Rencontre avec Jean-Philippe Izquierdo, directeur de campagne de "Rassemblé·e·s pour Aubagne"

rencontre avec jean philippe izquierdo directeur de campagne de rassemble e s pour aubagne

En 2015 déjà, pour les élections régionales, Jean-Philippe Izquierdo était dans la direction départementale de campagne de la liste EE-LV / Front de Gauche. En 2017, il était responsable d'Ensemble! dans celle de Mélenchon pour l'élection présidentielle puis directeur de campagne de Sylvie Pillé pour les législatives. Pour les municipales de 2020, il a naturellement pris une place incontournable parmi les animateurs de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" conduite par Magali Giovannangeli.

Désigné directeur de campagne, il entend faire face à ses responsabilités tout en continuant à exercer son emploi à la métropole. Ce qui l'oblige à "sacrifier" tous ses temps de loisirs, tous les soirs de la semaine et tous ses week-ends. Il a aussi prévu de prendre la quasi totalité de ses congés annuels les trois semaines qui vont précéder le premier tour des élections municipales. Et, sans aucun doute aussi, celle qui précédera le deuxième.

Né à Nancy il y a 54 ans, il passe 25 ans à Manosque où il a "quelques échanges avec Christophe Castaner", avant de s'enraciner à Aubagne.

Après avoir été responsable de la plate-forme logistique de Cadarache, il est aujourd'hui agent de la métropole, dans le secteur du développement durable, la sensibilisation au tri et plus généralement la gestion des déchets.

Il découvre la politique avec les collectifs anti-libéraux pour le "Non au référendum contre une constitution européenne". Puis, il s'investit totalement pour la candidature de José Bové à l'élection présidentielle de 2007.

Il annonce "le premier temps très fort de la campagne pour la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" le 10 février où seront présentés, en même temps, l'ensemble de la liste et le programme". D'ores et déjà, il appelle "toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais à ne pas manquer ce grand rendez-vous, d'accord ou pas avec la liste".

Il se dit "véritablement impressionné par la dynamique qui existe autour de la liste, avec une participation de plusieurs dizaines de personnes aux diverses commissions d'élaboration du programme, une belle mobilisation pour les porte à porte dans les quartiers qui ont lieu presque tous les soirs de la semaine ... et il y a, pour l'instant, plus de soixante Aubagnaises et Aubagnais qui se sont proposé·e·s pour être sur la liste".

Il rajoute : "Quand les gens apprennent que la liste comprendra pour une moitié des candidat·e·s n'appartenant à aucun parti politique et pour l'autre moitié des militant·e·s de la quasi totalité des partis progressistes de la ville (Ensemble! -le mouvement de Clémentine Autain- ; le Parti Communiste Français ; La France Insoumise ; le Parti Socialiste ; Place Publique), l'enthousiasme grandit encore".

Et il précise tout de suite après : "Une des questions clés de cette campagne, c'est de faire découvrir qui on est et ce qu'on veut", pour insister à nouveau sur "la rencontre du 10 février au Bras d'Or".

Il conclut avec un large sourire qui éclaire son visage : "On doit réussir, on va réussir, parce qu'au-delà de nous, c'est de l'avenir d'Aubagne qu'il s'agit".

 Propos recueillis par Claude Bernardi

 

 

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1