Pour Aubagne : se rassembler contre Gazay

pour aubagne se rassembler contre gazay

Après les annonces du président de La République jeudi soir, puis celles du premier ministre samedi, le premier tour des élections municipales s’est déroulé dans des conditions exceptionnelles où des médecins, des scientifiques, des personnalités politiques ont appelé à ne pas participer au scrutin. 

Les Français-es ce dimanche 15 mars étaient, tout naturellement, plus préoccupés par leur santé et celle de leur famille que par les élections municipales. Au final, le coronavirus a fait triompher l’abstention partout en France. A Aubagne 61,73% d'électeurs inscrits ne se sont pas déplacés, seulement 12 688 ont participé au scrutin sur un total de 33 155.

Dans ces conditions les résultats sont très relatifs. D'autant plus que tout semble indiquer qu'entre aujourd'hui et demain, les autorités politiques vont prendre la décision d'un confinement quasi total et que donc le 2ème tour des élections municipales n'aura pas lieu, reporté à une date que personne ne peut prévoir.

Quand les plus éminents spécialistes font savoir que l'absence de mesures de ce type peut conduire à 300 à 500 000 morts en France, comment pourrait-il en être autrement ? Les politiques qui prendraient cette responsabilité, s'ils passent au travers de l'épidémie, assureraient leur mort politique certaine et "à vie".

Les dangers écologiques ne sont pas les seuls à menacer la planète. Le danger sanitaire, entre autres, est une menace aussi grande et réelle. D'où la nécessité de marier en permanence et sans hiérarchie l'urgence écologique, l'urgence sociale et l'urgence démocratique. Ne laissons jamais les hommes politiques seuls et les femmes politiques seules, quel qu'il soit, quelle qu'elle soit, décider du sort de l'humanité !

Il n'y aura sans doute pas de 2ème tour dimanche

Et en premier lieu, en France, tout de suite, décidons du report à jamais de la destruction du service public hospitalier. 

Il reste que les résultats sont là : Gazay arrive en tête avec 35,25%, Giovannangeli est derrière avec 24,11%, puis suivent Barthélémy avec 11,76%, Mélin 10,45%, Grandjean 8,74%, Lloret 8,02%, et Orihuel 1,65%.

Ce qui veut dire que rien n'est joué et que la victoire va se dessiner entre Gazay et Giovannangeli. En fait, entre deux camps, celles et ceux qui sont satisfaits des 6 ans qu'ils viennent de vivre à Aubagne et qui disent "Encore, encore !" et celles et ceux qui veulent stopper le déclin d'Aubagne, sa bétonisation, retrouver une ville propre, agréable à vivre et ouvrir une nouvelle page pour une nouvelle histoire de notre commune.

Et les 6 autres candidat-e-s, chacun-e à leur façon, ont mené campagne pour rejeter la politique de Gazay et de son équipe : 64,75% des électeurs ont exprimé cette volonté ce dimanche 15 mars.

En France, après un seul mandat, c'est un cas unique qu'un maire sortant soit rejeté avec une telle force.

Gazay rejeté par 64,75% des votants un cas unique en France

Mélin, la représentante du Rassemblement National à Aubagne, fidèle à la ligne de conduite de son parti a décidé de se maintenir pour faire entendre sa voix et celles de ces colistiers dans l'opposition. Barthélémy, fidèle à sa campagne du premier tour, ne veut pas choisir entre le retour en arrière et "une politique de casse d'Aubagne" de son ancien allié, jugeant trop dangereux pour notre commune un nouveau mandat de Gazay. Elle a donc, elle aussi, annoncé son maintien au 2ème tour.

En clair, Gazay n'a plus de réserve. Toutes les réserves sont "Pour Aubagne, contre Gazay". A commencer par les abstentionnistes dont au moins la moitié viendra voter la prochaine fois. Celles et ceux qui souhaitaient soutenir Gazay pour des raisons idéologiques ou personnelles sont déjà venus au premier tour. Gazay le sait. A noter aussi, que la responsable locale de La Provence le sait aussi, mais qu'elle ne le mentionne nulle part dans son article "très orienté" dans l'édition d'Aubagne du 16 mars.

Bien sûr, on peut espérer et souhaiter le rassemblement le plus large avec les autres listes de Grandjean et de Lloret. Mais, au-delà des négociations et des ententes nécessaires trouvées ou retrouvées, ce seront les électrices et les électeurs du premier tour et les abstentionnistes du 15 mars qui auront la décision entre leurs mains.

On peut penser que le mot d'ordre "Sanctionnons Gazay" soit un élément particulièrement fédérateur.

Antoine Monticellu

 

 

Articles récents

  • Covid-19 : pour un "groupe de vigilance et d'actions" à Aubagne +

    Au moment où on nous annonce un deuxième décès dû au covid-19 à Aubagne, il est temps de rassembler toutes les forces, sans exclusive, pour faire face à la crise sanitaire qui est encore devant nous. Lire la suite
  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • 1