Sécurité : ce que proposent Gazay / Barthélémy / Giovannangeli

securite que rpopose gazay barthelemy giovannangeli

Avec la propreté, la sécurité serait, d'après une enquête d'opinion d'une radio, un des éléments prioritaires du choix des électrices et des électeurs d'Aubagne pour les élections municipales des 15 et 22 mars. Pour mieux éclairer votre décision, nous avons essayé de mettre l'accent sur les propositions essentielles dans ce domaine des trois principales listes.

Pour Gazay, son bilan parle de lui-même. Si on s'éloigne des chiffres loufoques de sa propagande, la vie concrète nous rappelle tous les jours son échec cuisant dans un secteur qu'il avait annoncé, pour lui, comme prioritaire. En janvier 2020 encore, il n'y a jamais eu autant de cambriolages d'appartements (plus de vingt en un mois), dans les entreprises (4 dans la première quinzaine de cette année), le trafic de drogue s'est installé dans tous les quartiers (et vous le constatez vous-même dans votre propre quartier) et la délinquance de rue ne cesse de s'amplifier.

La réponse du maire pour le prochain mandat : il faut encore plus de caméras. Alors qu'en 6 ans aucun fait n'a été élucidé ou empêché grâce aux caméras, il n'envisage même pas un temps pour mesurer l'efficacité des dispositions actuelles. Par contre les PV pour stationnement se multiplient et contribuent à la désertification commerciale du centre-ville.

Pour Gazay, c'est plus de caméras et plus de PV

Barhélémy, elle, propose de demander au Conseil Départemental de financer quelques éducateurs. Et elle souhaite faire payer par les contribuables aubagnais "un pôle de sécurité" que la ville proposerait de louer à l'Etat pour ses policiers. Ce que tous les gouvernements ont toujours refusé.

Giovannangeli met la priorité sur la présence humaine sur le terrain. Pour les caméras, elle propose de faire une étude sérieuse et un bilan par des personnalités expertes de l'ensemble du dispositif pour répondre à une vraie efficacité sur cet aspect.

Mais l'essentiel est ailleurs, elle souhaite créer des équipes de 4 policiers municipaux affectées dans chacun des 11 quartiers d'Aubagne. Elle veut recréer l'esprit des "gardiens de la paix" pour rétablir une relation de confiance avec la population et être à l'écoute de l'expertise des citoyennes et des citoyens du quartier. En complément, par quartier, des éducateurs seront rajoutés.

Enfin, elle compte bien aller au bout de la construction d'un nouveau commissariat qui fasse sortir les policiers nationaux des locaux indécents d'aujourd'hui. Elle rappelle qu'en 2013, un terrain, rue de Verdun, a été mis à disposition du ministère de l'intérieur. Mais, même dans ce domaine, en 6 ans, Gazay n'a pas su faire aboutir ce projet.

Le 15 mars, vous pourrez choisir.

Antoine Monticellu

 

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1