Joëlle Mélin (RN) candidate au poste de maire

Fin du suspens, c'est bien Joëlle Mélin qui conduira la liste du Rassemblement National pour les prochaines élections municipales à Aubagne.

Elle fait le choix d'abandonner son mandat de députée européenne acquis depuis 2014 pour viser le poste de maire d'Aubagne à la tête d'une liste de "rassemblement avec la droite populaire et probablement d'autres" insiste-t-elle.

Le titre de la liste est déjà décliné sur des affiches qui commencent à fleurir dans Aubagne "Pour faire renaître Aubagne".

Elle condamne toutes les équipes municipales passées : "Ni les socialo-communistes, ni les frères-soeurs Gazay-Barthélémy n'ont réussi. Ils ont trahi les Aubagnais".

Tous les thèmes de l'extrême droite sont repris. Elle dénonce l'insécurité grandissante à Aubagne, "les chiffres de la délinquance sont plus élevés dans notre ville que dans les autres communes de même grandeur".

Gazay et son équipe "ont laissé la dette à la même hauteur qu'avec Fontaine. Les Taux des impôts locaux sont supérieurs de 30 à 150% à ceux des communes identiques. La Pauvreté s'étend dans la ville, plus de la moitié des ménages ne paient pas d'impôts. On ne distribue que des appartements pour des familles nombreuses".

Elle rajoute la patte supplémentaire bien ancrée ex-FN : "Il faut respecter les coutumes d'ici". Une promesse (avec le RN la démagogie n'a pas de limite), elle ne sacrifiera pas les employés communaux et elle rappelle que, pendant le conflit de la cuisine centrale, elle s'était prononcée contre la privatisation.

Après ses 35% à Aubagne aux dernières élections européennes, le Rassemblement National montre les dents pour l'échéance municipale.

La dispersion des voix à droite (4 listes) comme à gauche (3 listes) peut faire rêver Joëlle Mélin du fauteuil de maire.

Antoine Monticellu

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Les maires de Roquevaire et de La Bouilladisse aux côtés de Magali Giovannangeli +

    De 2011 à 2014, les maires de La Bouilladisse et de Roquevaire étaient les vice-présidents de Magali Giovannangeli, alors présidente de la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Lire la suite
  • Le RCA fait match nul chez le leader, l'OM qualifié pour les 1/8ème +

    En foot, week-end Coupe de France, l'OM se qualifie pour les 1/8ème de finale en battant Granville (0 à 3), Nice, Lille, Saint Etienne, Strasbourg, Lyon, Montpellier, Angers, Rennes, Dijon et le QSG sont les autres équipes de Ligue 1 qui restent dans la compétition. Lire la suite
  • Gazay : des voeux de fin de règne +

    Moins de 400 personnes aux vœux de Gazay ce vendredi 17 janvier. Jamais depuis 40 ans une cérémonie de voeux d'un maire d'Aubagne n'avait vu aussi peu de monde. Pire, seulement 22 conseillers municipaux de la majorité présents sur les 32 élus. Bien sûr absence de Barthélémy, mais aussi disparition Lire la suite
  • Barthélémy rate ses vœux +

    A peine 80 personnes, ce jeudi 16 janvier, devant le local de campagne, pour les vœux de Sylvia Barthélémy, la candidate de La République En Marche. La dynamique de la victoire ne semble pas être dans ce camp. Lire la suite
  • Barthélémy : mensonges et omissions +

    Sur un tract distribué par les militants de Sylvia Barthélémy nous trouvons au recto une critique de tout ce qu'elle a cautionné avec Gazay (lire "Barthélémy dézingue Gazay") et au verso tout ce qu'elle a réalisé ... mais c'est truffé de mensonges et d'omissions. Lire la suite
  • Le RCA gagne encore, match nul pour l'AFC, l'OM creuse l'écart +

    En Ligue 1, avec un peu de réussite, l'OM s'impose à Rennes (0 à 1), Lyon bat Bordeaux (1 à 2), Angers fait match nul face à Nice (1 à 1), Montpellier fait une bonne affaire à Amiens (1 à 2). Nantes se déplace à Saint-Etienne pour gagner (0 à Lire la suite
  • Barthélémy dézingue Gazay +

    Dans un tract distribué cette semaine, Barthélémy, la candidate de Macron et de La République En Marche, reprend tout ce qu'affirme Mèfi depuis 6 ans pour conclure : "M. le Maire (NDLR : il s'agit de Gazay) le compte n'y est pas". Lire la suite
  • 1