Rencontre avec Jean-Philippe Izquierdo, directeur de campagne de "Rassemblé·e·s pour Aubagne"

rencontre avec jean philippe izquierdo directeur de campagne de rassemble e s pour aubagne

En 2015 déjà, pour les élections régionales, Jean-Philippe Izquierdo était dans la direction départementale de campagne de la liste EE-LV / Front de Gauche. En 2017, il était responsable d'Ensemble! dans celle de Mélenchon pour l'élection présidentielle puis directeur de campagne de Sylvie Pillé pour les législatives. Pour les municipales de 2020, il a naturellement pris une place incontournable parmi les animateurs de la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" conduite par Magali Giovannangeli.

Désigné directeur de campagne, il entend faire face à ses responsabilités tout en continuant à exercer son emploi à la métropole. Ce qui l'oblige à "sacrifier" tous ses temps de loisirs, tous les soirs de la semaine et tous ses week-ends. Il a aussi prévu de prendre la quasi totalité de ses congés annuels les trois semaines qui vont précéder le premier tour des élections municipales. Et, sans aucun doute aussi, celle qui précédera le deuxième.

Né à Nancy il y a 54 ans, il passe 25 ans à Manosque où il a "quelques échanges avec Christophe Castaner", avant de s'enraciner à Aubagne.

Après avoir été responsable de la plate-forme logistique de Cadarache, il est aujourd'hui agent de la métropole, dans le secteur du développement durable, la sensibilisation au tri et plus généralement la gestion des déchets.

Il découvre la politique avec les collectifs anti-libéraux pour le "Non au référendum contre une constitution européenne". Puis, il s'investit totalement pour la candidature de José Bové à l'élection présidentielle de 2007.

Il annonce "le premier temps très fort de la campagne pour la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" le 10 février où seront présentés, en même temps, l'ensemble de la liste et le programme". D'ores et déjà, il appelle "toutes les Aubagnaises et tous les Aubagnais à ne pas manquer ce grand rendez-vous, d'accord ou pas avec la liste".

Il se dit "véritablement impressionné par la dynamique qui existe autour de la liste, avec une participation de plusieurs dizaines de personnes aux diverses commissions d'élaboration du programme, une belle mobilisation pour les porte à porte dans les quartiers qui ont lieu presque tous les soirs de la semaine ... et il y a, pour l'instant, plus de soixante Aubagnaises et Aubagnais qui se sont proposé·e·s pour être sur la liste".

Il rajoute : "Quand les gens apprennent que la liste comprendra pour une moitié des candidat·e·s n'appartenant à aucun parti politique et pour l'autre moitié des militant·e·s de la quasi totalité des partis progressistes de la ville (Ensemble! -le mouvement de Clémentine Autain- ; le Parti Communiste Français ; La France Insoumise ; le Parti Socialiste ; Place Publique), l'enthousiasme grandit encore".

Et il précise tout de suite après : "Une des questions clés de cette campagne, c'est de faire découvrir qui on est et ce qu'on veut", pour insister à nouveau sur "la rencontre du 10 février au Bras d'Or".

Il conclut avec un large sourire qui éclaire son visage : "On doit réussir, on va réussir, parce qu'au-delà de nous, c'est de l'avenir d'Aubagne qu'il s'agit".

 Propos recueillis par Claude Bernardi

 

 

Articles récents

  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • 1