Municipales : que vont faire les gilets jaunes d'Aubagne ?

Mercredi 13 novembre, les gilets jaunes d'Aubagne qui depuis un an se retrouvent au péage de Pont de l'Etoile s'étaient donné rendez-vous pour réfléchir aux conditions et à la forme de leur présence pour les futures élections municipales à Aubagne.

Dans la salle du Cercle de Beaudinard, un peu plus d'une quinzaine d'entre eux (17 exactement) étaient présents. Plus de la moitié composée de militants de La France Insoumise et de Ballon Rouge. Les 365 inscrits avaient été invités, en leur précisant qu'il s'agissait de débattre, spécifiquement, de la situation à Aubagne.

L'échange, serein, argumenté et contradictoire, permettait de mettre en évidence une série de points d'accord :

- la nécessité de traduire localement leurs revendications nationales et d'en faire un programme "municipal" : "A Aubagne, que veut-on ?".

- la volonté de peser dans cette élection pour faire avancer leurs propositions. Le RIC est revenu dans la discussion à plusieurs reprises.

- l'idée que chaque individu était apte à gérer une commune et donc à devenir conseiller municipal.

La nature de la réponse sur "Comment y arriver ?" suscitait des approches différentes. Certains étaient solidement déterminés à construire une liste "Gilets Jaunes" ou citoyenne portée par les gilets jaunes.

D'autres ne croyaient pas à cette solution et pensaient nécessaire d'investir d'autres listes pour imposer leur présence et le contenu de leur combat.

Dans tous les cas, le consensus s'est fait sur la nécessité d'une réponse réellement collective et donc de réfléchir à une présence plus massive des gilets jaunes d'Aubagne pour décider.

Une nouvelle rencontre a été fixée pour le mercredi 20 novembre en prenant des dispositions pour convaincre celles et ceux qui n'avaient pas décidé d'être là ce soir, de venir s'y exprimer.

A suivre.

Claude Bernardi

 

Articles récents

  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • Localisation méphitique #dehorsGazay +

    Le local de campagne de "l’élu sortant" est situé au 17 rue de la République, derrière les photos géantes de son sourire, dans l’ancienne parfumerie qui a été obligée de déguerpir…  Lire la suite
  • La seule liste capable de battre Gazay et le RN +

    Plus de 400 personnes pour la soirée de présentation de la liste, plus de 100 militants mobilisés pour distribuer les documents de campagne dans les 20 000 boîtes aux lettres d'Aubagne, plus de cinquante présents deux ou trois fois par semaine pour aller frapper à toutes les portes dans tous Lire la suite
  • 1