Appel au débrayage

Le syndicat CGT et les élus du personnel appellent les employés communaux à venir manifester leur soutien aux élus du personnel pour la défense du service public lors du Comité Technique Paritaire (CTP) qui aura lieu en Mairie ce mardi 7 octobre à partir de 9h30.

Afin de permettre à l’ensemble du personnel de s’associer à ce mouvement un appel au débrayage a été déposé pour ce jour, de 9h30 à 11h30.

Pour mémoire le CTP est l’organisme de consultation des représentants du personnel, il est obligatoirement consulté sur l’organisation des services.

Au programme du prochain CTP : nouvelle organisation des services (Mèfi en a parlé http://www.mefi.tv/thematiques/politique/124-gerard-j-ai-retreci-la-dg ) et la suppression du colis et de la prime des territoriaux retraités (Mèfi en a parlé http://www.mefi.tv/23-en-bref/123-breves-gazay-prepare-noel).

La pression monte au sein des services municipaux. Après les ATSEM c'est tout le personnel qui se mobilise contre une mise en œuvre du service public à la sauce ultra libérale.

Mélange des genres ?

Le Conseil Communautaire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile a élu au Conseil d'administration de la SEM Façoneo Serge Perottino, Maire de Cadolive. Rien de bien étonnant puisqu'il fait partie de la majorité de gestion de la Communauté d'Agglomération présidée par l'UDI, Sylvia Barthélémy... Là où on peut se poser des questions, c'est la confusion possible qu'il peut exister entre son activité professionnelle et ce mandat. En effet, sur le site du groupe "Perottino immobilier", il est écrit : "Il propose des produits dans l'immobilier, le service aux personnes (résidences retraites et hôtelières), le bâtiment-bureau d'étude" et plus loin "La force du groupe Perottino est d'être un partenaire privilégié des collectivités locales" et encore plus loin, parmi ses clients "La Communauté d'Agglomération du Pays d'Aubagne". 
 
En fait, c'est quasiment le même objet que la SEM Façoneo. Nous sommes certains que la direction administrative de l'Agglo pourra lever cette ambiguïté, s'il y en a une .

Antoine Monticellu

Participation directe des usagers à la gestion de l’Eau des Collines

Mercredi 1er octobre à 18h, le collectif Eau du Pays d’Aubagne et de l’Etoile invite les usagers, contribuables, citoyens intéressés par les questions de l’eau à participer à la constitution de la Commission Citoyenne de Suivi et de Propositions et à la désignation des représentants citoyens au sein du Conseil d’Administration de « L’eau des Collines » la Société Publique Locale. Ce conseil vise à élargir au mieux la représentativité des usagers et suivre l’activité de la SPL.

Nul besoin d’être un expert en eau potable ou usées pour devenir observateur. Un travail préparatoire aux réunions est réalisé en amont.

La réunion se déroule à la salle des Sociétés, rue jeu de ballon à Aubagne.

Associations : Mèfi !

Nous avions dénoncé, en son temps, la baisse des subventions aux associations, moins 20% pour certaines, la totalité pour d'autres, la suppression pure et simple pour l'ensemble des organisations syndicales.
 
Depuis quelques semaines, les associations qui utilisent l'espace public ou des salles municipales sont obligées de signer une convention de mise à disposition avec la mairie. Rien là d'extraordinaire. Mais on peut lire dans ce document "l'organisateur conservera à titre de subvention le montant qu'il aurait du payer à la commune" : 975€ à l'Appel des Cent pour l'Esplanade De-Gaulle, 635€ à Un jour pour la Vie pour l'Esplanade Lucien-Grimaud, 292€ au Secours populaire pour le parking Ambroise-Croizat, 580€ à la Croix Rouge Française pour l'esplanade De-Gaulle, etc... et la Mairie leur demande "de voir figurer ce montant à leur compte de résultat".

Présidents, responsables d'associations, attention que ces sommes, au nom de la rigueur budgétaire, ne vous soient pas retirées de votre subvention annuelle.
 
Antoine Monticellu

Carton plein

Ça y est, on sait maintenant que le deuxième collaborateur de cabinet du maire vient de Paris.
 
Si on fait le compte : la directrice de cabinet est de La Bédoule, sa collaboratrice de Roquevaire, son collaborateur de Paris, la secrétaire du Maire de La Bédoule, le Directeur Général des Services, celui qui encaisse plus de 8000 € par mois sur 13 mois, de Marseille (peut-on nous dire si on lui a trouvé un chauffeur ?), le responsable d'Aubagne en direct de La Ciotat (au fait, nous avons lu dans La Marseillaise qu'une plainte avait été déposée contre lui, on peut en savoir plus ?), le chef du protocole, promis au poste de chef du service événementiel, de Marseille et le directeur adjoint des services techniques de la CUM. Pas mal, non ?
Loin de nous l'idée de défendre l'identité aubagno-aubagnaise, mais on aurait sans doute pu trouver ici un certain nombre de ces compétences.
 
Antoine Monticellu

Attrape moi si tu peux

 

"Nous ne voulons plus courir derrière les idées du Front National", voilà ce qu'on a pu entendre début septembre lors du campus de Nice organisé par Christian Estrosi où s'était donné rendez-vous la nouvelle génération de l'UMP, ces "jeunes pop" qui éclatent quand on les chauffe un peu. Un quarteron de jeunes pop provençaux (photo) a fait le déplacement emmené par Giovanni Schipani, l'adjoint à la jeunesse du maire d'Aubagne. Ce dernier espérait sans doute y rencontrer son idole, l'ancien président Nicolas Sarkozy qui incarne selon notre nouvel élu "le souffle populaire dont la France a besoin"(sic).

Au bord de la Promenade des Anglais, dans un amphithéâtre à moitié vide - seule Nadine Morano a vu un "théâtre de verdure comble" - ce vœu pieu de ne plus courir après les idées du FN fait sourire. Ainsi donc ces jeunes pop entrés en politique au moment de l'ascension au pouvoir de Nicolas Sarkozy courraient jusqu'à présent derrière les idées de l'extrême-droite... Quel aveu terrible ! Quelle perte d'énergie aussi ! D'habitude, pour avoir des idées il suffit de réfléchir, non?

¡Mèfi ! remercie Vincent Rusconi pour son soutien

La page Facebook de ¡Mèfi ! (www.facebook.com/mefiaubagne) enregistre un soutien inattendu, celui de Vincent Rusconi, adjoint à Gérard Gazay chargé de la sécurité. Grand chantre de la vidéo surveillance, il aura sans doute apprécié notre article (http://mefi.tv/thematiques/societe/36-villes-sous-surveillance) sur l’inutilité de tels dispositifs. En tout cas c’est la preuve de l’intérêt que ¡Mèfi ! suscite de toutes parts !

Les 85 plus riches du monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres

Les 85 personnes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population, soit 3,5 milliards de personnes. La statistique, volontairement choc, est publiée par l'ONG Oxfam la veille de l'ouverture du Forum économique mondial de Davos. Selon le rapport de l'ONG de lutte "contre les injustices et la pauvreté", les inégalités économiques se sont creusées rapidement dans la plupart des pays depuis le début de la crise. Ainsi, près de la moitié des richesses mondiales sont aujourd'hui détenues par 1% de la population.

Les pauvres sont de plus en plus pauvres

Le niveau de vie médian des Français a régressé de 1% en 2012, atteignant seulement 1645 euros par mois. La pauvreté a légèrement reculé, touchant tout de même le nombre considérable de 8,5 millions de personnes. La situation des plus faibles s'est fortement dégradée.

Les féministes frôlent l’entrée au parlement suédois

Dimanche dernier en Suède, le parti Initiative Féministe, a obtenu 3,7% lors des élections législatives alors qu’il en aurait fallu 4 pour obtenir un élu dans des élections fortement marquées par la présence de l’extrême droite là bas aussi. Dirigé par Gudrun Schyman, ce parti féministe avait rassemblé 5, 3% des voix lors des européennes en mai dernier, créant ainsi la surprise. Gudrun Schyman a été il y a quelques années l’invitée de la Ville d’Aubagne où elle était venue rencontrer les femmes notamment dans le quartier de la Tourtelle. Elle poursuit son combat dans son pays et au niveau européen pour l’égalité femme-homme dans un parti fortement ancré à gauche.

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Un commerçant mécontent... et qui le dit ! +

    Monsieur Alain Harre est tapissier-matelassier, installé à Aubagne, rue Domergue. Le samedi, sur le marché, il fait des démonstrations professionnelles et, de temps en temps, il joue de la harpe pour animer son stand. Samedi 11 août, la police municipale est venu lui signaler l'interdiction de déballer son instrument de Lire la suite
  • Comment le traitement des déchets met en danger les principes de la République +

      Cette réflexion  s'impose à la ville d'Aubagne où sous le prétexte de l'esthétique et non de l'hygiène, on installe, hors zone centre-ville, des containers enterrés à un endroit centralisé. Le ramassage des poubelles ne s'effectuant plus dans certaines rues ou impasses. Lire la suite
  • Voie de Valdonne : rencontre en préfecture +

    Les représentants du collectif "Voie de Valdonne" (V2V) donnaient une conférence de presse lundi 13 août pour rendre compte de la réunion tenue en préfecture le 7 août dernier avec Madame Charbonneau, secrétaire générale depuis avril 2018. La Provence et Mèfi étaient là. Lire la suite
  • Après la pluie et la grêle à Aubagne +

    Le jeudi 9 août dernier, de violentes précipitations se sont abattues sur Aubagne en tout début d'après midi. Une impressionnante pluie de grêlons a occasionné de nombreux dégâts. En moins de deux heures, 64 mm d'eau par m² (autant que pour 15 jours du mois d'avril) tombaient sur Aubagne. Lire la suite
  • Gazay : le choix de déserter le centre ville +

    Les soirées d'animation de l'été sur Voltaire, Foch ou Rau ont été quasiment supprimées par la ville. L'activité autour des restaurants, bars, salon de thé et la dynamique de centre ville en général en souffrent profondément. Lire la suite
  • La vitrine de la céramique et du santon +

    Le 21 juillet, le maire d'Aubagne et la présidente du territoire ont inauguré la 50ème foire à la céramique et au santon, sur le cours Foch, à Aubagne. Il y a huit artisans de moins que l'an dernier. Pourtant, le site de la ville qui utilise beaucoup le "copier-coller" n'a Lire la suite
  • Rencontre avec le Préfet : le collectif Voie de Valdonne précise +

    Suite à notre article "Le Préfet reçoit le collectif Voie de Valdonne", les porte-parole du collectif ont souhaité apporter un certain nombre de précisions sur le but de cette rencontre, précisions que nous publions bien volontiers ci-dessous. Nous joignons aussi à leur demande le courrier qu'ils ont adressé au Préfet Lire la suite
  • 1