Dimanche, nous élirons des conseillers départementaux et personne d'autre...

Partout dans la ville, les candidat(e)s au second tour des élections départementales multiplient les rencontres avec les habitants d'Aubagne, Roquevaire et la Penne-sur-Huveaune. Chacune et chacun à sa manière. Ainsi, les candidat(e)s de « Rassembler la gauche pour un Département solidaire » – toujours accompagnés de dizaines de militant(e)s, peut-on remarquer chaque soir – grimpent les marches des escaliers des immeubles des quartiers populaires, une à une, parfois deux à deux, et retour à une vitesse plus raisonnable pour le cœur...

Nullement essoufflé – normal, il adore se balader en pleine nature à un rythme souvent soutenu –, Daniel Fontaine prend un « immense plaisir » à frapper aux portes des locataires pour « discuter franchement avec les gens », a-t-il confié, hier jeudi 26 mars, lors d'une conférence de presse.

« Les valeurs progressistes toujours bien présentes dans les esprits des habitants d'Aubagne, de Roquevaire et de la Penne-sur-Huveaune »

« La campagne électorale a été très courte – entre deux et trois semaines, ndrl –. Les listes de Droite et de son extrême espéraient nous sortir de la course au soir du dimanche 22 mars. Et voilà que leurs candidat(e)s en sont pour leur frais. La Droite du duo Gazay-Barthélémy est arrivée en tête tandis que le Front national n'est qu'en troisième position (...). Nous nous apercevons avec un réel bonheur partagé que les idées progressistes, humanistes et écologiques qui nous animent sont toujours bien présentes dans les esprits des habitants d'Aubagne, de Roquevaire et de la Penne-sur-Huveaune ». Et puis, à l'écoute directe des habitants, « la misère nous saute aux yeux. De simples regards comme des paroles de la vie de tous les jours témoignent du mal-être des gens. Non seulement, ils n'arrivent plus à joindre les deux bouts mais à commencer les débuts de mois. Avant, on parlait de fins de mois difficiles... ».
« Il est urgent de dire stop à cette spirale. Si nous ne posons pas de digues supplémentaires – ou si elles cassent – de nouvelles catastrophes humaines et humanitaires sont à prévoir, avec des effets dévastateurs d'une extraordinaire violence, peut-être jusque-là inconnus », insiste Daniel Fontaine, immédiatement relayé par Stéphanie Harkane. « Modestement, le futur Conseil départemental des Bouches-du-Rhône est à même de jouer un rôle majeur pour ne pas ajouter de l'austérité à l'austérité. La détresse se lit sur les visages que nous rencontrons à longueur de journée, la Droite est sur ses gardes. A nous de continuer inlassablement à mobiliser les habitants attachés à leur territoire, au-delà des clivages politiques habituels et de leurs sensibilités politiques. Dimanche prochain, les électeurs et les électrices sont invités à se déplacer dans les isoloirs pour élire leurs conseillers départementaux et personne d'autre... ».

L'enjeu est capital : conserver le canton et le Département à gauche dimanche soir

Selon Stéphanie Harkane, « il nous revient de rencontrer les abstentionnistes du premier tour des élections départementales et de les convaincre d'exprimer leurs colères dans les urnes avec le bulletin de vote « Rassembler la Gauche pour un département solidaire ». Personne ne le fera à notre place. Trop d'électeurs et d'électrices ont le sentiment de parler à des murs, que leur parole n'a aucune valeur. En quelques heures, essayons de redonner confiance à des personnes de notre connaissance (...). L'enjeu est à la fois de conforter la Gauche sur le canton Aubagne-Roquevaire-la Penne-sur-Huveaune et de la renforcer dans les Bouches-du-Rhône, les politiques de solidarité envers les personnes les plus fragiles, les enfants, les jeunes et les seniors (...). L'actuel conseil général a le projet d'offrir la gratuité des transports à l'ensemble des collégiens des Bouches-du-Rhône ; la Droite et ses représentants s'y opposent... Si la Gauche l'emporte dimanche prochain, ce beau projet solidaire verra le jour ; sinon, il tombera aux oubliettes pour disparaître purement et simplement ».

Soumicha Draoui partage « cette approche à la fois dynamique et audacieuse de la campagne électorale, et mise sur un sursaut des abstentionnistes du premier tour, en particulier dans les cités populaires ». Et la jeune femme – le courage chevillé au cœur – d'en profiter pour raconter à la presse, donc de rendre public, l'altercation qu'elle a eue, il y a peu, sur le marché d'Aubagne. A l'écart de la foule, le Premier magistrat de la cité natale de Marcel Pagnol l'aurait attrapé par le bras pour lui signifier qu'il n'approuvait pas ses critiques à l'égard de sa politique... « Je suis outrée par ce comportement indigne et malsain du maire d'Aubagne. Comme si l'insolence de la Droite lui procurait tous les droits », a-t-elle solennellement déclaré. Comme si l'arrogance de Gérard Gazay et de Sylvia Barthélémy camouflait mal leurs doutes à quelques heures du verdict des urnes...

La météo annonce un ciel bleu en Provence ce dimanche ;
elle ne se trompe pas à chaque fois...

« Ne pas se tromper d'élections – dimanche c'est une élection locale et non nationale – sera une caractéristique capitale pour l'issue du scrutin », observe Frédéric Rays, de plus en plus optimiste. « L'accueil qui nous est réservé est révélateur de l'aspiration des gens à conserver à Gauche et le canton et le département des Bouches-du-Rhône. Sans le futur conseil départemental de gauche, il sera impossible à une majorité de collectivités locales de donner vie à des projets d'envergure et de proximité. Ou bien ce sera en fonction d'affinités politiques, ce qui noircira davantage les valeurs républicaines déjà en souffrance ».
« Les bulletins de vote déposés dimanche dans les urnes seront les remparts de la démocratie face à la médiocrité ». Aussi, lance-t-il « un appel à tous les électeurs et électrices de gauche, à tous les démocrates et à tous les progressistes pour s'inscrire dans ce dessein ensoleillé ». Dimanche, la météo annonce un beau ciel bleu ; elle ne se trompe pas à chaque fois...

Slimane Toudert

Articles récents

  • Bilan Gazay : priorité Marseille +

    Pas de doute le système Gaudin/Vassal s’est installé à Aubagne. Lire la suite
  • Aubagne : les cadres de la ville s'enfuient +

    Depuis plusieurs semaines, les cadres de la ville savent que c'est fini pour Gazay et son équipe. Depuis le 15 mars, la principale préoccupation des plus "proches", c'est de trouver un terrain d'atterrissage dans une autre institution. Lire la suite
  • Artistes assignés à résidence +

    La longue période de confinement dont nous sortons peu à peu, a sans doute permis de démontrer une capacité de résistance des artistes et de la création, pour conserver le lien social et continuer à inventer des formes d’expression dépassant les contraintes imposées.  Lire la suite
  • Raymond Lloret : battre la droite et l'extrême droite +

    A quatre semaines du 2ème tour des élections municipales qui aura lieu le 28 juin, il est nécessaire de "faire le tour" des prises de positions des divers candidats du 1er tour. Lire la suite
  • Floryse Grimaud vote Magali Giovannangeli +

      Dans un communiqué de presse qu'elle nous a fait parvenir, Floryse Grimaud, amie d'enfance de Barthélémy, présidente de son comité de soutien, regrette le retrait de la liste "Pour Aubagne" et nous annonce son choix : elle votera Magali Giovannangeli. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy se retire et condamne la politique menée par Gazay depuis 6 ans. +

    Dans un communiqué de presse, Sylvia Barthélémy, Présidente du Conseil de Territoire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile, explique les raisons de son retrait pour ce deuxième tour des élections municipales prévu le 28 juin. Cette déclaration est un hymne à Aubagne et au respect du travail commun en même Lire la suite
  • Visioconférence : Rassemblé-e-s pour Aubagne et EE-LV, c'est parti +

    Les restrictions imposées par la crise sanitaire n'ont pas que des côtés négatifs. Mercredi 27 mai, la liste "Rassemblé-e-s pour Aubagne" et  Europe Ecologie - Les Verts qui composent aujourd'hui plus qu'un seule liste organisaient une visioconférence pour leur premier acte public de cette campagne électorale. Lire la suite
  • 1