Un condamné sur la liste à Gazay ?

 

Dans quelques heures maintenant, on saura si Gazay a décidé de présenter à l'élection municipale un candidat condamné par la justice prud'homale. Le 27 février à 18h le dépôt des listes sera définitivement clos.

En effet, Laurent Guedj qui figure en position éligible à la 27ème place est un des quatre associés de l'étude d'huissiers GMBG qui en juin 2019 a été condamnée par le Tribunal des Prud'hommes (qui dépend du ministère de la justice) entre autres pour "violation de l'obligation de sécurité constatée par l'inspection du travail".

Des huissiers, censés être les garants de la loi, condamnés par la justice prud'homale, c'est déjà un événement hors norme. Mais un huissier de justice condamné et présenté au suffrage universel, c'est, sans doute, unique dans les annales de la République.

Quelques jours après la décision du Tribunal, on pouvait lire dans la presse qu'un rapport de l'inspection du travail dont l'étude portait sur une dizaine de salariés évoquait "des conditions d'exercices douteuses où des salariés enchaînent les arrêts de maladie et où embauches et départs se succèdent".

Gazay n'a jamais émis le moindre reproche à son élue au tourisme qui louait sans bail un appartement indécent de 18m² pour 400€ mensuels. Il a fait de son adjoint à la jeunesse l'animateur principal de sa campagne électorale, alors que celui-ci avait été condamné à un rappel à la loi par le Tribunal de Grande Instance de Marseille après une accusation d'agression sexuelle. 

Veut-il faire un conseiller municipal, voire un adjoint au maire, d'un huissier de justice condamné par la justice prud'homale ?

Si c'était confirmé, il ne reste plus qu'une solution pour empêcher cela : ne pas voter pour la liste de Gazay !

Joseph Lèsperd

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1