Budget d'Aubagne : des chiffres qui parlent

budget d'Aubagne : des chiffres qui parlent

La réunion du conseil municipal de mercredi 13 novembre va voter une énième rectification budgétaire. Aucun intérêt en soi, sauf pour relever quelques chiffres qui illustrent parfaitement la politique de Gazay. Nous en avons noté quelques-uns.

Premier chiffre, le budget 2019 avait prévu 23 000 € pour la plantation d'arbres dans la ville, ce qui pour un budget global de plus de 100 millions d'euros n'est pas grand chose. Mais en fin d'exercice, on constate que 21 500€ peuvent être récupérés. En tout et pour tout, la ville aura dépensé 1 500€ de plantations. Dérisoire ! La preuve que le béton a remplacé les espaces verts. C'est l'investissement prévu par Gazay pour "l'écologie positive".

Deuxième chiffre, on a retiré, au cours de l'année budgétaire, 55 000 € aux dépenses de voirie pourtant annoncées au budget 2019. On comprend pourquoi les 4X4 s'imposent pour rouler sur les chemins communaux. D'autant plus qu'on a, aussi, retiré 30 310€ pour l'entretien des voies communales.

Troisième chiffre, on a réduit les prévisions budgétaires 2019 pour le matériel technique des réseaux d'électrification de 231 155 €. Les pannes sur le réseau municipal ont maintenant une explication.

Dans le même temps, on a rajouté 8 700€ pour les "fêtes et cérémonies", 9 416€ pour l'alimentation (les restos ?) et 330 000€ pour l'achat "de prestations".

Un dernier chiffre pour la route. Depuis 5 ans, à chaque vote du budget, l'adjoint à l'éducation se pâme devant le futur "Pôle éducatif des Passons"... qui n'a toujours pas vu l'ombre d'un commencement de travaux. Le budget d'investissement de départ avait prévu 2,175 millions d'euros. Ce qui pour un projet annoncé comme gigantesque n'était pas grand chose. Vous savez combien on a dépensé en 2019 pour ce projet ? 37 909 € ! A peine de quoi payer l'introduction d'une future étude de faisabilité.

Tout cela peut paraître bien dérisoire quand on examine un budget comme celui d'Aubagne, mais, sur quelques détails, cela illustre les priorités de Gazay... et son incompétence dans le domaine de la gestion.

Antoine Monticellu

 

 

 

Articles récents

  • Gazay refait les mêmes promesses qu'en 2014 +

    Pas loin de 500 personnes ce jeudi 20 février à l'Espace des Libertés pour écouter le maire et son équipe nous présenter ce qu'ils appellent un "projet de ville" et qui n'est rien d'autres que la reprise des promesses du candidat Gazay que le maire Gazay n'a pas tenues. Lire la suite
  • Gazay privatise tout… jusqu’à sa campagne électorale ! +

    Depuis 2014, on sait  la mission que s’est assignée le maire LR d’Aubagne : livrer aux intérêts privés les terrains arborés, le patrimoine et les services publics de la ville. Nul besoin d'être "Medium" pour savoir ce qu'il fera si, par malheur, il est réélu. Lire la suite
  • Sondage : Joëlle Mélin arrive ! +

    Un sondage qui vient de nous parvenir confirme, après l'élection présidentielle de 2017 et les européennes de 2019, la place prépondérante du Rassemblement National à Aubagne. Lire la suite
  • Enfin un point d'accord avec la Macronie ! +

    Interview politique sur LCI du 12/02/20, invitée  : Amélie de Montchalin, secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes. Sujet : En France, les Municipales des 15 et 22 Mars 2020. Lire la suite
  • Sylvia Barthélémy n'est pas une visionnaire +

    La vie politique de Sylvia Barthélémy à Aubagne est caractérisée par deux traits essentiels : elle perd tout le temps et elle se trompe avec la même régularité. Nous avons extrait quelques-unes de ses prises de position qui marquent son absence totale de vision stratégique sur des questions essentielles du territoire. Lire la suite
  • Gazay va-il oser ? +

    Entre les claquements de portes, les mises à l'écart, les menaces de "révélations" et les tentatives de débauchages ratées, on sait que l'élaboration de la liste de Gazay pour les prochaines municipales s'est construite dans la douleur. Lire la suite
  • Aubagne 2020 : la délinquance explose +

    Nous avons déjà fait état de la vingtaine de cambriolages subis par des foyers aubagnais depuis le début janvier 2020. Cela correspond à un record national au regard de la taille de la commune, mais, depuis, d'autres chiffres viennent encore aggraver ce premier constat. Lire la suite
  • 1