Argentine : une ville remplace les concours de beauté par des récompenses citoyennes

Lu dans "Libération"

Argentine : une ville remplace les concours de beauté par des récompenses citoyennes

Kim HULLOT-GUIOT 6 janvier 2015 à 18:35
Selon la décision municipale, les concours de beauté sont sexistes et peuvent encourager les violences contre les femmes. Selon la décision municipale, les concours de beauté sont sexistes et peuvent encourager les violences contre les femmes. (Photo Erik De Castro. Reuters)
HISTOIRE

Chivilcoy, située dans la province de Buenos Aires, ne veut plus que ses citoyennes soient jugées sur leur physique, malgré la grande popularité de ce type de compétition sexiste.

 

Il y avait d'abord le défilé habillé, puis celui du maillot de bain. Une succession d'étapes au cours desquelles jurés et membres du public devaient déterminer laquelle des candidates, âgées de 15 à 25 ans, possédait «la beauté», «la personnalité» et «la grâce» suffisantes pour représenter leur ville. A Chivilcoy, située à environ deux heures et demi de Buenos Aires, ce genre de compétition appartient désormais au passé. En décembre, le Conseil municipal a estimé qu'il était temps d'en finir avec ces événements, nocifs pour la santé des jeunes filles qu'ils pouvaient inciter à l'anorexie, et estimé que les critères de ces concours, qui pouvaient mener aux violences misogynes, «renforcaient l’idée selon laquelle les femmes doivent être évaluées et récompensées exclusivement en fonction de leur apparence physique, fondée sur des stéréotypes».

Sur le même sujet
  • grand angle

    Mini-miss, la dernière séance

    Par Stéphanie Maurice

C'est le Secrétariat du genre et l'Assemblée pour les droits de l'enfants de la branche locale de la Centrale des travailleurs d'Argentine qui est à l'initiative de ce changement, précise le site d’informations 8e Etage. L'ordonnance municipale interdisant ces concours les assimilent à «une pratique discriminatoire et sexiste» et estime qu'ils constituent «un acte de violence symbolique et institutionnelle contre les femmes et les enfants», rapporte The Argentina Independant.Selon des journaux argentins cités par la BBC, le directeur de l'institut national contre les discriminations et la xénophobie, Mariano Anton, a estimé que cette décision réduirait aussi les risques de violences à l'école, beaucoup d'agressions physiques contre de jeunes participantes ayant eu lieu dans plusieurs provinces argentines parce que «[les participantes] étaient trop belles».

Chaque année, la ville organisera donc, pour remplacer ces concours, un événement visant à récompenser «les citoyens âgés de 15 à 30 ans qui se sont distingués par des actions de bénévolat visant à améliorer la qualité de vie dans leur quartier ou dans la ville». Des concours de masques et des remises de prix pour avoir effectué une activité bénévole devraient avoir lieu.

Kim HULLOT-GUIOT

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • La liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" en campagne +

    Après une parenthèse de trois mois où il a fallu travailler, débattre, convaincre pour que toutes celles et tous ceux qui le souhaitaient puissent prendre part au combat commun, la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" conduite par Magali Giovannangeli accélère le mouvement pour entrer en campagne. Trois rendez-vous majeurs avant Noël Lire la suite
  • Nouvelles victoires pour l'AFC et le RCA, l'OM tenu en échec à Metz +

    En Ligue 1, l'OM n'a pu faire que match nul contre Metz (1 à 1), Lille s'impose contre Montpellier (2 à 1), Nantes bat Nîmes (0 à 1), Reims fait de même à Toulouse (0 à 1), Monaco obtient le nul à Angers (0 à 0), Bordeaux est battu à Lire la suite
  • Décider ensemble, il est temps ! +

    Décider ensemble, il est temps ! Mais décider de quoi ? Comment ? Avec qui ?Décider de ce qui régit notre vie quotidienne, du pas de la porte au mouvement de la société, sur un périmètre à portée de mains : la commune. Avec toutes et tous. Lire la suite
  • Hôpital d'Aubagne : le syndicat Sud Santé dénonce la souffrance du personnel +

    Le Syndicat Sud Santé Sociaux Solidaires dénonce le mal-être grandissant au Centre Hospitalier d’Aubagne sans oublier notre Maison du Parc. Lire la suite
  • Conseil de territoire : le clap de fin ! +

    Jeudi 12 décembre s’est tenu le dernier conseil de territoire de cette mandature. Ordre du jour : le budget 2020 et le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas mobilisé les foules. Lire la suite
  • Théâtre au Cercle : Grand Manège de Stéphane Jaubertie +

    Rares sont les ateliers théâtre qui choisissent de mettre en scène des textes d’auteurs contemporains, qui s’engagent dans un travail collectif et exigeant où les choix de formes de mise en scène révèlent la volonté d’identifier un vrai projet de groupe. L’atelier Zone&Cie dirigé par Frédéric Recanzone qui pérennise d’année Lire la suite
  • Misère de l'oubli +

    Lorsqu'on nous oublie, on ferait tout pour que cela ne soit plus le cas, quitte à créer l'illusion que l'on a réussi à retrouver le devant de la scène. Quitte à taper sur son propre camp, quitte à revêtir la toge blanche de la pureté face aux guenilles du camp des Lire la suite
  • 1