La liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" en campagne

Après une parenthèse de trois mois où il a fallu travailler, débattre, convaincre pour que toutes celles et tous ceux qui le souhaitaient puissent prendre part au combat commun, la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" conduite par Magali Giovannangeli accélère le mouvement pour entrer en campagne. Trois rendez-vous majeurs avant Noël sont donnés aux Aubagnaises et aux Aubagnais.

Le premier, c'est dès mardi 17 décembre à 17h30, à l'occasion du conseil municipal consacré au budget de l'année 2020. Un rendez-vous est proposé à tous les usagers de la poste et plus généralement à tous les défenseurs des services publics. Ce sera l'occasion de remettre au maire les milliers de pétitions recueillies contre la fermeture du bureau de Central Parc et exiger sa réouverture. 

Le deuxième, dès le lendemain, mercredi 18 décembre, à 18h au local de campagne, 12 rue Moussard, la commission "Démocratie et émancipation" continuera le travail sur le futur travail municipal. Bien sûr, cela s'adresse en priorité à celles et ceux qui se sont inscrit·e·s à cette commission, mais, comme pour toutes les autres rencontres de "Rassemblé·e·s pour Aubagne", elle reste ouverte à toutes les Aubagnaises et les Aubagnais qui le souhaitent.

Enfin, le jeudi 19 décembre à 18h au Cercle de l'Harmonie, le collectif de campagne ouvert à toutes et tous va travailler sur le calendrier et le mode de fonctionnement des diverses commissions, sur l'organisation et le rétro-planning de la campagne et sur les prochaines initiatives publiques. Inutile de préciser que les animateurs de la liste souhaitent la participation la plus large possible des citoyennes et des citoyens d'Aubagne.

Désormais soutenue par des progressistes, des écologistes, des humanistes, des militants de divers collectifs de lutte et de défense, des militants associatifs, des Gilets Jaunes, des adhérents d'organisations syndicales très différentes (CGT, FSU, FO, CFDT, UNSA, Sud, ...), des militants de La France Insoumise, du PCF, du PS, d'Ensemble!, de Place Publique et de nombreuses Aubagnaises et de nombreux Aubagnais qui veulent construire une alternance à la politique du couple Gazay-Barthélémy, la liste "Rassemblé·e·s pour Aubagne" s'affiche prête pour engager une campagne dont la dynamique devrait préfigurer l'annonce d'un renouveau pour Aubagne dès le printemps 2020.

Edmond Lozano

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1