Aubagne rassemblée !

L'événement attendu a eu lieu : les forces progressistes d'Aubagne ont annoncé leur accord pour aller ensemble aux prochaines élections municipales. Elles sont venues le dire d'une même voix à l'occasion d'une conférence de presse le 23 novembre.

Comme le précisait Alexandre Latz pour Place Publique :"J'ai trouvé, ici, des organisations prêtes pour le rassemblement, d'accord sur 100% des valeurs, sur 80% du programme et les 20% qui restent sont aisément complémentaires".

Magali Giovannangeli a été désignée par l'ensemble des partenaires pour "porter ce rassemblement", en clair pour conduire la liste des élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

Arthur Salone, Parti Socialiste, renouvelle sa conviction "On peut débarrasser Aubagne de Gazay et sa politique destructrice pour notre ville, si nous sommes unis. Maintenant c'est le cas, avec Magali nous allons engager toutes nos forces dans la campagne pour gagner".

Magali Giovannangeli animatrice de ce rassemblement

Eliette Mautreff, CGT La Poste et PCF, après s'être félicitée de cet accord et expliqué que l'assemblée générale des communistes du 17 novembre avait approuvé ce rassemblement à l'unanimité, a dénoncé une politique qui réduisait les services publics (hôpital, la poste, la gare d'Aubagne, ...) à leur plus simple expression.

Le docteur Yves Perrin Toinin, PCF, pour sa part insiste sur la nécessité de répondre d'abord aux besoins de la population, d'avoir des décisions en matière d'urbanisme et de constructions de logement qui protègent l'environnement et en finissent avec les constructions qui sacrifient les espaces naturels, y compris en centre ville.

Alexandre Latz, Place Publique, expliquait qu'il fallait passer de la notion d'environnement à celle d'écologie et que cela devait être le pilier du programme. Les solutions en la matière doivent être collectives, on ne peut pas laisser chacun tenter d'y répondre individuellement. Il dénonce le greenwashing des partis politiques qui ne font qu'essayer de surfer sur des questions centrales de société sans s'attaquer aux problèmes de fond : "Les questions sont profondes et urgentes, on ne s'en sortira pas en plantant quelques arbres".

Ahmed Cheriet, militant France Insoumise, insistait pour sa part sur la nécessité d'avoir des mesures audacieuses dans le domaine de la démocratie. Les citoyens doivent être associés non seulement au moment de l'écriture du programme mais tout au long de la réalisation des projets : "Les Aubagnaises et les Aubagnais doivent être en permanence au coeur de toutes nos actions".

L'écologie pilier du programme

Clémentine Fardoux, Aubagne La commune, ne pouvait que se féliciter de l'aboutissement du travail engagé depuis le 24 septembre. Elle soulignait que le futur projet de ville devait prendre en compte trois grands axes : urgence écologique, urgence sociale, urgence démocratique. 

Jean Philippe Izquierdo, Ensemble! et France Insoumise, en soulignant la présence de militants de La France Insoumise de quasiment tous les groupes d'Aubagne précisait que "les portes et les fenêtres restaient grandes ouvertes pour tous ceux et toutes celles qui voudraient rejoindre ce rassemblement, sans aucune exclusive".

Magali Giovannangeli en conclusion, et sous les applaudissements nourris des participants, annonçait une Assemblée Constituante le 2 décembre au Cercle de l'Harmonie (les autorités de la ville n'ont pas trouvé de salle municipale disponible ce soir là !). A cette occasion, sont invités tous les citoyen·e·s, les associations, les syndicats, les collectifs, les forces progressistes, écologistes et de gauche qui le souhaitent.

Il sera question de décider du nom de la liste, du programme et de tous les éléments à construire pour la campagne électorale.

Assemblée Constituante le 2 décembre

Il est nécessaire, dit-elle, de passer bien plus largement "du rassemblement des forces de gauche progressistes et écologistes au rassemblement des Aubagnaises et des Aubagnais progressistes, écologistes, porteurs des valeurs de solidarité et de partage et des forces de gauche".

Ce souffle était déjà perceptible par la présence à la conférence de presse de nombreuses Aubagnaises et de nombreux Aubagnais, de syndicalistes des territoriaux et de représentants associatifs.

"Rassemblée, Aubagne gagne" avait l'habitude de dire Edmond Garcin. Parions qu'il aura, encore une fois, raison.

Claude Bernardi

 

 

Articles récents

  • Bilan Gazay : priorité Marseille +

    Pas de doute le système Gaudin/Vassal s’est installé à Aubagne. Lire la suite
  • Aubagne : les cadres de la ville s'enfuient +

    Depuis plusieurs semaines, les cadres de la ville savent que c'est fini pour Gazay et son équipe. Depuis le 15 mars, la principale préoccupation des plus "proches", c'est de trouver un terrain d'atterrissage dans une autre institution. Lire la suite
  • Artistes assignés à résidence +

    La longue période de confinement dont nous sortons peu à peu, a sans doute permis de démontrer une capacité de résistance des artistes et de la création, pour conserver le lien social et continuer à inventer des formes d’expression dépassant les contraintes imposées.  Lire la suite
  • Raymond Lloret : battre la droite et l'extrême droite +

    A quatre semaines du 2ème tour des élections municipales qui aura lieu le 28 juin, il est nécessaire de "faire le tour" des prises de positions des divers candidats du 1er tour. Lire la suite
  • Floryse Grimaud vote Magali Giovannangeli +

      Dans un communiqué de presse qu'elle nous a fait parvenir, Floryse Grimaud, amie d'enfance de Barthélémy, présidente de son comité de soutien, regrette le retrait de la liste "Pour Aubagne" et nous annonce son choix : elle votera Magali Giovannangeli. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy se retire et condamne la politique menée par Gazay depuis 6 ans. +

    Dans un communiqué de presse, Sylvia Barthélémy, Présidente du Conseil de Territoire du Pays d'Aubagne et de l'Etoile, explique les raisons de son retrait pour ce deuxième tour des élections municipales prévu le 28 juin. Cette déclaration est un hymne à Aubagne et au respect du travail commun en même Lire la suite
  • Visioconférence : Rassemblé-e-s pour Aubagne et EE-LV, c'est parti +

    Les restrictions imposées par la crise sanitaire n'ont pas que des côtés négatifs. Mercredi 27 mai, la liste "Rassemblé-e-s pour Aubagne" et  Europe Ecologie - Les Verts qui composent aujourd'hui plus qu'un seule liste organisaient une visioconférence pour leur premier acte public de cette campagne électorale. Lire la suite
  • 1