Quels programmes pour l'école ?

quel programme pour l ecole

L'école, c'est le passage obligé des programmes de tous les candidat-e-s. Mais que nous propose-t-on ? Découvrons le ensemble.

La politique éducative conduite à Aubagne depuis 2014 est tristement révélatrice d’un mandat municipal raté. Privatisation de la restauration scolaire, réduction drastique des travaux d’entretien dans les écoles, abandon de l’entraide scolaire (…), c’est une véritable entreprise de démolition à laquelle l’équipe Gazay s’est livrée depuis 6 ans.

Le ridicule étant définitivement moins dangereux que le coronavirus, le maire-candidat promet, pour le prochain mandat, de « continuer à améliorer la qualité de la restauration scolaire ».

Si un élève (ou un parent d’élève) témoigne de l’amélioration de la qualité des repas depuis que la SOGERES fournit les cantines d’Aubagne, qu’il se fasse connaître auprès de la rédaction de Mèfi. Nous nous engageons à le récompenser (après l’avoir soumis préalablement au détecteur de mensonges !).

L’ambition de Gazay en matière éducative se limite, par ailleurs, à revendiquer des projets pour lesquels la ville n’est pas compétente (réhabilitation de collèges) ou à « soutenir » les établissements privés. En la matière, l’élève Gazay a un maître, c’est Gaudin. Il mérite un bonnet d’âne mais nous refusons le redoublement !

Son ex-meilleure amie Barthélémy se garde bien de revendiquer ce bilan désastreux auquel elle a pourtant largement contribué (rappelons qu’elle ne s’est pas opposée à la privatisation de la restauration municipale…).

Elle fait pourtant preuve d’un réel effort d’imagination en proposant « d’adapter les cours de récréation au changement climatique » ou de « mettre en place un petit déjeuner équilibré pour les enfants des quartiers prioritaires ».

Le problème avec Barthélémy c’est son absence totale de crédibilité. Ce qu’elle a fait dément ce qu’elle promet !

L’éducation est au cœur du projet de Magali Giovannangeli. Il s’agit notamment de « lancer un programme de rénovation et d’embellissement de toutes les écoles publiques », de « recréer l’entraide scolaire », de « mettre en place des classe numériques » et de « revenir à une maîtrise publique de la restauration municipale ». Le tout accompagné de la mise en œuvre de la gratuité de la cantine.

Puisque les enfants ne votent pas, il reste à espérer que les parents songent un peu à eux au moment de déposer le bulletin dans l’urne…

Pierre Robés

 

Articles récents

  • Covid-19 : pour un "groupe de vigilance et d'actions" à Aubagne +

    Au moment où on nous annonce un deuxième décès dû au covid-19 à Aubagne, il est temps de rassembler toutes les forces, sans exclusive, pour faire face à la crise sanitaire qui est encore devant nous. Lire la suite
  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • 1