Des propositions pour le centre-ville d'Aubagne

des propositions pour le centre ville d aubagne 

Constat partagé par tous : le Centre-Ville d’Aubagne se meurt. On ne compte plus les commerces qui ont tiré définitivement leurs rideaux et les animations en cœur de ville sont devenues aussi rares que les idées germant dans l’esprit peu fécond de Léo Mournaud, très oubliable « Adjoint au Maire délégué aux Projets Cœur de Ville ».

Dans cette sinistrose ambiante, Gérard Gazay nous recycle le projet de « réaliser une galerie commerçante à ciel ouvert sur le Cours Barthélémy ». C’était déjà promis en 2014 et on n’a eu droit qu’à quelques pavés pour des mois de travaux…

Plus audacieux, le maire-candidat s’engage à créer 1000 places de parking supplémentaires en centre-ville. Le tout-voiture pour redonner de la vie au cœur de ville ? C’est sympa l’écologie positive !

Les autres propositions varient entre des promesses qui sentent bon la campagne électorale (accueil de franchises et enseignes nationales, Halle ouverte sur le Cours Voltaire) et des engagements qui prêtent à sourire (réinstaller un distributeur automatique de billets…). Le meilleur pour la fin : l’équipe Gazay, gagnée par une surprenante prudence, croit bon de préciser que « la réhabilitation du Cours Foch viendra par la suite ». Souhaitons, pour l’avenir du Cœur de Ville, que la suite se fasse sans Gazay.

Toujours à droite, Madame Barthélémy opte pour la sobriété. Oubliées les envolées « lepenisantes » de 2008 où elle déclarait « les rats dans les petites rues de la vieille ville, les SDF, les gitans sur les bords de l’Huveaune ne sont pas, on le comprend, du goût des tours opérateurs ».

La candidate de Macron, sur son site de campagne, se contente, en matière de propositions pour le cœur de ville de souhaiter « un centre-ville accueillant et vivant ». Cela ne mange pas de pain…

La liste Rassemblé·e·s pour Aubagne, conduite par Magali Giovannangeli, propose, au contraire de Gazay, de « repenser le centre-ville avec des modes doux (piétons, vélos) ».

Des aides aux baux commerciaux seront mises en œuvre pour accueillir de nouveaux commerçants. Des animations de qualité dans les espaces publics du centre-ville, qui contribuaient à l’attractivité d’Aubagne avant 2014 seront de nouveau programmées tout au long de l’année.

A vous de choisir. Pour nous, c’est déjà fait !

Pierre Robés

Articles récents

  • Covid-19 : pour un "groupe de vigilance et d'actions" à Aubagne +

    Au moment où on nous annonce un deuxième décès dû au covid-19 à Aubagne, il est temps de rassembler toutes les forces, sans exclusive, pour faire face à la crise sanitaire qui est encore devant nous. Lire la suite
  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • 1