Cuges: Destrost fait l'autruche

destrot autruche

Conseil municipal animé jeudi soir à Cuges avec les orientations budgétaires de la commune pour les années à venir et le rapport de la chambre régionale des comptes (CRC). Et on peut dire que le maire de Cuges fait le grand écart entre les recommandations de la CRC et ses prévisions d’investissement pour les années à venir.

Lire la suite : Cuges: Destrost fait l'autruche

Pour parler de son bilan, Gazay montre celui de Fontaine

Le maire d'Aubagne vient d'accorder une interview à un magazine confidentiel de la région "businews.fr". Rien là de bien important. Mais la photo (en haut à droite) qui illustre l'article donne la dimension de son bilan.

L'interview nous explique que le projet de Gazay depuis 2014 c'est de "refaire vivre le cœur historique d'Aubagne et donner une nouvelle impulsion aux commerces de centre ville".

Toutes les Aubagnaises et les Aubagnais apprécieront. Les commerces ferment, les rideaux restent baissés, les locaux à louer ou à vendre dans le centre ville sont légion. Les rues sont désertes, les animations se comptent, par an, sur les doigts d'une main, la vie culturelle, les spectacles de rues, les activités festives du centre ville sont en berne.

Et l'article le prouve ! Pour l'illustrer, les journalistes ont dû aller chercher une photo qui date de décembre 2010, la première année de la mise en place de la patinoire par l'équipe de... Daniel Fontaine.

Fallait oser !

Antoine Monticellu

 

Info Rousset : le Val'tram à Aubagne en 2018

 

Dans le numéro de "Businews" de février 2018, consacré à la mobilité à Aubagne, un article annonce l'arrivée du Val'Tram dès cet année.

Le magazine "Businews" s'est déjà distingué par une interview de Gazay qui pour illustrer la "nouvelle" activité du centre ville a choisi une photo du cours Foch (patinoire et animation commerciale) qui date de... 2010, sous le mandat de Fontaine (voir notre article "Pour parler de son bilan, Gazay montre celui de Fontaine").

Ce journal de l'Union Patronale des Bouches du Rhône est un mensuel, vendu théoriquement 4€, mais que personne n'achète. Il est distribué dans les institutions, les entreprises, les organismes de formation patronaux. 

C'est la publicité qui paie. Par exemple, on vient proposer une interview au maire d'Aubagne... qui s'en réjouit. L'article est un vrai publi-reportage et en échange on y trouve trois pages de publicité : une payée par les contribuables aubagnais, une autre par le Conseil de Territoire et une dernière par La Varappe.

Au passage, on apprend dans cette dernière publicité que La Varappe emploie 4 000 salariés. On peut proposer à toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais sans emploi d'aller frapper à leur porte, il doit y avoir un peu de places pour elles et eux.

Dans ce numéro de février 2018 (vous avez bien lu : février 2018), Alain Rousset, 1er adjoint au maire, en photo tout sourire, affirme : "La voiture ne doit plus régner en maître" et quelques lignes plus loin on nous annonce : "2018 sera également l'année de l'arrivée du Val'Tram à Aubagne".

Or, tout le monde a eu l'information, ni Gaudin, ni la Métropole n'ont donné le feu vert. On ne sait pas si ce projet verra le jour, mais on sait que ce ne sera certainement pas pour 2018.

On comprend mieux pourquoi le maire a expédié son 1er adjoint hors des locaux de la mairie (voir article). Il a cependant, sur la gratuité des transports à Aubagne, une formule plus prudente, il dit : "elle est confirmée", mais il précise : "...pour 2018".

Antoine Monticellu

Même Muselier se moque du Val'Tram

Vendredi 16 février, Muselier, président du Conseil régional, organisait une grande cérémonie devant la presse en présence du maire de Marseille et des 6 président.e.s des territoires de la métropole Aix-Marseille-Provence. C'était l'occasion de faire connaître les subventions "offertes" par la Région à la Métropole. Nous y étions.

Parmi de nombreux autres projets (88), le président du Conseil Régional a fait savoir qu'il avait prévu un investissement de ... un million d'euro pour le Val'Tram pour un montant total prévisionnel de travaux de ... 150 millions d'euros. Et cette somme sera versée sur 3 ans ! Quand on sait que ce projet, s'il voit le jour, terminera avec un coût réel de plus 200 millions, on frise l'annonce ridicule de la part de l'institution régionale.

Mais on a appris par ailleurs que Gaudin n'avait pas donné son feu vert au Val'Tram à la présidente du territoire dans une réunion qui avait eu lieu le matin même. Barthélémy faisait savoir qu'on ne pouvait pas annoncer "une décision favorable" (sans doute une façon politicienne de confirmer un refus) et "que la situation économique de la métropole est très difficile".

Muselier a d'ailleurs confirmé en interrogeant le maire d'Aubagne : "Si vous souhaitez réorienter les crédits, je suis à votre écoute".

Jusqu'à la réponse définitive de Jean Claude Gaudin, les maires concernés (sauf Gazay) vont croiser les doigts et prier Saint Gaudin.

Même soir et matin, on peut douter que cela suffise.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Handicapés : moins de gratuité pour les parkings +

    Depuis la mise en place de la Délégation de Service Public pour les parkings souterrains, la ville fournissait un badge qui assurait la gratuité totale des parkings pour les handicapés à 80% et non imposable sur le revenu. Gazay vient de décider de retirer ce badge. Lire la suite
  • Privatisation du rail en Grande-Bretagne +

    Trains supprimés par centaines, usagers très mécontents, un fiasco total de la réforme des horaires, tel est le constat alarmant que font les élus et la population de Grande-Bretagne après la privatisation du réseau ferré. C'est sans doute pour cela que Macron et son gouvernement veulent aller vite... avant que Lire la suite
  • Les jeunes veulent quitter Marseille +

    Selon un sondage Ifop-La Marseillaise, 67% des jeunes de 18 à 30 ans se disent prêts à quitter Marseille. Renaud Muselier, président LR de PACA, député et 1er adjoint au maire de Marseille pendant de très nombreuses années et même ministre, se dit "désolé mais pas étonné par les résultats". Lire la suite
  • Selon l'OCDE, en France les pauvres restent pauvres +

    "Sommes-nous revenus à l'époque des ordres figés de l'Ancien Régime ? ", c'est la question que l'on peut se poser après la publication du rapport de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) rendu public vendredi 15 juin. On peut lire en effet que dans les pays de l'OCDE, "les revenus, Lire la suite
  • Elections européennes : ça se prépare +

    Après avoir désigné Ian Brossat, adjoint au maire de Paris, comme tête de liste, le secrétaire national du PCF vient de s'adresser aux organisations de gauche, hors Parti Socialiste pour leur proposer "une plate-forme commune et la construction d'une liste large en vue des élections européennes". C'est un truc politicien Lire la suite
  • GRATUITE, LA MARCHE EN AVANT +

      Les organisateurs du débat sur la gratuité des transports en commun pour le territoire métropolitain peuvent être satisfaits. Les échanges qui ont eu lieu lors de cette soirée étaient d'un très bon niveau malgré une participation qui n'a pas atteint leur espérance d'une cinquantaine de personnes. Lire la suite
  • Les policiers municipaux étaient, aussi, en grève +

    Mardi 12 juin, de 10 heures à midi, les organisations syndicales CGT des territoriaux ont appelé à un débrayage. Lire la suite
  • 1