Flagrant délit de mensonge

Dans un communiqué de presse rendu public le 3 juillet, Magali Giovannangeli dénonce au nom du groupe d'opposition au Conseil municipal ce qu'elle appelle un "flagrant délit de mensonge". Elle écrit :"Dans sa conférence de presse du 26 juin, le groupe d'opposition avait dénoncé la censure dont il avait fait les frais par la non-publication de son expression dans AJJ (le journal municipal, n.d.l.r). La directrice de cabinet du Maire nous avait affirmé que le mensuel était bouclé. Or nous découvrons que dans cette publication qui ne laisse pas de place au pluralisme, parmi les 9 (!!!) photos montrant le Maire, l'une d'entre elles date du 23 juin, jour de la signature de la charte à l'Espace des Solidarités! Notre contribution ayant été donnée le 21, il y avait donc bien la possibilité de le publier! Monsieur Gazay aurait dit que cet argument était du "pipeau", nous préférons déclarer qu'il s'agit bien là d'une censure délibérée!".

Voici le texte du groupe arc-en-ciel qui aurait du paraître dans l’AJJ à sortir en juillet, et intitulé « La Mairie UMP détériore l’identité aubagnaise » : « Subventions supprimées, hausse du tarif des parkings, fêtes, festival et exposition annulés… Les premières décisions municipales ont confirmé nos craintes. M. Gazay et l’UMP mènent d’ores et déjà une politique qui privilégie certains et discrimine la majorité des Aubagnais. Au-delà de la baisse brutale des subventions (secours catholique et populaire, restos du coeur…), certaines ont été purement et simplement supprimées : plus un euro pour la solidarité internationale en direction du Mali, d’Haïti, du Laos ; des actions lancées depuis des années sont interrompues du jour au lendemain, plus un euro non plus pour les droits de l’homme ou le pacifisme. Les aides aux syndicats sont elles aussi supprimées, idéologie oblige. C’est pourtant bien les syndicats locaux qui ont permis aux Fralib d’obtenir gain de cause. Enfin, les parkings voient leurs tarifs alignés sur ceux de MPM dont l’ancien patron a pris la tête de l’administration de la ville. Comme si l’identité aubagnaise n’avait plus d’avenir dans une ville qui se prépare en catimini à se fondre dans une métropole où l’UMP règne sans partage. Nous sommes et nous serons vigilants. »

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1