Aubagne... en Provence?

Pour "ses" premiers voeux à la population, en janvier 2015, Gazay avait annoncé à grand renfort de publicité que le nom d'Aubagne allait changer et que ce serait désormais "Aubagne en Provence". Plus de 3 ans après qu'en est-il ?

Mèfi avait fait observé alors, d'une part que c'était la seule proposition contenue dans le discours et que c'était bien mince après toutes les promesses faites, mais aussi, que pour changer de nom une commune devait avoir l'autorisation du Conseil d'Etat.

Ce que ni Gazay, ni son administration, ni ses communicants n'avaient prévu.

En ce mois de mars 2018, Mèfi a demandé aux services du Conseil d'Etat où en était la procédure. Surprise : personne n'en a trouvé trace. Il semble qu'aucun dossier n'a été déposé.

On fait donc figurer sur toutes les publications de la ville la nouvelle appellation alors qu'aucune autorisation n'a été obtenue. Mieux, il n'y aurait même pas eu de demande.

Encore un engagement, pourtant bien mince et qui ne coûte rien, qui n'a pas été tenu.

Antoine Monticellu

Que fait-on le 8 mars ?

Que fait-on le 8 mars à Aubagne ? La réponse de l'association Femmes Solidaires.

Les Femmes ici et ailleurs vont revendiquer l’Egalité, encore et encore. Les discours et les revendications d’années en années se répètent preuve que l’on ne progresse pas ! Les atteintes sexistes, les stéréotypes ont la vie dure mais des femmes se lèveront encore pour dire ASSEZ.

L’association Femmes Solidaires à Aubagne, à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, vous invite au Cercle de l’Harmonie à des rencontres en deux temps :

A partir de 14 H 30 – un atelier art plastique participatif avec Rodia Bayginot, Artiste, fabrication d’exvotos laïques « femmes vos sources d’inspiration » suivi d’un goûter partagé ;

A 18 h 30 – film documentaire «  la marche mondiale des femmes » ; échanges et discussions.

Venez échanger avec nous pour qu’ensemble nous nous fassions entendre.

Retour en grâce du Secours Populaire

L'Hiver est là. Le grand froid aussi. Les mairies font face et sont dans l'obligation de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les personnes démunies, en particulier les SDF.

Gazay lui-même, sur sa page facebook, annonce que tous les services municipaux sont mobilisés. La solidarité s'organise, partout, dans tous les milieux de la population.

A Aubagne le Secours Populaire a mis à disposition de la Maison du Partage et de la ville une trentaine de duvets pour près de 1900€ pour les Sans Domicile Fixe de la commune.

L'adjointe à la solidarité, l'élue aux associations ont rendu hommage publiquement à cette association humanitaire pour avoir pu pallier les carences municipales.

On se souvient qu'il y a encore moins de deux ans Gazay avait prévu l'expulsion du Secours Populaire de ses locaux. Heureusement qu'il n'y est pas parvenu. Parias hier, les bénévoles de l'association sont devenus, aujourd'hui, des héros humanitaires. Tant mieux. 

Antoine Monticellu

Rencontre débat à La Ciotat sur l'évasion fiscale

Chaque année, c'est entre 100 et 140 milliards d'euros qui échappent au budget de l'Etat grâce à la fraude et à l'évasion fiscale, soit 1/3 du budget de la France. C'est plus de 1000 milliards pour la seule évasion fiscale pour les pays européens. Pourquoi ? Comment ? Peut-on l'empêcher ? 

Lire la suite...

Municipales : Barthélémy avec LREM, ça se précise

crieur de journaux

Dans un an, nous serons dans la campagne électorale des municipales, même s'il faudra laisser passer les européennes en juin 2019. Les couloirs bruissent de toutes les hypothèses.

Il se dit de plus en plus que Sylvia Barthélémy ne souhaite pas se présenter sur la même liste que Gazay.

On sait qu'au plan national, et c'est une première, au mois de mars à l'occasion des prochaines élections législatives partielles, l'UDI soutiendra un candidat LREM dans la 8e circonscription de Haute-Garonne et dans la 2e circonscription de Guyanne.

Une rencontre officieuse aurait eu lieu dans les Bouches du Rhône, en présence de Maurice Di Nocera (élu UDI qui a été demis de son poste d'adjoint au maire de Marseille et de vice-président du département pour avoir soutenu les candidats de Macron aux dernières législatives) pour parler d'une candidature de la présidente du territoire avec le soutien de La République En Marche.

Toujours à suivre... de près.

Bob Acad

Métropole : des voeux à 500 000 €

gaudin voeux metropole2018

La cérémonie de vœux de la métropole pour le personnel aurait coûté 500 000 euros. C'est Maryse Joissains, maire d'Aix, vice présidente de la métropole, qui l'affirme : "On me parle de 500 000 euros, c'est une gabegie...".

Lire la suite...

Mme Barthélémy et la gratuité

crieur de journaux

Faut-il laisser l'avenir de la gratuité dans les seules mains de Mme Barthélémy ?

On peut en douter à la lecture d'un compte rendu de ses vœux aux corps constitués au nom de la métropole.

Tout d'abord Mme Barthélémy s'arroge la gratuité pour laquelle elle n'a jamais levé le petit doigt et affiche sa fierté d'une exception sur le territoire.

Mais par la suite, elle garantit cette gratuité seulement jusqu'en 2021 fin du contrat du service public. 

Avec cette attitude, on peut craindre que la gratuité soit en grand danger.

Maurice Marsiglia

 

 

Vœux prémonitoires ?

crieur de journaux

En date du 24 janvier 2018, La Provence titrait : Vœux du Maire Acte II, une cérémonie "entre Amis". Ce titre m'a interpellé, deux options partageaient mon esprit :

Soit que le maire actuel - renonçant à son engagement de candidat d'aimer tous les Aubagnais - considérait maintenant que la population aubagnaise n'était pas son amie.

Soit que La Provence pensait que les Aubagnais étaient en désaccord avec Gazay.

Dans le premier cas, ce n'est pas un scoop, tant ses actes le démontrent.

Dans la seconde hypothèse, ce serait porteur d'espoir pour l'opposition en vue des prochaines élections.

Pour ne pas être en reste avec notre édile, citons Bizet : "L'Amour est enfant de Bohème".

Gilles Lejeune

Articles RSS

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • "Aubagne la commune" : voeux samedi 26 janvier à 11h au Cercle +

    Ils ne restent plus que quelques jours pour les traditionnelles cérémonies de voeux. "Aubagne la commune", maintenant constituée en association, a choisi ce dernier moment pour présenter les siens aux Aubagnaises et aux Aubagnais. Lire la suite
  • Carton plein pour les équipes aubagnaises ... et l'OM gagne enfin ! +

    En ligue 1, après 9 matchs sans victoire, l'OM s'impose devant l'immense équipe de Caen qui était réduite à 10 (0 à 1), Lille bat Amiens (2 à 1), Strasbourg ridiculise Monaco (1 à 5), Montpellier obtient un nul face à Rennes (0 à 0). Le QSG fait une démonstration Lire la suite
  • Voeux du maire : les gilets jaunes s'y invitent, Gazay ne cite pas leur présence +

    Vendredi 18 janvier, cérémonie des voeux du maire à la population. Gazay fait applaudir tout le monde, Barthélémy, les jeunes, les vieux, ses élus, son administration, pas une seule fois il ne prononce les mots de "gilets jaunes" qui étaient pourtant présents dans la salle. C'est le seul élément notable Lire la suite
  • Les socialistes aubagnais portés disparus +

      A la dernière réunion du Conseil Municipal, le 12 décembre, aucun élu socialiste n'était présent. C'était pourtant l'une des réunions les plus importantes de l'année puisqu'elle avait à son ordre du jour le budget de la ville pour 2019. Lire la suite
  • Résidence du Château à Aubagne : 13 Habitat menace +

    A la Résidence du Château, aux Passons, plus il y a des fissures dans les immeubles, plus les locataires paient. Explications. Lire la suite
  • MERCI ! +

      Facebook nous annonce que notre page "www.facebook.com/mefiaubagne", vient de dépasser les 5 000 "J'aime". Nous avons, à ce jour, 5 161 abonnés. Lire la suite
  • Suppression des gardiens au service des sports +

    Ce matin, lundi 14 janvier, le personnel du service des sports de la ville d'Aubagne s'est vu attribuer des badges pour assurer l'ouverture et la fermeture des stades et des gymnases. L'objectif est de supprimer les postes de gardiens. Lire la suite
  • 1