Béton : stop ou encore ?

du beton stop ou encore 

En matière d'urbanisation, c'est assez simple. Gazay et Barthélémy promettent "du béton, du béton, et encore du béton". Pour Giovannangeli, c'est stop à la bétonisation. 

Manifestement, Gazay, n’a pas changé de communicants. Le programme présente comme pour le précédent mandat une longue liste de réalisations à venir… qui ne seront pas honorées.

Un centre de congrès, un hôtel d’affaires, une halle commerçante, la réfection des places, des trottoirs... Il prend les Aubagnaises et les Aubagnais pour des gogos sans mémoire. Comment peut-on se faire avoir une seconde fois par les mêmes promesses qu’il y a six ans ?

Il veut construire des résidences. Ha ben, oui, évidement : c'est une certitude. Il a déjà annoncé 600 logements à Camp Major, 150 à Berlioux, 50 au Square Henri Barbusse et il vient d'en rajouter plusieurs centaines aux Gargues !

Et il ose déclarer qu'il va réparer les logements indignes… Mais pourquoi ne l’a t-il pas fait avant ??

Mais la vraie surprise, dans ce torrent bétonné, c’est la mise en place "d’une démocratie continue avec une concertation constante" 

On croit rêver…  Les seules balises de ce mandat furent l’autoritarisme et le contrôle. Les "managers" du Service public communal, se sont comportés comme des tyranneaux hors lois et règles ordinaires… Du taylorisme antique. Et du clientélisme galopant. 

La formation va coûter cher !!! On part de loin.

Ça ne va pas être possible, Monsieur le Maire et sa cohorte de sortants.

Le plus fort dans le mensonge de sa communication : "A chaque m² de construction, un m² de verdure". C'est le champion du béton, l'ami des promoteurs immobiliers et des géants de la construction qui vous le dit.

La représentante ni de droite, ni de gauche, ni du centre, qui marche avec Macron, a d’autres plans : elle veut déléguer à un aménageur, la réalisation d’un centre ville impeccable …

Le secteur privé va s'y engouffrer et, en définitve, va décider ... façon restauration scolaire ! L'argent va ruisseler ... dans les poches des actionnaires.

Elle va changer les meubles de la ville et faire un parc urbain au Bras d'Or, au même endroit où elle a fait voter "Un centre d'Affaires" il y a quelques mois au conseil de territoire qu'elle préside.

Elle va relancer l'aménagement des Gargues, avec ses centaines de logement, ses surfaces commerciales démesurées, son immense parking et, sans le tramway, des embouteillages à n'en plus sortir.

Puis, une longue liste de promesses sur des airs provençaux de pipeaux comme sait le faire Macron, son nouveau patron.

Magali Giovannangeli avec Rassemblé-e-s pour Aubagne veut, en premier lieu, mettre un terme à la bétonisation d'Aubagne et au saccage des espaces naturels et sanctuariser les zones agricoles. 

Sa seconde priorité, c'est d'entretenir et de réhabiliter les espaces publics, 

Ce qui est indispensable et suffisant pour les gens, cela permettra, aussi, de rationaliser les budgets d'investissement. 

Nous pouvons ensemble, vivre dans une belle ville.

Françoise Meunier

 

 

Articles récents

  • Covid-19 : pour un "groupe de vigilance et d'actions" à Aubagne +

    Au moment où on nous annonce un deuxième décès dû au covid-19 à Aubagne, il est temps de rassembler toutes les forces, sans exclusive, pour faire face à la crise sanitaire qui est encore devant nous. Lire la suite
  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • 1