion publique, une seule photo, sans sa présence.

Que se passe-t-il ? Pourquoi cette disgrâce ? Une rivalité avec Giovanni Schipani qui lui aurait disputé victorieusement la place de N°1 auprès du maire ? Le marché "historique" de l'électricité (dont le 1er adjoint est à l'initiative et à la conclusion) tellement populaire qu'il aurait pu faire de l'ombre au maire qui souhaitait s'attribuer toutes les réalisations "majeures" du mandat ? Une trop grande proximité avec l'électorat de droite de Beaudinard ou d'ailleurs qui aurait pu en faire un futur rival ?

Il va nous falloir approfondir tout cela pour comprendre cet effacement inattendu.

Je me souviens, que je t'aime moi non plus

inauguration patinoire

Comme chaque année, les festivités de Noël ont donné lieu à quelques inaugurations en présence du maire, du député et de la présidente du territoire.

C'était le cas dimanche 3 décembre avec la traditionnelle inauguration de la patinoire, installée à Aubagne au mois de décembre depuis 2010.

Sur la page facebook du maire, nous avons droit à la sempiternelle photo des élus qui coupent le ruban où on nous signale la présence de Deflesselles (en cliquant sur son nom vous vous retrouvez sur la page du député) et de Barthélémy. Dans ce cas si vous cliquez sur son nom vous atterrissez sur la page facebook de la présidente du territoire qui est fermée depuis... 3 ans.

De deux choses l'une, ou Gazay n'a pas suivi l'actualité des moyens de communication mis en place par la présidente du territoire ou c'est calculé pour envoyer les internautes dans une impasse.

Dans les deux cas, cela ne semble pas indiquer une vraie complicité entre les deux leaders de la droite aubagnaise.

Sur la route de la soie

madina saidova 

Depuis plusieurs années, un groupe d’amis de l’association «Nature et Patrimoine » de Roquevaire, suit la route de la soie et y découvre les trésors des mille et une nuits.

Cette année, à mi-chemin de la route de Marco Polo, ce groupe a décidé d’exposer ses premiers souvenirs de voyages et ses œuvres « d’artistes peintres à ses heures ».

Il a convié la merveilleuse miniaturiste « Madina Saidova » rencontrée à Boukhara à le rejoindre à Aubagne.

Elle y présentera ses ouvrages. Cette exposition qui se tiendra du 7 au 10 Décembre 2017 dans le nouvel espace Co-working de La Varappe, 216 Ch. du Charrel Aubagne sera ouverte tous les jours de 10 heures à 18 heures.

Le vernissage aura lieu le Vendredi 8 Décembre à partir de 18 heures. Vous y serez les bienvenus.

Ecole Antide Boyer : les enfants en danger?

ecole deserte

La politique d'économies de Gazay commence à avoir de graves conséquences sur la vie de la commune. Entre les absences pour maladie ou accident de travail, le licenciement de CDD et le non remplacement, aujourd'hui vendredi 24 novembre, à l'école Antide Boyer, on notait la présence de deux membres du personnel communal pour encadrer 380 enfants.

Les syndicats se mobilisent. Les parents protestent et tentent d'avoir des explications et de future garanties. 

La direction générale et la direction du service vont-elles avoir le feu vert du maire pour, enfin, recruter le personnel nécessaire ?

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Rugby Club Aubagnais : c'est mal parti +

    En Ligue 1, le QSG règle le sort de Dijon par une écrasante victoire (4 à 0), Lille termine par un festival devant Angers (5 à 0), Lyon bat Caen (4 à 0), Saint Etienne fait de même devant Nice (3 à 0). Montpellier ne peut faire que match nul Lire la suite
  • La culture se porte bien… pourvu qu’on s’en occupe +

    Une trentaine de personnes se sont retrouvées mardi 30 avril dans un atelier thématique d’Aubagne la commune pour aborder la question de la culture dans l’activité municipale aujourd’hui. Faire un constat et tracer des perspectives pour retrouver du sens à ce qui s’est considérablement dégradé en cinq ans, faisaient l’objet Lire la suite
  • Les écoles Pin Vert et Hugo se mobilisent contre la faim +

    La 22e édition de la Course contre la faim aura lieu ce vendredi 17 mai. En 2018, ce sont plus de 260 000 élèves de 1 200 etablissements qui ont participé à ce projet dans plus d’une cinquantaine de villes françaises et à l’étranger. À Aubagne, les écoles du Pin Lire la suite
  • Magali Giovannangeli, candidate d'un projet collectif +

    A 23 ans, elle était la benjamine du conseil municipal d’Aubagne, lorsque Jean Tardito a succédé à Edmond Garcin. Quelques trente ans plus tard, Magali Giovannangeli sera sans doute la plus jeune candidate à conduire une liste de rassemblement contre le tandem Gazay-Barthélemy lors des élections municipales du printemps prochain. Lire la suite
  • Mais où est Denis Grandjean ? +

    Ce soir, 15 mai, le jour des 10 ans de la gratuité des transports à Aubagne, on inaugure le local de campagne de "Aubagne La Commune". 10 rue Laget entre l’épicerie gastronomique et le Baobab café. Pile en face du barber shop qui vient du désert. Le lieu est tout Lire la suite
  • Des questions après le saccage de l'école maternelle du Charrel +

    Après les dégradations dans plusieurs salles de classes de l'école maternelle du Charrel, pendant le week-end des 11 et 12 mai, de nombreuses questions (qui ? pourquoi ? comment ?...) restent posées et attendent des réponses de l'enquête en cours. Mais un article très documenté de La Provence du mardi 14 mai nous Lire la suite
  • Le Martinot, une nouvelle adresse pour les gourmets +

    Depuis quelques mois, le centre-ville d’Aubagne voit quelques épiceries fines et restaurant de qualité ouvrir leur porte dans le centre-ville d’Aubagne. C’est le cas en lieu et place de l’ancien restaurant La Farandole désormais remplacé par Le Martinot. Lire la suite
  • 1