Gazay l'acrobate et son double mensonge périlleux

equilibre mensonge Gazay

Tous les acteurs du formidable mouvement social contre la privatisation de la cuisine centrale ont bien conscience que leurs actions ont contraint le maire à un premier recul significatif.

Plus rien ne sera comme avant. D'abord parce que agents, citoyens et élus d'opposition n'accepteront plus les décisions arbitraires, injustes, contraires à l'intérêt d'Aubagne. Ils sont prêts à se (re)mobiliser pour cela.

Pour autant, ce n'est ni la naïveté, ni les illusions qui les habitent. Ils savent que demain (dans tous les cas, dès mercredi au Conseil Municipal), il faudra, de nouveau, engager des luttes et des actions et il y aura besoin de rassembler encore plus d'Aubagnais et d'Aubagnaises.

Dans l'entourage de Gérard Gazay, il se dit que celui-ci se targue, auprès des "siens", d'avoir su stopper le mouvement sans rien céder. Il leur fait savoir qu'une fois que le conseil municipal aura voté la DSP plus rien ne pourra arriver, que tous les engagements financiers ne seront examinés qu'au budget 2016 et qu'il n'y aura aucun espace possible, que la commission mise en place sera "équilibrée", que l'examen du renouvellement des CDD est prévu en février, et qu'à cette date il ne restera plus que ceux que la nouvelle majorité a réalisés, etc,etc.

Double mensonge : au personnel d'abord, puisqu'il a signé un protocole qu'il n'a pas l'intention de respecter, aux "siens" ensuite parce qu'il oublie de dire qu'il n'a rien choisi (celles et ceux qui ont vécu la réunion du CTP le savent !) et que c'est la situation imposée par les grévistes qui a ouvert cette porte pour trouver une solution acceptable pour tous.

Gazay ment

Le mensonge, c'est une des armes de Gazay, l'homme politique. Il a commencé avec un petit mensonge personnel en écrivant sur sa profession de foi qu'il était marié, ce qui n'était pas le cas. Depuis 20 mois, aucune de ses promesses électorales ne sont tenues. Il y a quelques semaines encore, il affirmait aux parents d'élèves et au personnel de la cuisine : "Les affirmations de ma volonté de privatiser ne sont que des rumeurs sans aucun fondement".

Au contraire, privatisation de la cuisine centrale, réductions drastiques des subventions aux associations, diminution des budgets de fonctionnement de tous les services de la ville, augmentation de près de 10% des prestations municipales et des taxes encaissées par la mairie, licenciement et mise à l'écart du personnel communal, il fait ce qu'il n'a pas dit.

Fidèle à son ami Estrosi qui en une nuit, sans transition mais avec sincérité, est passé de la "droite populaire" à "gaulliste de gauche". Fidèle à son mentor, Nicolas Sarkozy dont le principe en politique est : "Plus le mensonge est gros, mieux ça passe ... à condition de le dire avec détermination, le regard droit et la parole forte".

Il n'empêche que plutôt que de se conduire en maire d'une ville où le vivre ensemble et le respect de la parole de chacun étaient la règle, il souhaite rester un idéologue de droite intransigeant et ayant toujours raison sur tout le monde. S'il persiste, il n'en a pas fini avec les conflits à répétition et il va souvent entendre : "Gazay démission", comme ce fut le cas mercredi 9 décembre. Jusqu'en 2020, ça va être long.

Idéologue intransigeant

Il le sait, maintenant, il va falloir compter sur la vigilance, l'imagination et la volonté des organisations syndicales, des communaux et au-delà, des citoyens et citoyennes d'Aubagne et des élus d'opposition pour le lui rappeler chaque fois que cela sera nécessaire.

 

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1