Rassemblé·e·s pour Aubagne : la volonté de faire revivre la démocratie locale

rassemble e s pour aubagne la volonte de faire revivre la democratie locale

Dans un contexte d’abstention grandissante et de désamour à l’égard de la classe politique, la tendance gagne progressivement les élus locaux. Elle vient éroder l’attachement historique que les Français ont toujours eu pour la fonction de maire, le premier magistrat incarnant l’échelon de proximité démocratique par excellence. La Commission démocratie de Rassemblé·e·s pour Aubagne porte sur la refondation d’une relation de confiance entre les citoyens, leurs élus et la Politique au sens le plus noble du terme.

Clémentine Fardoux, coordinatrice de la commission avec Ahmed Cheriet, met l’accent sur ces principes clés pour démocratie locale renouvelée. Elle insiste sur le fait que la politique au sens étymologique du terme – la vie de la Cité – ne se résume pas à un débat d’experts. Elle concerne bien l’ensemble des citoyen·ne·s de tous âges, de toutes origines, et de toutes classes sociales. La politique ne se consomme pas, elle se pratique, à condition de rendre ce changement de posture possible. Au total, 3 ateliers réunissant une vingtaine de personnes ont permis d’impulser des sujets variés. Présentés au collectif de campagne impliquant une cinquantaine de personnes, les débats ont été passionnants et passionnés, donnant vie à plusieurs propositions organisées autour de 3 piliers du renouveau démocratique tant attendu pour Aubagne.

Impliquer les citoyen·ne·s

Comment redonner l’envie ? L’enjeu repose bien sur un double objectif pour chacun d’entre nous : (re)trouver du plaisir dans la participation et (re)découvrir le sentiment d’utilité sociale. Pour ce faire, pas de compétence particulière mais l’envie de faire, et de donner quelques heures de son temps pour l’intérêt général. La première des conditions est de pouvoir inscrire la démarche dans des lieux physiques. Une ambition qui pourrait bien redonner un sens nouveau aux Maisons de quartier vidées de leur substance depuis quelques années.  Rassemblé·e·s pour Aubagne souhaite en faire des lieux d’expression, de formation et d’échange.

La question de la proximité est posée avec acuité. La création de Conseils citoyens pourrait offrir une réponse intéressante, à condition qu’ils ne soient pas un espace pour ne débattre que des problèmes quotidiens, mais de véritable espaces de débat délocalisés permettant de poser un regard global sur la vie de la ville. Ils seraient composés d’associations, de volontaires mais aussi de personnes tirées au sort. Pour garantir la meilleure représentativité possible, le tirage au sort prendrait en compte des critères d’âge.

La transparence autour du statut des élus

Afin de permettre le retour des citoyens à la vie politique, il est fondamental que la boîte noire des instances démocratiques, tel que le Conseil municipal, puisse être ouverte au grand jour. Pour ce faire, plusieurs propositions :

  • Publier de façon exhaustive l’ensemble des procès-verbaux des Conseils municipaux et des commissions
  • Retransmettre en direct les séances sur réseaux sociaux, et les archiver en podcasts
  • Permettre l’accès à l’ensemble de ces informations depuis le site Internet de la ville, sur toute la durée du mandat

Devenir transparent sur l’organisation politique et administrative de la ville suppose qu’un effort soit fait pour traduire de façon intelligible par tous l’ensemble des actes. La confiance ne pourra être retrouvée qu’à la condition de sortir du discours d’experts dont les technocrates usent et abusent.

Les engagements éthiques des candidats

La mise en plat d’une relance démocratique ne peut faire l’économie d’une réflexion poussée sur le statut des élus, leurs indemnités et leur patrimoine personnel en début et en fin de mandat. Ces engagements portent sur 4 grands axes dont chacun se décline en 6 propositions concrètes :

  • Les élu·e·s des Aubagnais comme les autres
  • Un souci permanent de l’implication des citoyens
  • Ne pas tirer de profit personnel de la fonction
  • Des élu-es exemplaires

Sans aller dans le détail du document qui est une pièce importante du programme, des propositions ne manqueront pas d’attirer l’attention des électeurs méfiants à l’égard des femmes et des hommes politiques :

  • La limitation des indemnités
  • Le non-cumul des mandats à l’exception de celui communal et métropolitain qui sont liés
  • La publication des ressources et du patrimoine en début et en fin de mandat
  • La démission en cas de mise en examen ou pour toute implication dans une affaire de corruption ou de mœurs 

La liste est longue et pour ne pas en faire une litanie de vœux pieux, Rassemblé·e·s pour Aubagne a décidé d’adosser ces engagements à la création d’une Commission d'éthique et de déontologie. Composée d’experts nommés par l’ensemble des élu·e·s (de la majorité comme de l’opposition) mais également de citoyens, elle doit veiller au respect de ces règles communes de bonne démocratie sous couvert du secret professionnel et de la confidentialité.

Enfin, pour redonner toute sa place à la démocratie, il est fondamental de lutter contre la censure sous toutes ses formes. En ce sens, les élus minoritaires sont intégralement partie prenante des propositions et doivent prendre toute leur place dans les différents dispositifs mis en place. La commission prévoit une participation active de leur part lors des exercices de bilans à mi-mandat et en fin de mandat.

Parmi les citoyens à impliquer, les agents des services publics figurent en première ligne pour reposer ces sujets sur la table et pour y trouver des réponses avec le contexte et les moyens qui sont ceux de cette ville.

Les Chartes ANTICOR et Démocratie Ouverte dont le groupe Rassemblé·e·s pour Aubagne est signataire, sont des outils-cadres au service de ces valeurs. La démocratie se construit chemin faisant et doit rester une démarche ouverte capable de s’adapter aux besoins et attentes des citoyens, en évolution constante.

José Da Silva

 

 

Articles récents

  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • Covid-19 : et si on en profitait pour échanger et confronter ? +

    Un grand nombre de voix (trop peu à mon sens) s’élèvent depuis de nombreuses années pour déclarer, à juste titre, que le capitalisme est en crise. Ce qui essentiel, c'est de bien comprendre la signification profonde de ce diagnostic. Lire la suite
  • Covid-19 : lettre ouverte au maire d'Aubagne +

    Magali Giovannangeli, au nom de la liste, "Rassemblé·e·s pour Aubagne", a fait parvenir aux médias locaux une lettre ouverte au maire d'Aubagne et à son équipe. Vous pouvez en trouver le texte intégral ci-dessous. Lire la suite
  • 1