Le 2 décembre, Aubagne en Assemblée Constituante

Des organisations politiques (Ensemble!, Parti Communiste, Parti Socialiste, Place Publique), le mouvement citoyen Aubagne La Commune, des militants de tous les groupes de La France Insoumise, de nombreux responsables et militants associatifs, des responsables et militants de plusieurs syndicats (CGT, FO, FSU, ..), des Aubagnaises et des Aubagnais sans appartenance politique, associative ou syndicale ont décidé de faire une liste commune pour les prochaines élections municipales et invitent les habitants d'Aubagne à participer à une Assemblée Constituante qui aura lieu le 2 décembre à 18h au Cercle de l'Harmonie, salle de la Bourse du Travail.

Cette assemblée, d'après les organisateurs, a pour but de permettre "à chacune et chacun de prendre sa place dans un processus démocratique en participant aux collectifs de travail qui seront mis en place : sur le programme, les actions, la communication et la constitution de la future liste".

Cette liste qui sera conduite par Magali Giovannangeli, a pour ambition de rassembler tous les progressistes, les écologistes et les forces de gauche pour battre la liste de droite de Gérard Gazay, celle de Macron conduite par Sylvia Barthélémy et celle du Rassemblement National.

Elle a vocation à construire une alternative écologique, sociale et démocratique face à la politique de casse systématique d'Aubagne conduite depuis 2014 par le duo Gazay-Barthélémy.

Le 2 décembre, c'est à un grand moment de la vie politique aubagnaise que toutes et tous vous êtes invités, sans doute un des moments les plus forts depuis 1965 et l'élection d'Edmond Garcin.

Si vous souhaitez être candidat sur la liste ou faire des propositions de candidatures, si vous voulez formuler une ou des propositions pour le futur programme municipal, si vous avez des suggestions à formuler pour des initiatives de campagne ou pour la communication, n'hésitez pas à venir.

Vous pouvez, aussi, y participer avec la seule volonté d'écouter, de voir, de juger et de décider, ensuite, si vous souhaitez, ou pas, vous engager.

L'événement est de taille, les organisateurs vous y attendent et comptent sur votre participation citoyenne.

A lundi 2 décembre au Cercle de l'Harmonie.

Edmond Lozano

Articles récents

  • Bilan Gazay : Aubagne sur le podium des villes sales +

    Il suffit de se balader en centre-ville, dans les quartiers ou en zone industrielle, Aubagne est devenue une ville où la propreté fait défaut : pas de doute le modèle c’est Marseille - Le dispositif inventé par Gazay, la Frap, est inefficace... - Les mauvaises relations avec la métropole conduisent à un ramassage Lire la suite
  • Bilan Gazay : Aubagne a perdu sa place +

    Avec Gazay, Aubagne est devenue la 6ème ville du département, désormais dépassée par Salon-de-Provence. Lire la suite
  • Bilan Gazay : on liquide le service public +

    Avec Gazay, nous avons vécu la destruction du Service Public en direct. Privatisation de la Cuisine Centrale, fermeture de la piscine du Bras d’Or et de la MJC, diminution des effectifs, interventions grandissantes des entreprises privées en tant que prestataire de la ville dans tous les domaines, diminution drastique des moyens Lire la suite
  • Bilan Gazay : du béton partout +

    Il disait vouloir garder son âme à Aubagne mais il a montré son vrai visage rapidement. Du bêton partout, sous toutes ses formes. Entre 2014 et 2020 ce sont plus de 600 permis de construire individuels qui ont été instruits (facile à savoir quand on suit l’affichage réglementaire )… Plus de 50 Lire la suite
  • Entretien avec Magali Giovannangeli : quelles seront vos premières mesures en tant que Maire +

    Tous les mardis et vendredis, Magali Giovannangeli, tête de liste de "Rassemblé-e-s pour Aubagne" répond aux questions de Mèfi. Premier entretien : quelles seront les premières mesures lorsque elle sera maire d'Aubagne. Lire la suite
  • Bilan Gazay : priorité Marseille +

    Pas de doute le système Gaudin/Vassal s’est installé à Aubagne. Lire la suite
  • Aubagne : les cadres de la ville s'enfuient +

    Depuis plusieurs semaines, les cadres de la ville savent que c'est fini pour Gazay et son équipe. Depuis le 15 mars, la principale préoccupation des plus "proches", c'est de trouver un terrain d'atterrissage dans une autre institution. Lire la suite
  • 1