La laïcité bafouée

 
Depuis l'arrivée de l'UMP Gérard Gazay à la direction de la municipalité d'Aubagne quasiment toutes les manifestations municipales sont précédées d'une bénédiction du curé de la ville. De la foire à la céramique à la cavalcade, presqu'aucune initiative publique n'y échappe, jusqu'aux cérémonies du 11 novembre où ce sont les élèves de l'école Sainte Marie qui représentaient les enfants d'Aubagne !
 
Bien sûr, il n'est pas question, ici, de remettre en cause, ne serait-ce qu'un peu, la liberté religieuse.
Mais, la République est laïque et il ne peut être question d'imposer UNE religion à tout le monde. Cela s'appelle l'intégrisme religieux que beaucoup, heureusement, condamnent à l'échelle de certains pays qui mettent en place une religion d'état.
Est-ce la volonté de Gérard Gazay dans une ville qui a des églises, un temple, une mosquée, une synagogue, un groupe inter-religieux composé de représentants de toutes les religions et de non croyants ?

Antoine Monticellu

La démocratie en danger

En disant qu'avec le projet de métropole et la réforme des collectivités, c'est la démocratie qui est en danger, on pourrait paraître excessifs. Et pourtant...

Pour mesurer l'ampleur de ce qui est en jeu, il y a besoin de bien comprendre les mécanismes complexes et d'en évaluer toutes les conséquences à venir sur notre vie quotidienne : moins de services publics, moins de politiques sociales, moins de proximité et, au bout du bout, moins de citoyenneté.

Alors que la défiance à l'égard de la politique ne cesse de grandir, le pouvoir en place ne cherche d'issue que dans la confiscation de la démocratie.

C'est dans cette logique que le PCF invite Noël Lusi, haut fonctionnaire d'état à la retraite, pour comprendre les enjeux de cette réforme. Et c'est aussi avec la volonté d'expliquer, de débattre et d'imaginer ensemble d'autres solutions que vous êtes invités à la réunion publique du jeudi 27 novembre à 18h, salle Mg Fabre à Roquevaire.

Grains de sel 2014 : une année difficile !

Des réductions et des incertitudes budgétaires permanentes, des services municipaux hésitants par absences d'orientations claires, une direction de la culture décapitée qui n'a pas pu gérer l'événement, un service événementiel inefficace qui ne joue plus son rôle d'animateur et de fédérateur, une absence totale de décoration en centre ville, des spectacles qui redeviennent payants, une communication sur Aubagne très réduite, une communication extérieure quasi nulle, l'attachée de presse du festival depuis quinze ans mise à l'écart, tout cela a conduit à une édition 2014 de Grains de sel en perte de vitesse.

Aucune retombée pour les commerçants, les restaurateurs, les cafetiers, un week-end comme les autres, ni plus, ni moins ; une affluence réduite de plus de la moitié comparée aux 30 000 visiteurs habituels ; un nombre de classes et surtout d'élèves en diminution sur les éditions antérieures (bien loin des 5000 scolaires annoncés dans la presse) ; une participation aux spectacles en décroissance ; un chiffre d'affaires des éditeurs et des libraires à la baisse.

Cela prépare-t-il l'annonce de la suppression de ce Festival pour masquer les coupes sombres du budget de la culture ?

Antoine Monticellu

 

P.S. : il semble que la commission de sécurité ne serait pas passée et que le lestage des chapiteaux n'était pas conforme. Quelqu'un peut-il infirmer ?

Les coucous de la délinquance

 
"Délinquance : pourquoi ça baisse autant à Aubagne", sur 6 colonnes, ce titre barre la une de La Provence*. On apprend, ainsi, en page trois, que la délinquance a diminué de 14% sur les 9 premiers mois de l'année 2014.
 
Bien sûr, tout le monde a appris à être très prudent avec ce type de statistique. D'abord parce que tout compte pour un : un vol de portable vaut un viol. Mais aussi, parce que depuis les années Sarkozy, ministre de l'intérieur, on manipule plus qu'on analyse.

Cantonales 2015...

Le groupe "Aubagne 2020" (plus à droite, tu meurs) vient de publier sur Facebook "une estimation" : FN 6469 ; Droite 5228 ; Gauche 4159. Evidement c'est "du bidon", d'autant plus qu'à gauche, à Aubagne, on sait ce que valent les estimations, mêmes les plus sérieuses.
 
Cela va permettre à la "gauche qui se dit radicale" (PG, Ensemble, NPA...) de hurler "on nous fait le coup d'un deuxième tour droite/FN pour nous imposer des alliances contre nature". Alors, qu'ici, cette hypothèse n'a pas de sens, les cantonales d'Aubagne Est et les Législatives de 2012 sont là pour le prouver !
 
Dans tous les cas faut-il se résigner à l'élection de Joëlle Mélin ou de Gérard Gazay ou réfléchir à une réponse locale qui porte les contradictions pour les dépasser, sans rien négliger de la dimension nationale du combat, aujourd'hui et demain. Dialectique quoi. 
 
Antoine Monticellu

Quand Sylvia Barthélémy félicite Magali Giovannangeli

Fidèle à la stratégie du coucou squattant les réussites et les projets de la précédente majorité, Sylvia Barthélémy, nouvelle présidente de l’Agglo, se félicite, au détour de sa page facebook, de l’hyper attractivité du Pays d’Aubagne et de l’Etoile. On ne saurait la contredire puisque c’est une étude basée sur des données datant de 2010…

2010, une époque où elle n’avait pas de mots assez durs pour fustiger l’absence d’attractivité du même territoire. Elle allait même jusqu’à affirmer pendant la campagne des municipales de 2014 « qu’Aubagne a crée proportionnellement 2 fois moins d’emplois que les Bouches-du-Rhône ».

 Document de campagne de Sylvia Barthélémy en février 2014

 

La même, sept mois plus tard, vient sans rire nous expliquer « que dans le domaine de l’emploi, c’est le Pays d’Aubagne et de l’Etoile qui a connu la plus grande croissance d’emplois de toute l’aire métropolitaine avec +51%, devant le Pays d’Aix… »

Bref autant de bons résultats auxquels elle est totalement étrangère. Puisque c’est bien la politique conduite par la précédente majorité, présidée par Magali Giovannangeli qui en est à l’origine. 

Extrait de la page facebook de Sylvia Barthélémy en novembre 2014

 

Et l’absence de cohérence ne s’arrête pas là. Puisque pour récompenser de ces bons résultats la responsable administrative du secteur économique de l’Agglo, Sylvia Barthélémy vient de la débarquer de ses fonctions…



Gabi Monnier

Service Public : danger !

En six mois, les agents des services publics, à la ville d'Aubagne et à l'Agglo, ont subi des atteintes insupportables à leurs vies professionnelles : plus d'une dizaine de CDD non renouvelés (et on en annonce de nombreux autres pour 2015 !), un CDI menacé de licenciement (totalement illégal), des directeur-rice-s rétrogradé-e-s, des mises au placard, les embauches sans publication des postes, des brimades en tous genres, une suspicion de trahison permanente... Et on peut ajouter des sanctions sur les évolutions de carrières, qui seraient d'ores et déjà prévues lors de la prochaine CAP*, aux agents jugés trop proche de l'ancienne municipalité.

Peut-on imaginer des réactions ? Une lettre au Préfet des élus d'opposition ou des organisations syndicales ? Une rencontre des associations d'usagers, des élus d'opposition, des syndicats dans leurs diversités ? Autre(s) ?

Ou doit-on trouver cela normal ? Une nouvelle majorité arrive, elle impose sa loi, elle écarte les fonctionnaires qui ne sont pas "avec elle" ?... et demain ? Les autres agents ? Les associations ? Les partis politiques ? Les citoyens ? 
 
Antoine Monticellu
 
* Commission Administartive paritaire qui décide du déroulement de carrière des agents municipaux.

UDI : Barthélémy aux abonnés absents

L'UDI est en pleine campagne électorale pour la désignation de son Président. Les candidats parcourent la France entière pour convaincre leurs, rares, adhérent-e-s . Jean Christophe Lagarde est venu à Aubagne, Sylvia Barthélémy, adhérente UDI, n'a pas pu venir, elle était à une Assemblée d'élus du département contre la Métropole. Noble excuse. Hervé Morin organise une rencontre à l'Espace des Libertés, elle ne pourra y être, prise aux Paluds par ses obligations de Présidente de l'agglo.
Pourtant, Hervé MORIN et Jean Christophe LAGARDE ont soutenu sa candidature aux municipales. Ce qui lui a, sans doute, valu une excellente quatrième place sur quatre au premier tour.
Que doit-on en conclure ? Embrouilles avec l'UDI ? Volonté de ne pas choisir ? Refus de la vassalisation de l'UDI à Sarkozy ? Tout à la fois ?
On va attendre que le chef d'agence de La Provence nous dise ce qu'il faut en penser.

                                                                                   Antoine Monticellu

La gestion des Hôpitaux de Marseille montrée du doigt

L'Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) a publié mardi un rapport très sévère sur les hôpitaux de Marseille (AP-HM - Assistance publique - Hôpitaux de Marseille), dénonçant une gestion "archaïque", un "système clientéliste", "une situation financière inquiétante", "des privilèges" dans le recrutement. (lire à ce sujet l'article du Monde)
 
Le directeur adjoint depuis 2010 de l'AP-HM, en CDI, après avoir été son directeur de la communication depuis 2002, vient d'être recruté en CDD d'un an à la direction de la communication de la ville d'Aubagne.
 
On veut espérer que les deux événements n'ont aucun lien.

Antoine Monticellu

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Festimôme : en avant pour la 17ème édition ! +

    A partir de jeudi et jusqu’à samedi, Festimôme, festival international du cirque et des arts de la rue, offrira au jeune public, mais au moins jeune aussi, un nouvel « aller simple pour l’imaginaire ». Pour cette 17ème édition, l'association organisatrice Art'Euro et Teresa Tigrato, la directrice et programmatrice du festival, ont Lire la suite
  • Le Grand Micro de bois : la Poésie en finale +

    Pendant que les esprits étaient tournés vers la finale de la coupe du monde de football, à Aubagne la poésie vivante se mettait, elle, dans la course pour un autre trophée : le Grand Micro de Bois... et sa sixième édition.  Lire la suite
  • Député européen : ça paye ! +

    L'association "Transparency International Europe" vient de publier une étude sur les activités annexes des députés européens. Lire la suite
  • 120 000€ pour un voyage à New York +

    La Commission Permanente du conseil départemental dont Martine Vassal (LR) est présidente et Gazay vice-président, a voté dans sa séance du 29 juin dernier une dépense de 120 000€ pour les dépenses d'une délégation qui doit se rendre à New York du 29 octobre au 2 novembre 2018. Lire la suite
  • Les tutos bricolage de Gérard Gazay +

      Le 5 juillet à 18h a été postée sur la page facebook d'Aubagne une vidéo qui laisse pantois. A vous de juger !La ville communique sur la réfection de voirie place de l'horloge avec des commentaires à la sauce Brut (média vidéo) qui expliquent comment on applique le bitume Lire la suite
  • Sardinade Républicaine le 13 juillet +

    Le Cercle de l'Harmonie organise sa première "Sardinade Républicaine" le Vendredi 13 juillet à 19 heures. Pour 6€ vous aurez droit à un repas et à un concert avec le Quartet de la Plaine (jazz, funk, reggae, ska, salsa, ...). Entrée gratuite pour les adhérents et 1€ pour les non adhérents. Lire la suite
  • Gazay va-t-il laisser bétonner un poumon vert du Centre Ville ? +

    A l'angle du chemin de Riquet et de la rue du lieutenant Flandi, à 200 mètres de la rue de la République, en face de la médiathèque, la société immobilière Kaufman et Broad a décidé de construire 4 bâtiments. La ville affirme que le permis n'est pas encore délivré. Les Lire la suite
  • 1