Rassemblé.e.s pour Aubagne : l'état d'esprit démocratique

rassemblees pour Aubagne l etat d esprit democratique 

Aubagne a connu de 1965 à 2014, l’ère de la démocratie et du progrès, par l’implication citoyenne. Certes de différentes manières, avec des équipes municipales différentes, mais toujours avec des élus faisant appel, à des degrés divers, à l’intervention citoyenne. Puis, cette démocratie locale s’est essoufflée et s’est heurtée à des phénomènes qui ont travaillé en profondeur notre société.

Les droites et l’extrême-droite ont pu et su s’engouffrer dans ces failles, creusées par l’ultra libéralisme : l’individualisme, la prédominance du financier et de l’économique sur le politique et le social ; les logiques bancaires, imposées par une Union Européenne ultralibérale, avec entre autres son instrument contre l’autonomie et la démocratie communale : la Métropole.

Aussi, prétendre faire vivre une véritable démocratie citoyenne locale, exige de s’émanciper de la domination de la métropole inscrite dans les politiques européennes actuelles et de la pression financière permanente du marché.

Ah la démocratie citoyenne ! Il y a les mots et les actes. Vous n’entendrez aucun prétendant à la gestion de la ville, qui n’en soit partisan.

Sachons donc discerner la sincérité de ce qui relève d’une campagne de communication, à partir de critères très simples.

La démocratie c’est déjà promouvoir l’intérêt général, le bien commun face à l’intérêt particulier ou celui d’une caste. C’est être libéré des forces de l’argent, face à la Métropole qui participe à la destruction des services publics de proximité et ce dans la cohérence du diktat de l’union Européenne.

Et quand d’aucuns limitent l’aide financière à la commune, avec des fonds Européens et le contrôle du budget communal par la cour des comptes, ils s’inscrivent dans ce diktat et oublient le rôle de l’Etat.

La démocratie c’est préférer le rassemblement plutôt que les petites ambitions personnelles. La démocratie c’est un état d’esprit supérieur à celui de la concurrence. L’acteur principal de celle-ci, demeure le peuple et celui-ci exige d’être consulté en permanence et d'être co-auteur des projets de la cité et vigilant quant à leurs mises en œuvre.

Le rôle et la vocation des conseils municipaux doivent être réinventés et, de fait, acquérir une responsabilité réhaussée.

Aussi, le prochain conseil municipal, le Maire et ses adjoints, auront en permanence, tout au long de leur mandat, le devoir d’associer, les citoyens, les associations, les syndicats, les habitants des quartiers et cités populaires et les agents communaux.

Il est pour moi évident que seule la liste ‘’Rassemblé-e-s pour Aubagne’’ portée par Magali Giovannangeli et d’autres animatrices et animateurs, porte ce programme, ce projet.

Elle correspond à l’avènement d’une 6ème République, démocratique, sociale et citoyenne. Elle ouvrira une nouvelle ère, pour Aubagne et contribuera à la Révolution Citoyenne en France.

En 2014, le temps du progrès et du bien vivre ensemble s’est arrêté à Aubagne. En Mars 2020 il peut renaître.

Patrick Candela
Syndicaliste CGT - Communiste - France Insoumise

 

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1