Conseil communautaire : Gazay lâche Barthélémy

 

Dernier conseil communautaire avant les congés, et une séance triste au royaume de Pierre Coulomb, maire de Saint Zacharie, hôte de ce conseil, qui n’a pas failli à sa réputation de gueulard.

La Présidente, comme à son habitude, s’est octroyée un "autosatisfécit" sur la concertation préalable au Val Tram : accueil chaleureux des personnes contactées, validation du projet.

Ce qui n’a pas empêché une élue d’opposition roquevairoise de faire remarquer qu’une pétition concernant la gare de Pont de l’Etoile n’avait pas reçu de réponse positive. "On n’est qu’au début de la procédure, et il est encore temps de prendre en compte cette demande" a répondu la présidente, même s’il semble que les services de l’Agglo aient déjà répondu non !

Et le maire de Saint Zacharie, chargé des transports, de se lancer dans une tirade, avec son élégance habituelle, pour défendre un projet " qui ne servira à rien aux habitants de St Zacharie"... C’est pas beau la solidarité.

Quand on aime (la Métropole), on ne compte pas : la ville d’Aubagne a proposé un programme d’investissement faramineux… aux frais de la Métropole, ce qui a amené Denis Grandjean à ironiser sur le  Père Noel avant l’heure… Attention au Père Fouettard !!

Quelques escarmouches ensuite sur les subventions au GERES, diminuées de plus de moitié.  Sans doute la contribution de Barthélémy et Gazay à la lutte contre le réchauffement climatique !... Ou celle à l’Ecole de Céramique de Provence, qui passe de 130 000€ à 45 000€. C’est aussi la contribution de Barthélémy et Gazay au soutien à la filière céramique.

Mais ce n’est pas perdu pour tout le monde : la chambre des métiers et de l’artisanat remporte le jackpot avec une subvention de 50 000€ pendant 5 ans !! Ce n'est pas l’austérité pour tous !

Mais la surprise est venue de la délibération sur la SPL "L'Eau des Collines". Il s’agissait, au travers d'une convention, de conforter la SPL dans sa gestion de l’assainissement pour toute l'Agglo et de l’eau pour les communes d’Aubagne, La Penne, Cuges les Pins, Auriol et Saint Zacharie.

M. Rousset, 1er adjoint au maire d’Aubagne, fait part de ses inquiétudes sur la qualité du travail de la structure et annonce l’abstention des élus aubagnais. Gazay, le big chef, lui succède pour faire part d’un soi-disant mécontentement des usagers et de son opposition à voir confier l’assainissement à la SPL, en plus de choix d’investissements peu judicieux (sic !!).

Le groupe "A gauche pour un territoire solidaire" lui fait remarquer que le mécontentement est une invention et que les agents de l’Eau des Collines remplissent leur mission à la satisfaction de tous, comme en témoigne l'accueil que leur réserve les usagers. Quand à  l’assainissement c’est une mission confiée à la SPL depuis le premier jour….avant celle de l’eau !!

Le maire d'Aubagne est pris en flagrant délit de mensonges ! Antoine Di Ciaccio conclut par : "qui veut tuer son chien l’accuse de la rage".

La Société des Eaux de Marseille, groupe Véolia, a décidé de reprendre l’initiative pour faire disparaitre cette expérience de retour à une gestion publique... et Gérard Gazay s'en est fait le porte parole. Pas de surprise !

Des nuages semblent s’amonceler au dessus de la SPL, mais surtout au dessus du couple Barthélémy/Gazay puisque tous les élus aubagnais se sont abstenus. 

La convention a été adoptée grâce aux élus des communes hors Aubagne et des élus du groupe "À gauche pour un territoire solidaire"… aubagnais compris !

La rentrée promet d’être chaude. Prochain round avec le plat de résistance de la Métropole, Gazay versus Barthélémy : les paris sont ouverts.

Antoine Monticellu