Départementales 2015 : une gauche à réinventer à Aubagne et en France


Trois enseignements de ce second tour des départementales 2015 pour le canton d’Aubagne – La Penne – Roquevaire : une droite élue mais pas majoritaire ; localement la Gauche Rassemblée n’a pas su faire oublier la politique du gouvernement et un FN qui continue à servir de réservoir électoral à la droite.

 

Dimanche soir, dès les résultats des premiers bureaux de vote connus, le doute n’était plus permis : Gérard Gazay et Sylvia Barthélémy, surfant sur la vague bleue nationale, emporteraient le canton d’Aubagne – La Penne – Roquevaire. Malgré un léger sursaut de mobilisation à Gauche, le report d’une partie des voix du Front National sur les candidats UMP – UDI leur assurait une victoire avec 1.800 voix d’avance sur le binôme de gauche Rays – Harkane.

Les nouveaux duettistes aubagnais (Gérard Gazay et Sylvia Barthélémy) viendront conforter la majorité de droite du Conseil départemental dont la présidence est convoitée par Martine Vassal, adjointe de Jean-Claude Gaudin et toute dévouée à la mise en œuvre de la métropole.

Un résultat à l’image de beaucoup d’autres partout en France où l’électorat de gauche sanctionnait les choix politiques du gouvernement Valls en n’allant pas voter. Si, dans ce canton, le rassemblement de toutes les forces de la gauche (PCF, PS, Ecologistes) aura permis de franchir l’écueil du premier tour, il s’avérera insuffisant pour envisager la victoire dans un contexte national où l’idée même de Gauche est à reconstruire.

 

Une victoire en trompe l’œil pour la droite

Si la victoire est incontestable, le résultat est loin d’être triomphal. Sylvia Barthélémy, présidente de l’Agglo et Gérard Gazay, Maire d’Aubagne, calent à 40% des suffrages exprimés. Loin de la majorité des voix. Plus difficile pour eux, le résultat sur Aubagne (43,60%) est en recul de 4 points par rapport au second tour des municipales. Mèfi ! reviendra dans les jours qui viennent sur cet étonnant paradoxe.

Second enseignement, valable pour le FN comme pour la droite, les vases communicants continuent à fonctionner. Une partie de l’électorat le plus à droite semble être en garde alternée entre le FN et l’UMP. Le week-end de premier tour, il vote FN, le week-end de second tour il abandonne Maman Le Pen pour rejoindre Papa Sarkozy.

Un phénomène qui avait été fatal à la Gauche aubagnaise pour les municipales de 2014 et qui se confirme (dans une moindre proportion) pour ces départementales de 2015.

 

A gauche, maintenant engager une autre dynamique

Dans le camp progressiste, la stratégie du rassemblement a permis d’éviter l’humiliation d’une élimination au premier tour comme ce fut le cas dans les cantons de La Ciotat ou d’Auriol – Allauch. Présents au second tour, les candidats et militants de gauche ont pu continuer à porter les valeurs d’un département solidaire contre la logique austéritaire de l’UMP – UDI.

Le binôme Rays – Harkane arrive en tête à Roquevaire (38%) confirmant le score du premier tour et l’ancrage local de Frédéric Rays. En revanche du côté de La Penne, autre municipalité dirigée par la gauche, c’est la douche froide. Le FN (34,86%) devance de 53 voix les candidats de gauche.

Sur l’ensemble du canton, la faible progression en voix (+700) entre les deux tours, le score historiquement bas sur Aubagne (30,84%) montre les limites d’une stratégie fondée sur le rassemblement mais qui ne portait pas, aux yeux des électeurs, d’alternatives aux politiques de droite.  

Depuis hier soir, députés PS « frondeurs », responsables écologistes et du Front de Gauche réaffirment l’urgence d’autres choix en matière de politiques sociales et économiques. Manuel Valls fait mine de ne pas les entendre. Un autisme qui coûte cher à la gauche et qui transforme chaque jour plus de Français en victimes de la crise.

En France comme à Aubagne, il y a urgence à réinventer une Gauche lisible, porteuse de projets fondés sur la solidarité et cherchant un développement qui profite à tous. Les élections régionales de décembre constitueront un premier test grandeur nature de cette nécessaire recomposition.

 

La Provence annonce Harkane – Rays élus

Concernant l’ambiance de la soirée électorale, la morosité était de mise même dans le camp des vainqueurs, normal pour un scrutin qui finalement n’aura mobilisé qu’un électeur sur deux.

Le sourire de la soirée nous a été offert par La Provence qui jusque tard dans la nuit persistait à annoncer Harkane – Rays élus. Une fois de plus, comme au premier tour, les bons résultats étaient sur Mèfi!, nous annoncions dés 19 h 30 le résultat de l’élection et nous donnions les chiffres détaillés une heure plus tard.

 

 Gabi Monnier

 

 Résultats définitifs totalité du canton

Résultats définitifs Aubagne

 

Résultats définitifs La Penne

 

Résultats définitifs Roquevaire

 

 

 

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Faites la Paix ! +

    Il y a des valeurs qui font partie du patrimoine culturel d’Aubagne. La Paix en est un bel exemple. La Fête de la Paix, malgré toutes les embuches dressées sur son chemin, sera à nouveau et pour la 31ème fois, l’évènement culturel, à Aubagne, ce samedi 21 Septembre. Lire la suite
  • Gelati Nino est à vendre ! +

    Si vous arrivez à vous frayer un chemin au milieu des travaux de réfection de la chaussée autour de l'Horloge, vous pouvez apercevoir sur la vitrine du glacier "Gelati Nino", une inscription "A vendre" suivie d'un numéro de téléphone. Un commerce de plus du centre-ville contraint de fermer. Lire la suite
  • Doit-on accepter la mise à l'écart de Mèfi ? +

    « … La confiance cela ne se décrète pas, cela se construit dans les pratiques… » C’est en ces termes que Denis Grandjean s’adressait à la Provence et à la Marseillaise lors d’une conférence de presse d’où il avait exclu Mèfi. Et de poursuivre « Il n’y a rien de pire que de Lire la suite
  • Municipales : le Modem Aubagne fait sa liste +

    Dans un entretien publié par Méfi le 21 août, Jean-Marie Orihuel le laissait entendre mais depuis samedi 14 septembre la décision a été prise par la section Modem d'Aubagne, cette formation politique est "en route pour la constitution d'une liste et d'un projet municipal des démocrates et des centristes pour le Lire la suite
  • Aubagne : l'urgence budgétaire relative made in Gazay +

    En 2014, Gérard Gazay et ses colistiers usaient et abusaient de l'argument budgétaire pour accéder au pouvoir. Argument maintes fois repris depuis pour justifier leurs promesses non tenues, leurs retards et leurs mensonges. Lire la suite
  • Barthélémy : "les oublis" de sa vidéo sur l'eau +

    Dans une de ses vidéos de campagne (payées par les contribuables), madame Barthélémy se vante d’avoir su continuer l’action de l’équipe précédente, conduite par Magali Giovannangeli, concernant la Société Publique Locale de l’Eau des Collines. Pourtant, la vérité c'est que trois éléments primordiaux de la gestion publique de l’Eau des Lire la suite
  • Conférence de presse : Grandjean et quelques militants LFI choisissent "leurs" médias +

    Ce soir, jeudi 12 septembre, à 18 heures, Denis Grandjean, Alain Miguel, Bernadette Saivet, et quelques militants d'Europe Ecologie-Les Verts et de La France Insoumise (en tout, un peu moins d'une quinzaine de personnes) tenaient une conférence de presse. J'y étais pour Mèfi, avec La Provence et La Marseillaise. On Lire la suite
  • 1