A.G. des Maires du 13 : une Métropole sans moyens !

Samedi 27 juin, s'est tenue une Assemblée Générale de l'Union des Maires pour, une nouvelle fois, aborder la question de la future Métropole Aix-Marseille.

La fin de cette AG a vu son Président, Georges Cristiani, un peu en colère parce qu'il n'avait pas pu mettre au vote une adresse au Président de la République. Cette lettre avait pour objet d'alerter François Hollande sur le fait que les 50 millions promis par Valls étaient dérisoires par rapport aux besoins. Moins de la moitié du budget de la commune d'Aubagne, ridicule.

Georges Cristiani, maire SE de Mimet, affirmait : "Ce n'est pas 50 millions d'euros qui vont faire fonctionner la plus grande Métropole de France. On doit parler en milliards et non en millions".

Jean Montagnac, maire Les Républicains de Carry le Rouet, disait : "On peut comparer aux 500 millions d'euros investis par le conseil départemental sur le même périmètre que la Métropole". Et Guy Teissier, Président Les Républicains de MPM, rajoutait : "Comment pourrons nous financer les projets métropolitains ? Ce sera impossible".

Sylvia Barthélémy, présidente UDI de l'Agglo d'Aubagne, évoquait "les spécificités des territoires. Chez nous les transports sont gratuits depuis 2009. C'est un acquis de la population. Mais demain que ferons-nous ? Qu'en sera-t-il avec la Métropole ?". Frédéric Vigouroux, maire PS de Miramas, faisait "des moyens de fonctionner entre 2016 et 2020, une question centrale" allant jusqu'à exiger du gouvernement "des garanties financières avec un contrat".

Hervé Fabre d'Aubrespy, maire de Cabriès, lui, mettait l'accent sur le fait que "la Métropole allait entraîner plus d'impôts et moins de moyens". Jean Claude Gaudin, maire de Marseille, que beaucoup annonce comme le futur Président, souhaitait la mise en place rapide "des protocoles financiers avant que le gouvernement fasse tomber les siens".

Bref, beaucoup d'inquiétudes sur l'absence de financement métropolitain, et pourtant, Gérard Gazay, un des rares maires absents de la réunion, tente de faire croire que demain la nouvelle intercommunalité va construire pour les Aubagnais un palais des congrès, un musée Pagnol, un palais des sports... et un Centre Nautique ! (voir " Papa Noël en juillet ")

De nouvelles promesses qu'il va enterrer au même endroit que celles des élections municipales.

Antoine Monticellu