LREM dévoile sa liste "Pour Aubagne"

Sylvia Barthélémy qui a obtenu l'investiture des instances nationales de La République En Marche (mais La Retraite En Moins) a fait connaître ses colistiers ce vendredi 21 février au restaurant l'Argilla. Pas de surprise les représentants de LREM et des partis de droite, hors "Les Républicains", se taillent la part du lion.

En première ligne Patrice Galvan que le parti de Macron a désigné comme le patron des "marcheurs" aubagnais. Il sera son premier adjoint, c'est déjà lui qui est le chef politique de la campagne électorale. C'est le seul colistier à avoir présenté, longuement, aux côtés de Barthélémy un des "Défis" du programme municipal. C'est le seul qui a accompagné la tête de liste pour signer le Pacte avec les Patrons (sur la photo ci-dessus).

Pour compléter le verrou mis par LREM, on trouve, juste derrière, Marie-Laure Guidi, une des principales animatrices du mouvement macroniste de l'est du département.

Ensuite, tous les représentants des partis de droite défilent et s'installent dans les premières places pour laisser derrière une série de candidat.e.s classées "Sans étiquette" pour les besoins d'afficher de la "citoyenneté".

Laurent Colombani, le monsieur Loyal des réunions publiques, est un des leaders du "Nouveau Centre", anciennement UDF de Giscard d'Estaing, allié de Sarkozy, soutien de François Fillon à la présidentielle de 2017.

Marc Arsalanian est un des responsables du parti "Agir", issu de "Les Républicains", qui s'intitule lui-même "la droite constructive", allié de LREM.

Julien Roubaud anime le Parti Radical, issu de l'UDF puis de l'UMP, parti qui dit se situer au "Centre droit", lui aussi allié de LREM.

Bien entendu, nous ne pouvons pas oublier la tête de liste, Sylvia Barthélémy, dirigeante départementale de l'UDI, allié de "Les Républicains", participe à la primaire de la droite pour les présidentielles de 2017 puis soutient François Fillon. Pour l'actualité récente, après avoir participé à la majorité Gaudin sur Marseille, l'UDI vient de se rallier au candidat de LREM pour les prochaines municipales.

Malgré les insistantes sollicitations et les propositions les plus mirobolantes, aucun représentant ou dirigeant d'un parti de gauche ne figure sur la liste. Même Stéphanie Harkane dont les armoiries sont la veste et la gamelle, a décliné l'offre. Elle a préféré Gérard Gazay. Tant qu'à choisir la droite, elle a opté pour ceux qui ne se camouflent pas.

"Pour Aubagne", c'est la droite macronienne qui tente d'avancer masquée pour, une nouvelle fois, tromper Aubagne. Mais, depuis quelques semaines, les masques sont tombés. Plus personne ne s'y trompe et les enquêtes d'opinion marquent un effondrement de la liste Barthélémy chez les Aubagnaises et les Aubagnais.

Ce n'est pas la publication de la liste qui est de nature à inverser la tendance. Au contraire.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1