Audace écologique et proximité, c'est oui !


 audace ecologique et proximite

Oui à un service public bâti pour l'audace écologique. Oui à une restauration scolaire en circuit court, en production locale et bio. Oui aux associations aubagnaises qui se battent sans relâche pour l'avenir de notre ville, de notre planète.

Oui à ces engagements que avons à portée de main et qui doivent opèrer une vraie transition écologique à l'échelle de notre territoire.

Oui à un service public associé à un projet de ville imprégné de cette audace. Nous devons faire en sorte qu'il accompagne cette transition en faisant d'Aubagne une ville propre (service du nettoiement), avec une nature qui réinvestit la ville grâce à la végétalisation et les espaces verts existants et en devenir, les jardins partagés... (service des espaces verts). Les dérèglements climatiques obligent aujourd'hui les politiques et les services publics à protéger et développer les réseaux de drainage des eaux de pluie car l'impermébilisation des sols renforce les risques pour nos populations. C'est de notre cadre de vie dont il est question et c'est en grande partie l'affaire des agents du service public !

Les femmes et les hommes qui travaillent dans les services territoriaux savent le rythme de la nature, connaissent les plantations qu'Aubagne possède et celles qu'il faudrait envisager, autant qu'elles et ils connaissent les quartiers, les rues du centre ville et ne demandent qu'à agir pour les entretenir... pour peu qu'on leur en donne les moyens. Alors ces moyens créeront de nouveaux métiers, un service public réinventé en harmonie avec les enjeux climatiques.

Oui à une restauration scolaire en circuit court, production locale et bio.

Réinstaller des agricultrices et des agriculteurs, dynamiser cette filière, cela a été l'une des marques de fabrique de notre ville sous les mandats de J. Tardito et D. Fontaine. Ces dernières années, l'accent a été mis sur l'urbanisation et le béton. Il nous faut aujourd'hui, retrouver le chemin de la nature, du naturel. Il faut pour cela s'affranchir des logiques comptables des multinationales pour revenir à une économie de proximité. 

Par exemple, une cuisine centrale qui reprend le chemin de la gestion publique pour ne plus générer ces profits qui aseptisent les goûts mais redonner du bonheur à une activité essentielle de la vie : l'alimentation !

Oui aux associations aubagnaises qui ont au cœur l'alerte, l'action et l'expertise au quotidien des alternatives aux désastres environnementaux accentués à Aubagne par les choix opérés depuis 5 ans par l'équipe Gazay.

Ces acteurs associatifs se sont multipliés et ont su inventer des initiatives durant ces cinq dernières années. Des initiatives et des événements où des thèmes nouveaux se sont créés, tout comme des rencontres inédites. C'est aussi avec ce monde associatif proche des gens et des préoccupations que nous pourrons relever ce défi.

Oui, nous pouvons agir, nous devons agir : il faut (re)mettre à l'endroit les priorités, la politique et donc la vie !

C'est tellement enthousiasmant !

Magali Giovannangeli
Aubagne La Commune

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant
 EUR

Articles récents

  • Hôpital d'Aubagne : le syndicat Sud Santé dénonce la souffrance du personnel +

    Le Syndicat Sud Santé Sociaux Solidaires dénonce le mal-être grandissant au Centre Hospitalier d’Aubagne sans oublier notre Maison du Parc. Lire la suite
  • Conseil de territoire : le clap de fin ! +

    Jeudi 12 décembre s’est tenu le dernier conseil de territoire de cette mandature. Ordre du jour : le budget 2020 et le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas mobilisé les foules. Lire la suite
  • Théâtre au Cercle : Grand Manège de Stéphane Jaubertie +

    Rares sont les ateliers théâtre qui choisissent de mettre en scène des textes d’auteurs contemporains, qui s’engagent dans un travail collectif et exigeant où les choix de formes de mise en scène révèlent la volonté d’identifier un vrai projet de groupe. L’atelier Zone&Cie dirigé par Frédéric Recanzone qui pérennise d’année Lire la suite
  • Misère de l'oubli +

    Lorsqu'on nous oublie, on ferait tout pour que cela ne soit plus le cas, quitte à créer l'illusion que l'on a réussi à retrouver le devant de la scène. Quitte à taper sur son propre camp, quitte à revêtir la toge blanche de la pureté face aux guenilles du camp des Lire la suite
  • Mes 30 minutes à la réunion CIQ du Centre-Ville +

    Le 27 novembre, réunion du CIQ du Centre-ville à la salle de la Résidence des Potiers. Plantons le décor, il y avait du monde : M. Gazay et sa cour du conseil municipal, une délégation importante de la future liste de la gauche rassemblée, beaucoup de gens en colère en raison Lire la suite
  • L'AFC encore vainqueur, le RCA marque des points, 6ème victoire consécutive pour l'OM +

    En Ligue 1, Lyon se déchaîne à Nîmes (0 à 4), Lille bat Brest (1 à 0), le QSG règle le sort de Montpellier en quelques minutes (1 à 3), Nice écrase Metz (4 à 1), Monaco retrouve du souffle face à Amiens (3 à 0) et Rennes défait Angers Lire la suite
  • Gloria Mundi de Guédiguian +

    Guédiguian a besoin de mélodrame pour nous interpeler sur les dérives dramatiques de la société. Le cadre : Marseille. La ville se prête à merveille comme décor, quartier populaire (la rue d’Aix), quartiers d’affaires (les Terrasses du Port). Les acteurs : des femmes et des hommes que l’on rencontre tous les jours Lire la suite
  • 1