Connaissez-vous Lionel Thompson ?

Si vous avez entendu le flash d'info de 17h ce 20 septembre sur France Inter, vous avez entendu son nom. Sinon...

Il s'agit d'un journaliste rare et audacieux, qui, présentant son dernier sujet vers 17h03, a abordé la question de la fraude à la RATP en annonçant une grande campagne du STIF (Syndicat des Transports de l'Ile de France) contre la fraude. La RATP subirait un manque à gagner de 350 millions d'euros par an.

Valérie Pécresse, la présidente LR de la région et du syndicat des transports parisiens annonce des contrôles accrus, sous l'égide de "fraude : les règles ont changé". Vous allez voir ce que vous allez voir ! Chez les républicains, c'est toujours les gros bras et la répression qui priment, y compris chez les femmes élues qui copient lamentablement leurs collègues masculins !

Et le fin journaliste après cela, de conclure son flash et son propos par : "et sinon, des transports moins chers ou gratuits, ça serait peut-être pas mal" !

A tel point que Charline Vanhoenacker, prenant le relais avec son émission "Si tu écoutes j'annule tout" l'a invité à rejoindre sa bande de joyeux "gauchistes".

Un joli et éphémère moment de radio qui nous amène à une multiple réflexion :

- la gratuité continue son bonhomme de chemin,

- des journalistes pétris de convictions et courageux ça existe,

- Le maire LR d'Aubagne est contraint de ne pas suivre les pas de ses alliés politiques avec la gratuité aubagnaise parce que le rapport de force ici ne lui permet pas d'abandonner une mesure toujours aussi populaire !

Il est des dispositifs et des politiques qui demeurent par delà les changements de majorité... La gratuité, sans doute quelques autres, et c'est pour ces mesures fortes là qu'il faut continuer à œuvrer, agir et gagner des consciences pour vivre bien !

Marianne Pasla

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1