Audace écologique et proximité, c'est oui !

 audace ecologique et proximite

Oui à un service public bâti pour l'audace écologique. Oui à une restauration scolaire en circuit court, en production locale et bio. Oui aux associations aubagnaises qui se battent sans relâche pour l'avenir de notre ville, de notre planète.

Oui à ces engagements que avons à portée de main et qui doivent opèrer une vraie transition écologique à l'échelle de notre territoire.

Oui à un service public associé à un projet de ville imprégné de cette audace. Nous devons faire en sorte qu'il accompagne cette transition en faisant d'Aubagne une ville propre (service du nettoiement), avec une nature qui réinvestit la ville grâce à la végétalisation et les espaces verts existants et en devenir, les jardins partagés... (service des espaces verts). Les dérèglements climatiques obligent aujourd'hui les politiques et les services publics à protéger et développer les réseaux de drainage des eaux de pluie car l'impermébilisation des sols renforce les risques pour nos populations. C'est de notre cadre de vie dont il est question et c'est en grande partie l'affaire des agents du service public !

Les femmes et les hommes qui travaillent dans les services territoriaux savent le rythme de la nature, connaissent les plantations qu'Aubagne possède et celles qu'il faudrait envisager, autant qu'elles et ils connaissent les quartiers, les rues du centre ville et ne demandent qu'à agir pour les entretenir... pour peu qu'on leur en donne les moyens. Alors ces moyens créeront de nouveaux métiers, un service public réinventé en harmonie avec les enjeux climatiques.

Oui à une restauration scolaire en circuit court, production locale et bio.

Réinstaller des agricultrices et des agriculteurs, dynamiser cette filière, cela a été l'une des marques de fabrique de notre ville sous les mandats de J. Tardito et D. Fontaine. Ces dernières années, l'accent a été mis sur l'urbanisation et le béton. Il nous faut aujourd'hui, retrouver le chemin de la nature, du naturel. Il faut pour cela s'affranchir des logiques comptables des multinationales pour revenir à une économie de proximité. 

Par exemple, une cuisine centrale qui reprend le chemin de la gestion publique pour ne plus générer ces profits qui aseptisent les goûts mais redonner du bonheur à une activité essentielle de la vie : l'alimentation !

Oui aux associations aubagnaises qui ont au cœur l'alerte, l'action et l'expertise au quotidien des alternatives aux désastres environnementaux accentués à Aubagne par les choix opérés depuis 5 ans par l'équipe Gazay.

Ces acteurs associatifs se sont multipliés et ont su inventer des initiatives durant ces cinq dernières années. Des initiatives et des événements où des thèmes nouveaux se sont créés, tout comme des rencontres inédites. C'est aussi avec ce monde associatif proche des gens et des préoccupations que nous pourrons relever ce défi.

Oui, nous pouvons agir, nous devons agir : il faut (re)mettre à l'endroit les priorités, la politique et donc la vie !

C'est tellement enthousiasmant !

Magali Giovannangeli
Aubagne La Commune

 

 

Articles récents

  • Covid-19 : premier décès à Aubagne +

    Hier, 3 avril, le maire, dans une vidéo postée après 18h, nous apprend que le premier décès dû au Covid-19 a été enregistré à Aubagne, après avoir affirmé que la situation était parfaitement maîtrisée dans notre ville. Un post précédant la vidéo nous informait que le 1er magistrat de la Lire la suite
  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • 1