Témoignage d'Edmée Laïk, militante associative

temoignage d edmee laik

Pour moi, Magali, ce sont des souvenirs, des images et une personnalité forte au service de projets pour sa ville. Je l’ai découverte lors de son premier mandat, au sein de la majorité municipale où siégeait mon mari. Enthousiaste et déterminée, elle était la plus jeune élue. Enthousiaste et déterminée, elle l’est toujours, fidèle à ses idées, fidèle à cette ville qu’elle aime et qu’elle connait si bien, toujours à l’écoute des remarques et besoins des Aubagnais-es.

Magali, c’est aussi une femme de lutte et de tous les combats : je la revois, entre autres, portant fièrement, sourire aux lèvres, la magnifique banderole de « Femmes en Marche » lors d’une manifestation à Marseille pour la défense des retraites. Chantal, Sophie, Yvonne et bien d’autres, s’y reconnaîtront… « Femmes en Marche », voilà un collectif d’associations et de citoyen-ne-s qui illustre à merveille la volonté, le dynamisme, l’esprit solidaire et le travail en équipe de Magali. Tant de belles réalisations portées par cette énergie : journée de lutte pour le droit des Femmes, lutte contre les violences faites aux Femmes, libération de la parole grâce au Théâtre-Forum animé par des artistes locaux…

Magali, c’est enfin un ensemble de réalisations et de projets pour Aubagne, en accord avec mes convictions politiques : gratuité des transports, eau des collines, défense du service public actuellement si menacé dans cette ville, défense de l’hôpital Edmond Garcin dès les premières attaques, soutien aux associations œuvrant pour une culture solidaire, une culture pour tous... Bref, Magali, c’est la résistance à la politique menée par l’ensemble de l’équipe Gazay et c’est également le courage face aux nombreuses attaques qu’elle a subi et qu’elle subit encore. 

« Que cette ville recommence à vivre !». Une devise que je fais mienne. Magali, je te fais pleinement confiance pour porter cette renaissance. 

Edmée Laïk

 

 

Articles récents

  • Aubagne : redressement judiciaire pour l'entreprise Canavese +

      La fermeture de certains marchés de la restauration collective a aggravé les difficultés que connaît le groupe Canavese depuis presque 3 ans. Son président, Gérard Canavese, a choisi de placer l'entreprise en redressement judiciaire. Ce qu'a accepté le Tribunal de Commerce de Marseille. Lire la suite
  • Covid-19 : mobilisation individuelle et collective +

    La réponse à la crise sanitaire que nous connaissons nécessite une mobilisation individuelle et collective face à un véritable fléau pour l’humanité entière. Marcel Touati, médecin, responsable santé du PCF 13, tente une réflexion à haute voix pour un débat pluriel et pluraliste. Lire la suite
  • Gazay : la honte ! +

    Gazay et son équipe se félicitent de l'arrivée, opportune pour leur survie, du Covid-19. Cela ne sent pas bon mais les bruits insistants venant de la sphère proche du maire semblent bel et bien tirer le positif de cette situation : report des élections, le temps que Gazay se refasse une Lire la suite
  • Et les salariés de la grande distribution ? +

    A Aubagne, la place des salariés de la grande distribution est importante. Il faut penser à eux et les accompagner immédiatement. Depuis le début de la catastrophe sanitaire, et de manière accrue ces tous derniers jours, les "petites mains" du secteur du commerce (caissières et caissiers, livreurs, manutentionnaires, agents d'entretien....) Lire la suite
  • Macron et Gazay confirment le Bricolage +

    Nous avons depuis quelques jours eu l’occasion, au regard de l’amplification de la catastrophe sanitaire (ce n’est déjà plus une crise, c’est pire que cela ….), de jeter un regard lucide sur les réponses nationales et locales qui sont apportées et de faire part de nombreuses propositions complémentaires, à destination de Lire la suite
  • Municipales : Raymond Lloret précise sa position +

    Quelques jours après le 1er Tour des municipales, Ramond Lloret et ses colistiers-ières appelaient à "faire barrage à la droite libérale et à sa politique de privatisation de nos services publics et à l'extrême droite qui restera toujours mon principal adversaire". Dans La Provence du 26 mars, Raymond Lloret précise Lire la suite
  • Menteurs ! +

    Depuis le début de la crise sanitaire, on nous appelle à l'union nationale pour combattre le virus. Cet appel est juste et justifié. Le combat pour la vie, pour la santé de toutes et tous passe au-dessus de toutes les autres contingences, de toutes les divergences et oppositions, même les Lire la suite
  • 1