Aubagne, une ville-village à dimension humaine ? Oui, c'est possible !

Aubagne une ville village à dimension humaine ? oui c'est possible

Je rencontre tant d'Aubagnais·es qui plébiscitent la gratuité des transports et sont prêts à se mobiliser pour la garder. Tant d'autres qui cherchent désespérément un logement. Tant d'autres encore qui souhaitent conserver leur ville avec ses espaces verts et ses terres agricoles en danger aujourd’hui. Alors, non à la bétonisation à outrance comme le propose la droite aujourd’hui et oui à une politique du logement et de transport construite par et pour les Aubagnais·es. 

Oui, ici, on peut faire ça, on sait et on veut le faire ! Nous l’avons déjà fait. Rappelez-vous le combat pour l’hôpital. Rappelez-vous la chaîne humaine pour le protéger qui a mobilisé plusieurs milliers de nos concitoyens pour faire entendre la voix des gens d’ici.

On doit rêver, penser et agir pour une ville qui respire, une ville qui décide de son devenir et de son mode de vie, une ville qui maîtrise sa croissance sans exclure. On appelle ça l'urbanisme à échelle humaine.

Nous nous devons de donner un logement à toutes et à tous, de mettre en place des trajets du quotidien, accessibles à tous là aussi, qui rendent la vie facile.

Pensons la ville à partir de son histoire, de son patrimoine, de ce qu'elle est aujourd'hui, et voyons comment lui inventer un futur en accord avec les aspirations des Aubagnaises et des Aubagnais. 

Comment faire ?

Pour les transports, exigeons la gratuité ! Créons une dynamique citoyenne pour faire comprendre à la Métropole et aux instances nationales que la gratuité est une orientation raisonnable pour un accroissement du pouvoir d’achat, pour une politique écologique des transports et bien sûr pour une meilleure circulation des habitants de notre ville.

Localement, remettons de la cohérence dans les transports en commun de notre territoire avec notamment le tram et le tram-train pour Aubagne et les communes alentour, avec des horaires et des circuits adaptés aux besoins d’aujourd'hui. Développons aussi des pistes cyclables en nous donnant des objectifs géographiques et temporels précis.

Pour le logement, bâtissons du locatif de qualité dans les zones urbaines, ne permettons plus les constructions tous azimuts, spéculatives, dévoreuses d'espaces naturels et agricoles. Entretenons et réhabilitons l'existant avec des techniques écologiques, en exigeant que les bailleurs et les partenaires institutionnels respectent les attentes des habitant·e·s de notre ville. 

Faisons appel aux services publics pour favoriser partout aux pieds des immeubles : des jardins partagés, des plantations, des espaces de jeux et toutes les actions qui retissent du lien social...

En somme, mettons en œuvre une volonté politique municipale d'élu·e·s et de citoyen·ne·s qui veulent respecter leur commune et se faire respecter. Ensemble, c'est possible !

 Magali Giovannangeli
Aubagne La Commune

 

 

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1