Ecologie : plus personne ne peut l'éviter

ecologie plus personne ne peux l eviter

Le dérèglement climatique et les nombreux appels de scientifiques du monde entier imposent la question de l'écologie dans le débat politique planétaire. Les élections municipales à Aubagne ne font pas exception à la règle.

Gazay vient de découvrir les questions environnementales en regardant la date des élections. Il appelle ça "l'écologie positive". Son premier adjoint, plus direct, a vendu la mèche en parlant "d'écologie politique".

Il propose dans son programme de la "construction végétalisée". Il va repeindre les écoles en vert. Il va replanter les arbres qu'il a abattus pendant 6 ans, avec l'argent du Conseil Régional. Il confond le poste de maire et celui de président de la République et affirme qu'il va réduire les déchets à la source. Il a trouvé son slogan de campagne "un m² de verdure pour chaque m² de construction". A la vitesse où il a bétonné Aubagne et quand on soulève le couvercle de ses futurs projets de constructions, on se dit qu'il a prévu d'annexer le Parc des Calanques et celui de la Sainte-Baume.

Gazay veut annexer le Parc des Calanques et celui de la sainte-Baume

Une promesse ferme cependant : il va éteindre la lumière en partant.

Barthélémy, la candidate LREM, remet Les Gargues à l'ordre du jour, avec ses centaines de logements et ses milliers de m² de commerces, mais elle rajoute la touche de verdure, elle va y inclure un Parc Paysager. Auchan et les géants de la construction propriétaires du site sont d'accord.

Au centre ville, sur l'espace Bras d'Or, elle va installer un "Parc Urbain" ... après avoir voté et fait voter au conseil de territoire puis défendu à la métropole, la construction d'un Centre d'Affaires et de Congrès sur le même espace ! La représentante de Macron est aussi crédible en écologie que lorsqu'elle affirme que sa liste est, aussi, de gauche ... en étant soutenue par tous les partis de droite.

La candidate de Macron pas plus crédible en écologie que pour le reste

"Rassemblé·e·s pour Aubagne" a construit ses propositions en lien avec de nombreuses rencontres, pendant plus d'un an, avec la population. Mais ayons l'honnêteté d'écrire que la présence d'Alexandre Latz comme animateur du collectif de campagne a largement contribué à les rendre précises et concrètes. Celui qui est devenu "Le Monsieur Ecologie d'Aubagne" justifie son implication récente en politique par sa volonté de mettre en oeuvre des mesures écologiques réelles. Fils du maire du premier village bio de France, viticulteur et chef d'entreprise, cet ingénieur agronome a déjà convaincu la liste de passer un accord avec un organisme indépendant pour que, pour la première fois en France, la campagne électorale se solde par zéro empreinte carbone.

Les propositions sont nombreuses, réalistes et à portée de mairie : sanctuariser les terres agricoles, faciliter l'installation et le passage en bio des jeunes agriculteurs, promouvoir les circuits courts, dynamiser la marque "Les Jardins d'Aubagne", disséminer des jardins partagés dans les quartiers, revenir à une maîtrise publique de la restauration scolaire, des repas 100% bio et de qualité, gratuité de la cantine au cours du mandat, réduire le gaspillage alimentaire, faire reculer la précarité énergétique, diminuer les dépenses d'énergie, sobriété exemplaire de la mairie, multiplier les bâtiments à énergie positive, insérer des clauses de mieux-disant social et écologique dans les marchés publics, économiser sur les dépenses de l'éclairage public, etc, ...

Une profession de foi : "Face au changement climatique, toute la société a un devoir : faire le maximum pour préserver le climat qui conditionnera la qualité de vie de nos enfants. Il ne s'agit pas juste de lutter contre des canicules, il faut préserver l'énergie pour protéger nos forêts, notre eau, notre biodiversité de notre environnement et un écosystème dont nous sommes un des composants. Pour cela, notre municipalité doit montrer l'exemple".

La compétence et l'intelligence semblent être aussi au rendez-vous des idées.

Françoise Meunier

 

Articles récents

  • Covid-19 : pour un "groupe de vigilance et d'actions" à Aubagne +

    Au moment où on nous annonce un deuxième décès dû au covid-19 à Aubagne, il est temps de rassembler toutes les forces, sans exclusive, pour faire face à la crise sanitaire qui est encore devant nous. Lire la suite
  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • 1