La Gauche appelle à se mobiliser pour un département solidaire

Belle mobilisation mardi soir pour la soirée de la liste Rassembler à Gauche. Venus d’Aubagne, La Penne et Roquevaire, ils étaient 300 à remplir la salle du Bras d’Or. Une soirée citoyenne et offensive pour qualifier la gauche au second tour.

Pari réussi pour l’organisation de cette soirée. En effet, pas de longs et ennuyeux discours mais, une succession de courtes interventions. Et le quatuor des candidats de la gauche aux élections départementales (Stéphanie Harkane (PS), Frédéric Rays (PCF) et leurs suppléants Soumicha Draoui (Europe Ecologie) et Daniel Fontaine (vice-président du Conseil général) ont d’abord été placé en situation d’écouter. 

Ecouter une dizaine d’acteurs de la vie locale, enseignante, responsables d’associations, habitants des quartiers populaires, élus de la Penne et de Roquevaire, qui se sont succédé à la tribune pour délivrer un message simple : si les compétences du Conseil général sont mal connues, elles sont essentielles à bien des aspects de la vie courante. Que ce soit en matière de transports publics, de logement, d’éducation, de solidarité, d’accompagnement du handicap, le Conseil général des Bouches-du-Rhône est porteur au quotidien d’actions indispensables.

L’une d’entre elle a particulièrement retenu l’attention : la réhabilitation complète de la cité du Charrel sans augmentation de loyer pour les locataires. C’est l’aide financière du Conseil général, décrochée par Daniel Fontaine, qui a rendu ce tour de force possible.

Des actions forcément remises en cause si la droite et/ou l’extrême-droite arrivait aux commandes. Comme le résumera Stéphanie Harkane : « Le département des Bouches-du-Rhône par l’ensemble de ces politiques publiques développées en direction des jeunes, des seniors, des familles améliore les conditions de vie des habitants. Il est le dernier rempart social de ce territoire, et il doit impérativement le rester ! »

Yves Mesnard, Maire de Roquevaire rappelait l'importance de l'aide du Conseil général aux communes, donc "pour le bien de Roquevaire, le canton doit rester à gauche".

Alors pour conserver le canton à la gauche Frédéric Rays pointait quatre adversaires « l’abstention, le Front National, la droite et l’austérité. » et s’engageait « Nous voulons battre l’austérité avec une politique clairement engagée à gauche. […] Les candidats de droite, ce sont les candidats du rétrécissement du département, de ses politiques » comme ils l’ont fait « ici à Aubagne en brisant toutes les politiques innovantes mises en place ».

Si le discours politique est clair, le chemin électoral reste étroit et compliqué. L’adversaire de tous hier soir était l’abstention et notamment celle de l’électorat de gauche. Une abstention qui comme aux Européenne fait gonfler artificiellement le score du FN et au final permet à la droite de l’emporter comme aux municipales d’Aubagne en 2014.

Un épisode que Stéphanie Harkane n’a pas oublié et de s’adresser au Maire d’Aubagne élu grâce au report des voix du FN : « Aujourd’hui, je m’interroge. Que fera Monsieur Gazay si demain […] la gauche se retrouvait au deuxième tour face au Front National ? Ni-ni ? Ou tout sauf la gauche ? En ce qui me concerne, ma voix ne se portera jamais sur un candidat du Front National… En fera-t-il de même ? »

Daniel Fontaine terminait la soirée en lançant un appel à la mobilisation générale d’ici dimanche : « cette élection va se jouer dans un mouchoir de poche… Allez dire à vos amis que ces élections vont être importantes pour eux et pour le pays. Pour que demain soit meilleur ça passe par le 22 mars. »

Gabi Monnier

Articles récents

  • Aubagne : encore des commerces qui ferment +

    Le 18 juin prochain, l'épicerie fine, Gastronomaniak, installée au centre-ville d'Aubagne, au début de la rue Laget fermera ses portes. Lire la suite
  • Casier judiciaire : les candidats doivent s'engager ! +

    La confiance dans les élu-e-s est de plus en plus mise à mal. Depuis plus d'une décennie, les "affaires" qui ont défrayées la chronique des faits divers et qui impliquaient un élu-e n'ont pas cessé d'augmenter. Même si cela n'en concerne qu'une minorité, cela suffit à jeter le doute et Lire la suite
  • Mélin attaque Gazay +

    La député européenne RN Joëlle Mélin publie un communiqué où elle attaque la "gestion Gazay" sans ménagement. Lire la suite
  • Confirmation : Schipani est de retour +

    De temps en temps il arrive à Gérard Gazay de s'oublier et puis soudain de se dévoiler. Sa page Facebook, était ainsi particulièrement silencieuse depuis le début de la distribution des masques de la "famille Pretot". Soudain ce matin une vidéo publiée nous apporte son lot d'informations. Lire la suite
  • Gazay n'avance plus masqué : il ose tout... et Christine Pretot se réjouit +

    Gérard Gazay a sans doute cru, après le désastreux « masque-chaussette », que la commande des 50.000 masques réutilisables allait se dérouler sans vagues et redorer son blason. C’était sans compter sur la méfiance qui entoure ses actes. Il a tellement menti depuis 6 ans que tout ce qu’il fait, ou touche, Lire la suite
  • Insuffisances du maire d'Aubagne : les élus de gauche communiquent +

    Suite aux demandes avortées d'un véritable travail commun de tous les élus municipaux face à la crise sanitaire, les groupes de gauche au conseil municipal nous ont fait parvenir le communiqué ci-dessous. De leurs côtés, Sylvia Barthélémy pour le groupe UDI et Joëlle Mélin pour le RN ont fait parvenir Lire la suite
  • Aubagne : enfin, les "vrais" masquent arrivent +

    Huit jours après le déconfinement, la ville d'Aubagne va, enfin, du mardi 19 mai au samedi 23, distribuer un masque aux normes pour chaque Aubagnaise et chaque Aubagnais. Vous trouverez ci-dessous toutes les modalités de retrait. Lire la suite
  • 1