Agglo : vers la fin !

Lundi 30 novembre avait lieu l'avant dernière réunion du conseil communautaire. Peu de sujets passionnants parce que mal préparés, mal montés et sans cohérence technique et juridique, mais quelques enseignements peuvent être tirés.

La délibération sur les Gargues d'abord : le Directeur Général des Services a "oublié" de transmettre le nouveau projet aux élus hors Aubagne. C'est, bien sûr, un motif de retrait de la délibération. Mais, après une suspension de séance, le groupe d'opposition "A gauche, pour un territoire solidaire", décide de maintenir la délibération (sans doute pour ne pas, une nouvelle fois, accabler ce pauvre DGS) et de ne pas prendre part au vote.

Le projet antérieur a été dénaturé, plus de transport en site propre jusqu'à la Z.I. des Paluds, quasiment plus de logements accessibles aux Aubagnais, des équipements publics sans ambition, cela ne méritait pas de faire durer le plaisir. Rappelons cependant que le multiplex était un des points de cet aménagement, Gazay a donc décidé de le supprimer.

Mais, premier enseignement, la majorité et le "groupe des maires" se fissurent. Quatre maires se désolidarisent de Gazay et de Barthélémy et s'abstiennent. Cela va coûter, au moins, dix millions d'euros de dédommagement au territoire : ce sont les communes qui vont payer ?

Autre délibération impréparée et juridiquement sans aucun fondement, l'agglo confie à la SPL Façonéo le transport des usagers... pour 2017 ( ! ) ... alors que ce sera la métropole qui aura la compétence et donc la décision. Du bricolage confirment les élus d'opposition.

Mais pour ne laisser aucun espace à l'idée qu'il pourrait s'opposer à la gratuité, le groupe de gauche vote la délibération. Il réaffirme, cependant, que la seule solution, c'est d'imposer politiquement à la métropole de conserver la gratuité sur le territoire. Surtout que Teissier qui, comme tous les idéologues de droite, confond coût et gratuité, a déclaré : "la gratuité, ça n'existe pas !".

Et enfin, une série de "décisions" financières est venue accompagner les projets transférés à la métropole (lire "Papa Noël en juillet"). Le comble de l'amateurisme (ou de l'écran de fumée), ces mesures financières se font sans décision d'emprunt, sans plan de financement, sans aucune inscription budgétaire ! Autant dire sans aucun espoir d'aboutir.

Nouvelle manifestation de mécontentement des maires, ils font remarquer à Gazay qu'avec 70 millions d'euros pour Aubagne, il ne laisse que quelques miettes aux autres communes.

Sans doute un exemple de plus pour le maire de Cadolive, jamais autant promoteur immobilier, jamais autant apolitique, ni à gauche ni à gauche, "qu'enfin, l'agglo ne s'occupe pas que d'Aubagne", comme il l'affirmait il y a quelques mois.

Pour ne pas bousculer les habitudes, le maire de Saint Zacharie est d'autant plus braillard que sa mémoire est chancelante et le "groupe" socialiste est resté presque totalement silencieux.

A la prochaine, pour la der.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Les maires de Roquevaire et de La Bouilladisse aux côtés de Magali Giovannangeli +

    De 2011 à 2014, les maires de La Bouilladisse et de Roquevaire étaient les vice-présidents de Magali Giovannangeli, alors présidente de la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Lire la suite
  • Le RCA fait match nul chez le leader, l'OM qualifié pour les 1/8ème +

    En foot, week-end Coupe de France, l'OM se qualifie pour les 1/8ème de finale en battant Granville (0 à 3), Nice, Lille, Saint Etienne, Strasbourg, Lyon, Montpellier, Angers, Rennes, Dijon et le QSG sont les autres équipes de Ligue 1 qui restent dans la compétition. Lire la suite
  • Gazay : des voeux de fin de règne +

    Moins de 400 personnes aux vœux de Gazay ce vendredi 17 janvier. Jamais depuis 40 ans une cérémonie de voeux d'un maire d'Aubagne n'avait vu aussi peu de monde. Pire, seulement 22 conseillers municipaux de la majorité présents sur les 32 élus. Bien sûr absence de Barthélémy, mais aussi disparition Lire la suite
  • Barthélémy rate ses vœux +

    A peine 80 personnes, ce jeudi 16 janvier, devant le local de campagne, pour les vœux de Sylvia Barthélémy, la candidate de La République En Marche. La dynamique de la victoire ne semble pas être dans ce camp. Lire la suite
  • Barthélémy : mensonges et omissions +

    Sur un tract distribué par les militants de Sylvia Barthélémy nous trouvons au recto une critique de tout ce qu'elle a cautionné avec Gazay (lire "Barthélémy dézingue Gazay") et au verso tout ce qu'elle a réalisé ... mais c'est truffé de mensonges et d'omissions. Lire la suite
  • Le RCA gagne encore, match nul pour l'AFC, l'OM creuse l'écart +

    En Ligue 1, avec un peu de réussite, l'OM s'impose à Rennes (0 à 1), Lyon bat Bordeaux (1 à 2), Angers fait match nul face à Nice (1 à 1), Montpellier fait une bonne affaire à Amiens (1 à 2). Nantes se déplace à Saint-Etienne pour gagner (0 à Lire la suite
  • Barthélémy dézingue Gazay +

    Dans un tract distribué cette semaine, Barthélémy, la candidate de Macron et de La République En Marche, reprend tout ce qu'affirme Mèfi depuis 6 ans pour conclure : "M. le Maire (NDLR : il s'agit de Gazay) le compte n'y est pas". Lire la suite
  • 1